|

Paulo dans Paulo nous apprend à écrire un scénario

Avis sur Resident Evil : Retribution

Avatar RémiKilhoffer
Critique publiée par le

Aaaaahhh … Quelle nostalgie … Pour ceux qui ne seraient pas au courant, les 4 premières critiques de l’Antre du Greil portaient sur les 4 films Resident Evil. Que voulez-vous … A l’époque je jouais la facilité et je visais sur le gros film bien connu par tous … C’est normal après tout j’avais envie de faire des critiques que les gens lisaient en masse et pourraient apprécier. Après un début pas terrible du tout puis ensuite une descente constante dans la médiocrité au fil des épisodes jusqu’à atteindre un niveau pathétique pour Resident Evil : Afterlife, tout les amateurs de nanars et autres joyeusetés du genre ne pouvaient que se réjouir de l’annonce d’un cinquième film intitulé Resident Evil : Retribution ! Et c’est devenu une sorte de rituel pour moi maintenant : à chaque sortie d’un Resident Evil, j’appelle un groupe d’amis à venir le voir pour passer une bonne soirée avec le cerveau en mode off, mais c’est surtout une occasion pour qu’on crache ensuite tous sur un ennemi commun au lieu de le faire dans le dos des uns et des autres.

Et là mes amis, je peux vous le dire … Il va vraiment falloir penser à prendre un seau à crachat car sur ce film on en a des choses à dire, mon dieu qu’est-ce qu’il y en a à dire … C’est donc dans un esprit préventif mais surtout haineux que je vous livre en exclusivité, une semaine avant sa sortie en salle, ma critique de Resident Evil : Retribution. Bonne lecture à vous, et bon défouloir à moi surtout !

Avant toute chose, à tout les amoureux du scénario de la saga, c’est à dire … les scénaristes eux mêmes parce que bon ils sont fiers du boulot fait même si c’est du gros n’importe quoi … A la fin l’argent reçu est le même hein !, je vais pas mal parlé du scénario car d’avance je vous le dis … C’est le scénario le plus foireux et débile du monde, rempli d’incohérences incroyables et grossières … Dans ma volonté d’information, et surtout dans mon sadisme et ma volonté à cracher le plus de saloperies sur un film pour me sentir supérieur, je ne peux pas passer à côté de ça.

Mais bref, avant tout parlons du film et de sa réalisation. Nous retrouvons notre Paulo national qui au final semble avoir repris définitivement le contrôle de la saga après avoir laissé la réalisation des deuxième et troisième opus à d’autres. Il s’est également occupé du scénario (yeaaahhh c’est lui le responsable …) et surtout nous a annoncé (attention gros choc …) QU’IL Y AURA BIEN UN SIXIEME FILM RESIDENT EVIL !! Je suis très triste quant à l’avenir de mon cerveau, où sur l’argent utilisé pour un tel film qui aurait pu être utile pour construire des écoles ou des hôpitaux pour les gens dans le besoin … Mais en même temps je suis très heureux car je me dis qu’avec des nouvelles de ce genre, l’avenir de l’Antre du Greil est pleinement assuré ! C’est donc un mal pour un … pas top bien mais quand même sympathique pour moi ! … Ouuuaaaiiisssss … (Faites semblant d’être heureux que je fasse des critiques s’il vous plait).

Bon Resident Evil : Retribution, de quoi ça parle ? Bah de pas grand chose mais je vous file quand même le pitch de départ … C’est une suite directe au 4ème film qui commence donc sur le bateau Arcadia qui se fait attaquer par Umbrella Corporation. Notre Alice va se faire capturer par la compagnie qui la retiendra prisonnière au fin fond d’une base géante sous-marine. C’est dans un tel endroit qu’elle devra chercher à retrouver le sommet pour aider l’humanité de plus en plus mourante.

On va le dire tout de suite, on vient pas voir un Resident Evil pour le scénario, et ce depuis le premier film hein … On est habitué aujourd’hui à un niveau ras des pâquerettes c’est pas pour tomber sur du Christopher Nolan avec le cinquième film … Mais même pour ça c’est vraiment incroyable … Je vais faire une petite remarque personnelle en écrivant ces lignes mais de ma vie, je n’ai jamais vu un blockbuster coutant aussi cher avec un scénario aussi foireux … Même un film de Michael Bay à côté c’est bien écrit ! C’est pour vous dire ! … Bref on y reviendra, pour le moment je vais vous parler d’un autre point qui fâche : l’ultra recyclage.

