|

Tumeur maligne

Avis sur Diablo III sur PC

Avatar HarmonySly
Test publié par le
Version PC

Sur le papier, Diablo III est un peu le symbole de (presque) tout ce qui ne va pas dans le Jeu Vidéo à l'heure actuelle. Si l'on excepte l'absence de day-one DLC ou de online pass (ce qui serait tout de même un putain de comble), le titre cumule des choix de design douteux qui le feraient presque passer pour le manuel des Castors Juniors du golden doigt d'honneur à destination des joueurs.

Déjà, le titre ne révolutionne en rien ni la série dont il est le rejeton, ni le genre qu'il a aidé à populariser. Évidemment, c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes, mais force est de constater que depuis Wizardry le principe reste le même : clic clic clic, porte monstre trésor. Je suis bien sûr d'une mauvaise foi incommensurable, puisque j'adore ce type de jeu, et c'est ce qui m'attire vers Diablo III en premier lieu. Mais force est de constater qu'en lieu et place d'une révolution, ce nouvel épisode est une surtout une itération bâtie sur des bases classiques et dotée de fioritures modernes. Les quelques informations qui avaient filtrées au début du développement et lors de la phase alpha laissaient transparaître un titre sans doute plus ambitieux qu'il ne l'est actuellement. Un conservatisme vidéo-ludique que l'on sera toutefois moins enclin à critiquer étant donnée l'attente de 12 ans séparant le deuxième et le troisième épisode. Douze ans, c'est suffisant pour faire de Diablo III un retour aux sources salvateur, une année seulement n'étant pas assez pour empêcher Call of Duty Whatever-fare de tomber dans les affres de la répétitivité et trouver le désintérêt du public. C'est comme un bon Gini, pas forcément délicieux en bouche, mais quand on laisse suffisamment de temps s'écouler entre deux dégustations on a l'impression de redécouvrir la boisson (en vrai c'est dégueulasse hein).

L'autre problème, c'est que c'est affreusement répétitif tout de même. Pire encore, le titre est pensé pour nous pousser à répéter les mêmes actions ad vitam aeternam : clique sur le monstre, récupère le loot, upgrade tes stats. Là encore je n'invente rien, mais Diablo III innove sur ce point en dotant les objets potentiellement plus puissants de propriétés aléatoires. Du coup la recherche du set Delamorkitu n'est plus tant un but ultime qu'une étape nécessaire à la survie dans les niveaux de difficulté supérieurs. On comprend bien que Blizzard ait voulu pousser son eBay démonique, mais pour le coup les boucles de feedback sont bien trop efficaces. On récupère une bonne pièce de matos, et c'est à peine si le jeu ne nous prévient pas que d'ici 15 minutes ce sera du junk. Pas étonnant d'ailleurs que le mode de difficulté initial s'apparente à un gros tutoriel de 30 heures : durant ce laps de temps j'ai surtout eu l'impression d'être un gamin de 5 ans se baladant dans un immense Toys 'R Us, essayant les jouets au fil des rayonnages, avant de les bazarder aussi sec pour d'autres jouets. Point d'évolution, juste une boucle qui se répète à l'infini. Avec une grosse carotte pendue au bout d'un fil. Avec le recul, je ne sais pas si je dois hurler au scandale ou au génie de la part de Blizzard d'avoir incorporé d'aussi grosses ficelles dans son titre, sans avoir tant pris la peine que ça de les camoufler, comme c'était le cas dans les précédentes montures.

J'ai l'impression que tout ceci est plus gênant ici car le système de jeu est en apparence moins riche que dans les précédents. Ce n'est pas casual, loin de là, mais force est de constater que beaucoup de choses ont été simplifiées. Le nouvel arbre de compétences notamment, que je trouve personnellement très réussi, laisse davantage de place à l'expérimentation et pardonne toutes les erreurs puisqu'aucun choix n'est définitif désormais. Si le système est déroutant au début, il devient très vite naturel, et le principe des runes modificatrices est particulièrement bien foutu. Le seul bémol vient de la façon dont il est implémenté dans le cours du jeu. Impossible par exemple de se spécialiser dans un style particulier dès le début : toute la progression est axée sur le leveling, avec une poignée de nouveaux trucs qui se débloquent à chaque montée en niveau, façon Call of Duty. On en tomberait presque dans une boucle infernale de désir, à changer de setup toutes les heures jusqu'à l'inexorable Game Over du niveau 60, synonyme de l'arrêt des cochonneries à débloquer. En plus d'être cheap et pas très finaud, le système est exacerbé par une simplification outrancière. Par défaut, impossible de personnaliser pleinement sa barre de compétences par exemple. Impossible d'enregistrer un setup particulier pour le réutiliser rapidement à un moment ultérieur. Et par défaut toujours, les descriptions de skills sont réduites à leur plus simple expression pour ne pas faire peur aux joueurs que les statistiques effraient. Merci mais ça ira pour moi, si je veux jouer à un truc crétin je crois qu'il me reste une version d'essai de World of Warcraft dans un coin.

