Illustration Cinéphile (2017)

Les meilleurs films de 2017 selon TituszwPolsce

Avatar TituszwPolsce Cette liste de 8

films

par TituszwPolsce est une réponse au sondage Les meilleurs films de 2017

Ça commence très bien :) Malheureusement je crois que ça va être difficile de voir des films d'auteur cette année.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    La La Land (2016)

    2 h 08 min. (France). Comédie musicale, comédie dramatique, romance et musique.

    Film de Damien Chazelle avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend

    Vachement lisse.
  • 2
    Bande-annonce

    Harmonium (2016)

    Fuchi ni tatsu

    1 h 55 min. (France). Drame.

    Film de Kôji Fukada avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi

    Fukada est un bon filmeur, c'est satisfaisant : la première partie est bonne, construite crescendo autour de la "présence" de Tadanobu Asano, excellent comme toujours.

    La deuxième partie est chiée, le scénario devient ridicule, les personnages - stupides - sont prisonniers d'une trame invraisemblable. Suspense ruiné.
  • 3
    Bande-annonce

    Split (2016)

    1 h 57 min. (France). Thriller et Épouvante-horreur.

    Film de M. Night Shyamalan avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty Buckley

    Shyamalan, c’est typiquement le gosse qui se faisait bolosser à dix ans parce qu’il prenait les autres pour des merdes, mais que ses parents n’arrêtaient pas de traiter en génie. Du coup, dans son autisme autocentré, il y a des choses qu’il n’a pas comprises : l’élégance et la finesse.

    Je ne dis pas qu’il n’a pas d’imagination ni qu’il est stupide (il fait des films), mais bordel, toujours ces incessantes basses trop fortes à chaque scène de tension, ce traitement tapageur de la schyzophrénie (un homo refoulé limite transgenre qui a raté son complexe d’œdipe parce que sa mère le battait, fallait oser), cette grandiloquence non-stop, l’adolescente hyper lucide à l’enfance malheureuse, c’est quand même bien lourd. Et puis cette toute dernière scène, ça reste assez inexplicable.
  • 4
    Bande-annonce

    La Femme qui est partie (2016)

    The Woman Who Left

    3 h 46 min. (France). Drame.

    Film de Lav Diaz avec Charo Santos-Concio, John Lloyd Cruz, Michael de Mesa

    En fait, j'ai du mal à voir comment on peut avoir envie de tourner une telle chose. Ce n'est pas fondamentalement inintéressant, c'est un objet original, mais je le trouve complètement vide émotionnellement, bien trop vague, et jouant aussi beaucoup la carte de la longueur poseuse.

    Bon et puis c'est quand même une putain d'épreuve : quand on passe son temps à penser "OK, j'en suis aux trois cinquièmes", "Ce plan-là a duré 72 secondes" ou encore "Bordel quand est-ce que ça se termine", bah c'est que ça tape rien qu'un poil sur le système.
  • 5
    Bande-annonce

    Life - Origine inconnue (2017)

    Life

    1 h 44 min. (France). Épouvante-Horreur, science-fiction et thriller.

    Film de Daniel Espinosa avec Jake Gyllenhaal, Rebecca Ferguson, Ryan Reynolds

    The Thing + Alien + Gravity dans un blender.

    C'est assez crétin, assez laid, un médiocre film du dimanche soir ; mais je l'ai vu un dimanche soir donc ça fait l'affaire.
  • 6
    Bande-annonce

    Kong : Skull Island (2017)

    1 h 58 min. (France). Action, aventure et fantastique.

    Film de Jordan Vogt-Roberts avec Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, John Goodman

    Pensées en vrac : Le montage est mongol. Il y a des touches BD sympathiques. Brie Larson, autrefois mignonne, a maintenant le visage cuit par l’autobronzant et fatigué par le maquillage, et n’est là que pour porter des tenues réhaussant ses formes dans de généreuses proportions : elle est devenue une figurine Tomb Raider, un teenage dream sans grâce ni personnalité, et c’est dommage. Le film n’est pas trop ennuyeux, et parvient parfois à être fun. Reilly est nul, qu’il soit dirigé par Polanski, Anderson ou par l’obscur anonyme ici aux manettes, il est toujours dans le cabotinage crétin. Le générique pourrait être sympa mais il va beaucoup trop vite et du coup il est à chier à chier. Il n’y a plus d’effusions de sang dans les films grand public, même quand il y a un massacre. Y a une japonaise qui ne sert à rien mais qui est mignonne, affligeant.

    Blockbuster 2017. (pourquoi je suis allé le voir ?)
  • 7
    Bande-annonce

    Nocturnal Animals (2016)

    1 h 56 min. (France). Drame et thriller.

    Film de Tom Ford avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon

    CRÉTIN. Le pire, c'est que la partie polar est plutôt tendue, mais chaque raccord ampoulé ruine l'ambiance. À chaque fois que ça revient sur Amy Adams, filmée comme dans un très très mauvais Refn, on a envie que ça reparte sur Gyllenhaal, et la fin est d'une débilité absolue.
  • 8
    Bande-annonce

    Quelques minutes après minuit (2016)

    A Monster Calls

    1 h 48 min. (France). Drame et fantastique.

    Film de J. A. Bayona avec Lewis MacDougall, Sigourney Weaver, Felicity Jones

    Coulis de sentimentalisme. Grossièreté absolue.