Hey c’est marrant, il a dit ultra recyclage vu que j’ai fait un film qui s’appelait ultraviolet ! Il est marrant lui …

Parlons d’abord du recyclage au niveau des personnages issus de la saga des jeux. Encore une fois beaucoup de personnages issus du jeu viendront trouver leur incarnation de chair et de sang lors de cet opus, mais je vous le dis … Aucun, mais absolument AUCUN n’est réussi … Nous aurons donc le droit à Léon S. Kennedy, Ada Wong, Jill Valentine qui fait son retour dans la saga on sait pas ce qu’elle foutait depuis le 2 mais on s’en fout complètement, Barry Burton … Bref ils sont tous là, au niveau du costume on les reconnait parfaitement aucuns soucis pour ça mais au niveau du caractère … Bon sang mais les personnages sont creux … Mais creux … Entre Ada qui est là mais qu’au final si on regarde bien elle ne sert réellement à rien dans l’avancement du scénario, Léon qui est là juste pour être là et Barry parce qu’il faut bien un bourrin dans le groupe sinon on a pas notre quota de personnages clichés …

Bref à absolument aucuns moments dans le film on se sent concerné par qui que ce soit, et encore moins par quoi que ce soit … Je sais normalement c’est l’inverse mais là je vous promet qu’on se fout complètement de tout …

Ensuite, c’est le recyclage au niveau des idées … Je vous le dis dans ce film absolument rien n’est original, tout a une odeur de déjà-vu pas très frais … Nous aurons donc droit à de multiples scènes en rayons X comme dans le dernier Mortal Kombat (et que Paulo ne vienne pas me dire qu’il n’a pas pompé de là parce que sinon je vais moi-même lui mettre une claque parce qu’il ment et que le mensonge, ce n’est pas bien !), des zombies qui ressemblent à ceux de Dead Snow, on aura sinon ces merveilleuses idées des zombies qui peuvent conduire des véhicules, on aura un zombie à tronçonneuse de seconde zone, et nous aurons également des ennemis zombies qui peuvent tirer au lance-roquette …. MAIS OUI MON CON, ET LA MARMOTTE ELLE MET LE CHOCOLAT DANS LE PAPIER ALU !

Certaines scènes sont calquées sur des cinématiques du jeu (tiens c’est marrant dans Resident Evil : Afterlife c’était déjà le cas …) avec par exemple une scène qui est 100% similaire à celle de Resident Evil 4 avec Ada. Mais le pire mes amis est l’aspect complètement débile et ridicule dans ce film, c’est la recyclage des personnages de la série des films … Je ne spoil pas car c’était dans les différentes bandes annonces mais nous annoncer qu’ils ont fait des clones de différents personnages de la saga c’est vraiment trop gros … Nous avons même Michelle Rodriguez qui y incarne 2 personnages à la fois ! Ils reviennent mais ça n’apporte strictement rien en plus, ils sont juste là pour être là … Et nous avons également Jill Valentine qui marque son retour donc, contrôlée et qui sera un petit peu la méchante de cet opus …

Double rôle … Double salaire biatch !

Nous arrivons donc au gros point noir, à cette cerise pourrie sur ce délicieux gâteau périmé depuis maintenant 5 films avec … Le scénario ! Oui je ne reviens pas sur des points qui sont les mêmes dans tout les films, Alice est toujours inexpressive au possible, toujours invincible alors qu’elle n’a plus ces pouvoirs depuis 2 films maintenant … Bref c’est la fête de la logique ! Mais revenons sur le scénario, je vous préviens c’est maintenant que ça va méchamment spoiler dans cette critique donc à tout les amateurs qui veulent garder la surprise pour rire ou pleurer dans la salle, ON ARRETE DE LIRE MAINTENANT S’IL VOUS PLAIT MERCI !! Je vais mettre une image d’ailleurs pour servir de signal ! Je suis vraiment trop gentil … Je vais donc exprimer mon avis de la façon la plus calme possible tout en conservant un minimum d’objectivité car c’est après tout ce qui a toujours fait la force de mes critiques n’est-ce pas ?

Hey attend … Je t’ai pas déjà vu dans l’introduction du quatrième film toi ? … Ah mais si !! … Sauf que j’étais pas là normalement donc je suis pas sensé te reconnaitre … BADABOUM SCENARIO EN MOUSSE !!

QU’EST-CE QUE C’EST QUE CE SCENARIO DE MERDE ?! Je sais que j’ai toujours tendance à exagéré ou à me répéter mais cette fois-ci je vous assure vraiment de toutes mes forces, j’ai rarement vu un scénario aussi mal écrit, aussi peu logique et aussi mal foutu … Je vais donc vous révéler tout le scénario, mais avant tout ses problèmes pour que lors de votre vision de ce film (car je vous conseille réellement de le voir hein … Il faut le voir pour le croire là !) vous vous rendiez compte de l’ampleur de cette catastrophe :

- Wesker est toujours en vie ! Il a survécu à l’explosion de l’avion à la fin du 4ème film, ne me demandez pas comment je n’en ai réellement aucune idée … Mais le pire c’est que dans ce film … C’EST UN GENTIL BORDEL !! IL AIDE ALICE A S’ECHAPPER DU COMPLEXE SOUS MARIN !! MAIS POURQUOI AVOIR FAIT CA FRANCHEMENT ?! CA DECREDIBILISE COMPLETEMENT LE PERSO QUI AVAIT DEJA ETE SAUVAGEMENT VIOLE DANS LE QUATRIEME FILM !! AAAAAAHHHHHHHHRRRRR !!!

