👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Mobile Fighter G Gundam

Fisico
9
Fisico

Shining FINGAAAAAAA

Diffusée en 1994-95 au Japon, Mobile Fighter G Gundam est la première série de la franchise à enfin s'être affranchie du (très) lourd carcan de l'Universal Century, mais pas que, puisque c'est aussi...

Lire la critique

il y a 10 ans

Ninesisters
8
Ninesisters

Critique de par Ninesisters

Mobile Fighter G Gundam. Et oui, à l'occasion du 15ème anniversaire de la série, nous ne parlons plus de Mobile Suits mais de Mobile Fighters ; et si vous croyez que c'est la seule différence, vous...

Lire la critique

il y a 10 ans

Bismarck
9
Bismarck

"Article 7 : Le ring c'est la Terre !"

Plutôt atypique comme série, j’savais pas vraiment dans quoi je m’embarquais sachant que j’avais plein d’a priori en tête. Pourtant, Fighter G est une pure pépite, le concept d’un Last Man Standing...

Lire la critique

il y a 6 ans

Bendhi
2
Bendhi

Le début de l'ennui pour les fans

Alors là, c'est l'énigme. Comment les japonais ont-ils pu croire encore en Gundam après ça. Et en quand je dis "ça", j'entends par là une licence qui dérive vers du mauvais Sentai où les méchants...

Lire la critique

il y a 9 ans

LeDinoBleu
6
LeDinoBleu

Gundam Fight, go!

Pour le spectateur peu attentif, G Gundam pourrait n'être qu'un banal cross-over de Dragon Ball et de Gundam. Pourtant, les thèmes propres à ce dernier et qui lui ont valu une bonne partie de son...

Lire la critique

il y a 11 ans

Théo_Boulanger
8

I TRUST YOU FOREVER !!!

G Gundam a de particulier qu'il s'agit d'une série complètement différente des autres. Il s'agît d'une série mélangeant Baston et Giant Robot, un genre que Mobile Suit Gundam a justement tué des...

Lire la critique

il y a 3 ans

Mayu
6
Mayu

Critique de par Mayu

Franchement, je conseille cette série qu'à un grand fan de la franchise Gundam. Le design des machines est parfois abominable, stéréotypées à la mort (cf le titre et salut le sombrero pour le...

Lire la critique

il y a 10 ans