Les Rougon-Macquart du turfu

Avis sur Years and Years

Avatar m_fromthesea
Critique publiée par le

Tout y est : collapsologie, populisme et dynastie familiale, sur un fond musical grinçant qui attise le suspens et l'adrénaline. A voir à plusieurs de préférence, avec des pauses entre chaque épisode pour débriefer de tous les sujets abordés. /!\ cette série est géniale, mais n'est pas vraiment feel-good

Years and years a des atours de Black Mirror : une grosse réflexion sur les nouvelles technologies et ce qu'elles permettent dans un monde tellement semblable au nôtre qu'on ne peut même pas le qualifier de dystopique. Une anticipation réaliste ? Une simple hypothèse sur le futur ? Et c'est ce qui fait peur : ça pourrait arriver.

La série propose dès le premier épisode et jusqu'à la dernière minute du dernier épisode une réflexion sur le populisme, sur la façon dont l'extrême droite et l'extrême gauche se rejoignent, sur les trajectoires puissantes et dangereuses des militants qui se refusent à la mort du politique au profit du tout économique. Une critique du néolibéralisme et du trumpisme très fine, incarnée par le personnage de Vivienne Rook, politicienne monstrueuse aux arguments séduisants. En toile de fond : l'urgence climatique et la gestion des flux migratoires, avec une mise en scène de cette dernière tellement poignante.

Maintenant les Rougon-Macquart : cette famille qu' Emile Zola a décrite sur 20 tomes à la fin du XIXème siècle n'est pas sans rappeler la famille Lyons, que l'on observe ici sur une vingtaine d'années. Beaucoup d'amour et d'humour entre ses membres, des tromperies, des morts, des drames et des enfants. Un équilibre entre les amours homosexuelles et hétéros, la présence du transgenre et du transhumanisme, des personnages racisés : les "minorités" ne le sont pas dans cette série; elles ont toute leur place sans jamais être remises en question.
Une comédie qui tourne rapidement au drame familial mais pas que : beaucoup de poésie dans la réflexion entre la famille, l'amour et le politique, au travers de l'incroyable personnage d'Edith Lyons, écrivaine, militante, et intimement dévouée à sa famille, jusqu'au bout.

Vraiment, il faut voir Years and years.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
2 apprécient

Autres actions de m_fromthesea Years and Years