- On nous apprend que la Reine Rouge, l’intelligence artificielle du premier film est toujours en vie et que c’est elle qui contrôle tout le bordel maintenant … COMMENT ELLE A FAIT ?! POURQUOI RIEN N’EST EXPLIQUE BON SANG ?!

- On nous apprend également que Umbrella a vendu le virus à tout les pays du monde pour faire du terrorisme biologique … MAIS QUELLE HUMANITE TROU DU CUL IL N’Y EN A PLUS DEPUIS LE TROISIEME FILM QUI PRESENTE LA FIN DU MONDE ET LA SURVIE DES QUELQUES PERSONNES RESTANTES !! POURQUOI D’UN COUP PLUSIEURS GOUVERNEMENTS ONT RECU DES ARMES BIOLOGIQUES VU QU’ILS ETAIENT PLUS LA !? TU PEUX ME L’EXPLIQUER PAULO ?!

- Pourquoi il y a encore des clones d’Alice présents vu qu’elle les a tous libérés à la fin du troisième film normalement ? Mais surtout comment a t-elle pu cloner les différents personnages du film sachant que : Carlos est mort dans le désert en ayant fait exploser son camion, que le chef du premier film a finit en apéricubes goût poulet, que Michelle Rodriguez s’est faite flinguer dans une zone qui n’était pas accessible à la Reine Rouge … COMMENT T’AS FAIT ?!

Je donne surtout une mention spéciale à la fin du film qui là nous sort un déluge de gros n’importe quoi, toute l’humanité s’est recueillie au capitole avec tout les zombies qui les attaque en même temps, et Alice retrouve ses pouvoirs, elle s’allie avec Wesker et les autres pour qu’ils enclenchent la bataille finale contre les zombies (ce qui nous donnera d’ailleurs lieu à un discours de fin mené par Wesker … absolument navrant) … COMMENT TU PEUX ETRE FIER D’ANNONCER UN SIXIEME FILM EN COMMENCANT AVEC UNE OUVERTURE AUSSI FOIREUSE ?! COMMENT ?! Je n’ai jamais eu envie à ce point d’aller chez un réalisateur pour aller le frapper avec le livre “Ecrire un scénario pour les nuls” parce que là … Même Michael Bay il fait pas ça quoi, même Eli Roth ne ferait pas ça … Les bas-fonds de l’ultime médiocrité sont atteints là c’est sûr et certain …

Donc du coup, que dire de Resident Evil : Retribution ? … Je me demande comment ils ont réussit à le rendre encore plus mauvais que Resident Evil : Afterlife, et comment ils peuvent encore engranger de l’argent avec une merde pareille … Le 4ème film avait encore le mérite de nous faire rire par sa nullité, mais là au niveau du 5ème c’est un rire nerveux, tu ris mais tu te demandes comment ont-ils pu oser sortir un tel projet en salle, et comment les producteurs accordent encore une nouvelle suite pour ça quoi … Donc oui il y aura un sixième Resident Evil et oui je vais me précipiter en salle pour aller le voir … Je suis débile que voulez-vous, mais c’est un rituel, et le sixième avec un tel début je pense qu’on peut parier sur le film le plus infâme de ce début de siècle … Je prends les paris et je me dis qu’on peut atteindre le top 10 des films les plus nuls de tout les temps sortis au cinéma du 21ème siècle.

Bref, merci Resident Evil : Retribution pour m’avoir ouvert les yeux sur les non limites de la merde que peut sortir un producteur au cinéma sans absolument aucuns remords tant qu’il y a de l’argent derrière … Resident Evil est mourant dans le monde des jeux vidéos, Resident Evil est mort né dans le monde du cinéma mais son cadavre réussi à mourir et pourrir encore et encore plus jusqu’à atteindre un niveau qu’on espère maximal pour ce film, qu’on croyait maximal pour Resident Evil : Afterlife mais qui pourrait bien vu ce qui nous est annoncé être encore pire lors de la sortie du sixième film. Je croise les doigts car c’est un malheur pour le cerveau certes, mais c’est un bonheur de passer des moments entre amis à se moquer d’un seul et même ennemi commun, et ce film en est un de premier choix.

Merci Paulo, et surtout j’espère qu’on votera une loi qui t’interdit d’approcher une caméra à plus de 50 kilomètres. Je vais faire une pétition.

Et le meilleur est à venir …

Si vous voulez lire cette critique avec une belle présentation, un tas d'images et tout le package qui va avec, n'hésitez pas à cliquer sur le lien ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 492 fois
6 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de RémiKilhoffer Resident Evil : Retribution