Jekyll & Hide

Avis sur Yong-Pal

Avatar Ljma
Critique publiée par le

Le dilemme de Yong pal.

J'ai très envie d'écrire une critique bien sanglante, pour tout ces affreux moments que ce drama est entrain de me faire vivre. Les clichés qui s'enchaînent, les personnages d'un ennui inimaginable, pleurnicheries et larmes de crocodile, "l'héroïne" que l'on a envie de jeter contre les murs, les histoires d'entreprises qui gonflent et par conséquent, les histoires de vengeances qui n'en finissent plus.

Mais voilà, le gros problème c'est que les 11 premiers épisodes de Yon Pal sont un quasi sans faute. C'est frais, à la fois très intense et la seconde d'après capable de basculer dans l'humour, on ne s'ennuie à aucun moment, et s'il y a bien quelques clichés, ils font d'avantages sourire que soupirer d'exaspération.

Ce qui est loin d'être le cas à partir de l'épisode 12. Episode qui a mon sens ne sert strictement à rien, si ce n'est à faire du remplissage.

Non mais sérieusement, le mec il n'a que trois choses à faire : aller chercher un contrat de mariage, le remplir et le ramener.
Ben, non.
Son ami lui demande d'aller recoudre une bande de gangster, sous un prétexte que je trouve complètement absurde (sachant que s'il ne fait pas ce que sa copine lui a demandé, elle va probablement finir ses jours de nouveau plongée dans le sommeil ou enfermée dans un asile.), il râle bien pour la forme et puis il y va.
Ami d'ailleurs, que l'on avait vu un épisode ou deux plus tôt, se faire interroger par la police...
La bande de gangster se révèle être une armée à soigner, et le tout est un piège mis en place par la police (Mais qu'elle surprise! On ne s'y attendait pas du tout dites donc!) pour attraper Yong Pal.

Bref, du remplissage pour qu'il arrive à la dernière seconde, au moment où l'héroïne a perdu tout espoir, avec le contrat de mariage.
Un épisode entier juste pour ça!
C'est long. Très long.

Heureusement, que Doo Chul apporte sa touche d'humour dans l'épisode, parce que sinon il était bon pour la poubelle!

L'histoire reprend un peu de poil de la bête dans l'épisode 13, mais ce n'est que pour mieux chuter par la suite. J' en suis à un stade où je n'attends plus grand chose de la trame de l'histoire.

Edit fin de série : Je confirme, il aurait encore mieux valu que le tout se termine à l'épisode 16, parce que les épisodes 17 et 18 c'est juste n'importe quoi, non seulement c'est cliché mais c'est incroyablement tiré par les cheveux.

Si, si encore une histoire de cancer inopérable, que l'on fini bien sûre par opérer et tout se termine très bien.

Mais j'irais jusqu'au bout, du drama, parce qu'il ne me reste plus que deux épisodes et que j'ai très envie de connaitre le sort du héros et des personnages secondaires.

Parce que Yong pal, c'est avant tout, toute une pléiade de personnages, je ne pourrais pas les aborder tous ici parce que l'article serait interminable, mais certains valent vraiment le détour. Comme le gangster Doo Chul et son acolyte qui font à eux deux le plus gros de l'humour (eux et l'infirmière dont j'ignore le nom, qui les maltraite généreusement chaque fois qu'elle s'essaye à les soigner)

Il y aussi l'infirmière en chef, dont l'actrice a joué des dizaines de rôles différents dans des dizaines de dramas différents, et qui est toujours incroyable, le dernier en date qui me vienne à l'esprit étant Healer où elle interprète Ajhumma (personnage génialissime), la Hackeuse de Healer.

Ou l'infirmière des soins intensifs, qui démontre une grande force de caractère tout en parvenant à rester très amusante, ou encore le garde du corps de Yong pal et toute la nuée de petits rôles dont l'histoire regorge et qui ne sont pas pour autant dénués de personnalité ou de sens comme cela arrive trop souvent dans ce genre de drama.
Et j'en oublie...

Je ne parlerais pas trop des personnages principaux, parce que malheureusement il n'y a pas grand chose à en dire.
Si l'héroïne, Yeo-Jin, est une grosse déception, le héro, Tae-Hyun, est lui tout à fait correcte. Je n'ai rien à redire non plus, sur les jeux d'acteur, si ce n'est que Yeo-Jin, sur la fin est un peu mono-expressive (à savoir : soit regard de braise, soit de cocker mouillé) et c'est un peu lassant, mais je pense que la faute en revient d'avantage à l'histoire qu'à l'actrice.

A part les deux héros, je retiendrais:
Le chirurgien Lee, complexe, à la fois détestable mais que l'on finit par prendre en pitié.
Et Lee Chae-Young, la belle soeur de Yeo-Jin, personnage plein de finesse mais dont l'utilité décroit de plus en plus dans l'histoire. Si le jeu de l'actrice est impeccable, c'est malheureusement un personnage à l'écriture beaucoup trop inégal, la fin de la série est d'ailleurs fatal quand à la logique de son caractère.
Elle a des revirements d'opinions qui sortent d'absolument nul part, et on ne comprend ses motivations qu'une fois sur trois.

Bref Yong Pal, ce n'est pas l'histoire du siècle, plutôt une bonne grosse déception, mais qui vaut quand même le coup ne serait-ce que pour ces 11 premiers épisodes et le gangster Doo Chul (la scène de l'hôpital, où il est plâtré jusqu'au cou, ah la la), à condition d'être prêt pour la grosse claque qui suit.

A vos risques et périls

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1965 fois
7 apprécient

Autres actions de Ljma Yong-Pal