Pourquoi l'Empire contre-attaque est le meilleur épisode Star Wars

Avis sur Star Wars : Épisode V - L'Empire contre-attaque

Avatar Hypérion
Critique publiée par le

Pourquoi l'épisode V est-il le meilleur épisode de la saga ? (C'est le meilleur, pas de discussion possible. Je suis tolérant mais faut pas pousser). J'ai lu bien des critiques et un point n'est pas sufisamment mis en exergue que je tiens à souligner. Georges Lucas n'est pas à la réalisation, c'est Irvin Kershner.

Et ça change tout.

Vous me direz, c'est officiellement Richard Marquand qui a réalisé Le retour du Jedi, mais dans les faits, Lucas (qui voulait à la base que ce soit son ami Steven Spielberg qui tourne le film) avait repris la main sur la sacro sainte caméra, étant déçu du travail de Richard Marquand.

Donc, dans les faits, L'Empire contre-attaque est tourné par un réalisateur d'un classicisme absolu (il était professeur de cinéma), pas forcément très connu, mais qui donne une pulsation, un rythme bien plus intéressant que la méthode de tournage / montage Georges Lucas, monolithique au possible (Plan large pour poser le décor, cadrage sur les personnages, plan serré... En boucle). La confrontation entre Luke et Dark Vador (Désolé les puristes, moi la VO, je l'aime, mais impulsivement, ce sera toujours "Dark Vador", enfance oblige...) est révélatrice de cette maestria de cadrages, d'alternances de plans action / émotion... Superbe.

Ensuite, L'Empire contre attaque a un budget plus imposant que le premier épisode. L'air de rien, avec plus de moyens, on fait des décors moins carton pâte, plus crasseux, plus réalistes (la cité des nuages, Dagobah, La base rebelle de la planète Hoth), on peut se permettre de faire des batailles autre part que dans l'espace intersidéral (La Bataille d'ouverture de Hoth avec vols en rase motte, charges de fantassins, explosions, canons sol-espace , quelle séquence !) avec plus de figurants, des costumes plus élaborés, etc.

De plus, le scénario est de loin le plus poignant. Les secrets de famille se révèlent avec une intensité dramatique inédite dans Star Wars, et qui ne sera jamais égalée par la suite... Non mais essayez de vous remémorer votre "première fois" de visionnage de l'Empire Contre attaque, gamin. Rivé à votre écran, alors que tout allait si bien dans le premier épisode, tout s'écroule et s'assombrit, la quête de Luke se révèle bien plus complexe que prévue pour devenir un chevalier Jedi, Dagobah fout la trouille, on pleure pour Han Solo, on trépigne de savoir si oui ou non Luke va pouvoir le sauver.... Et ce bouquet final cet indémodable "Je suis ton père" (Oui, gosse, je le regardais en VF et je n'ai pas honte, sue me). Non mais la première fois que tu entends ça, tu as au minimum un haut le cœur, au pire un évanouissement léger mais bien réel... Cette séquence est tellement forte que je m'interroge sur l'ordre de diffusion des Star Wars à mon éventuelle progéniture à venir. La prélogie est tout de même un ignoble spoiler enlevant à L'Empire contre-attaque son climax émotionnel.

Et puis Yoda aussi. Le Yoda en mode superbe marionnette, mille fois plus réaliste et touchante que la version digitale (ce n'est pas de la nostalgie, c'est un fait). Dans l'ensemble, tous les personnages gagnent en épaisseur. On est plus dans un épisode de Flash Gordon remasterisé, mais bel et bien dans une tragédie grecque à l'échelle du Space Opéra. L'emblématique Dark Vador gagne ses lettres de noblesse dans cet opus, passant du statut de brute sur commande dans l'épisode IV à celui de personnage torturé, ambitieux, mélancolique, orgueilleux, impitoyable mais encore doté d'une âme...

Et puis la musique de John William, splendide, sombre, triomphante, retentissante, parfaitement orchestée... Culte. Les BO suivantes ne seront plus que des réécritures plus ou moins heureuses des thèmes développés dans L'Empire Contre Attaque (particulièrement dans la prélogie). Toutes les palettes d'émotions sont dépeintes avec justesse par les notes du maitre compositeur. Et quand mon patron m'appelle, "La Marche Impériale" retentit, et je laisse toujours un peu sonner pour profiter...

Je passe la démonstration évidente du nombre invraisemblable de répliques cultes présentes dans cet épisode. Le "Je t'aime" "Je sais" (Toujours en VF, vous me détestez là ! Avouez !) est tout simplement à tomber par terre.

Pour conclure, je dirai que L'Empire contre-attaque est LE film de divertissement parfait.Tout y est. Juste équilibre entre un épisode IV introduisant un univers prometteur mais trop limité sur les budgets pour nous en montrer toutes les facettes, et un épisode VI qui a ce gout sucré de happy ending tartiné d'Ewoks un brin décevant, l'épisode V allie avec justesse fun, action, et un scénario de haute volée permettant des ascenceurs émotionnels vertigineux, le tout s'incrivant dans un univers visuellement accrocheur accompagné d'une bande son extraordinaire.

BEST STAR WARS MOVIE EVER.

Critique épisode I : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-i-la-menace-fantome/5001229795567445/critique/hyperion/

Critique épisode II : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-ii-l-attaque-des-clones/3861229763304579/critique/hyperion/

Critique épisode III : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-iii-la-revanche-des-sith/2701229876434841/critique/hyperion/

Critique épisode IV : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-iv-un-nouvel-espoir/1261229790453382/critique/hyperion/

Critique épisode VI : http://www.senscritique.com/film/star-wars-episode-vi-le-retour-du-jedi/5631229797603386/critique/hyperion/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6237 fois
228 apprécient · 9 n'apprécient pas

Hypérion a ajouté ce film à 7 listes Star Wars : Épisode V - L'Empire contre-attaque

Autres actions de Hypérion Star Wars : Épisode V - L'Empire contre-attaque