Vous me direz, ce sont des détails, mais des détails qui ont leur importance. N'étant déjà pas particulièrement convaincu par certains choix de compétences (il faut atteindre le niveau 40 pour doter le Demon Hunter de capacités de crowd control potables), je trouve plutôt étrange que le jeu nous pousse (initialement) à piocher dans toutes les voies de développement disponibles. Pour un premier run pourquoi pas, mais si je veux me faire un chasseur ninja qui botte des culs en faisant des roulades, je n'ai pas forcément envie que l'on m'impose des sentries et autres bombes ou coups spéciaux super-skillzor. Donc, que ce soit bien clair, pour profiter pleinement du jeu, on va dans les options de gameplay et on coche la petite case 'Elective mode' (même si cela fait de nous un gros joueur tout déviant pas beau).

Sinon le jeu est bien, en dehors du fait qu'il n'essaye même pas de camoufler efficacement son absence de scénario. L'histoire, on s'en fout, surtout dans un jeu comme Diablo, c'est vrai. Mais on nous assène tout de même de belles cinématiques et des cut scenes plutôt fréquentes débouchant sur un vide intersidéral (spaaaaaaaceee). Il y a un moment dans le développement d'un titre où il faut faire des choix, entre assurer le minimum syndical et incorporer un semblant de narration et une histoire qui tient la route, ou assumer clairement ses positions, ne rien faire du tout et produire un jeu 100% arcade. Là, Blizzard a clairement le cul entre deux chaises, en voulant nous bourrer le mou avec une narration omniprésente mais aussi vaine qu'un Mickaël Vendetta. Résultat, on passera le plus clair de notre temps à spammer la barre d'espace (space! space! so much space!) en tentant vainement de s'intéresser à la destinée de nos héros, non sans retenir quelques facepalms bien dodus face à quelques rebondissements téléphonés (le ridicule jusqu'au-boutiste de certains d'entre eux a au moins le mérite d'occasionner quelques tranches de rires bien grasses à plusieurs). J'aime enfoncer des portes ouvertes, étant donné que Blizzard nous a toujours habitués à des histoires écrites par un gamin de 7 ans, ce détail ne devrait pas être considéré comme un "mauvais" point. Pour autant, vu l'effort manifeste des développeurs à appliquer une narration riche à leur titre, j'aurais personnellement apprécié que celle-ci ne soit pas fade, voire totalement assommante quand elle se met en travers du principal intérêt : le loot.

Et pour finir, parce que j'aime bien faire mon râleur (et parce que c'est sans doute le point le plus scandaleux du jeu), l'omnipotence de Blizzard sur son titre est proprement énervante. Il faut dire que la société à tapé très fort avec son DRM à la con mettant le joueur à la merci non seulement des aléas de sa connexion, mais aussi des aléas des serveurs distants. Revenir au menu principal parce que son routeur déconne, c'est déjà débile, mais mourir comme une merde à cause d'un gros coup de lag des familles (hop, tu me vois, hop, tu me vois plus, hop, t'es mort), c'est le genre de "souci mineur" qui me donne envie d'aller nettoyer les locaux de Blizzard à coup de lance-flamme. Être tributaire du ping quand on joue SEUL c'est assez énorme quand même, on ne voit guère cela que dans les free to play et autres jeux in-browser. Et c'est l'impression qui prédomine quand je vois cette petite barre à côté de la Mana passer du vert à l'orange régulièrement, sauf que mon jeu je l'ai payé 45€. Le degré de contrôle des développeurs sur le jeu est absurde, pour la première fois depuis 20 ans que je joue j'ai vraiment l'impression d'être à la merci d'un petit nain au rire sardonique qui peut m'empêcher de prendre mon pied à tout moment, simplement parce que ma tête ne lui revient pas. Et puis soyons réalistes, ces mesures sont en place avant tout pour permettre à Blizzard de monétiser encore plus son titre à l'avenir, pas pour contrer un quelconque problème de piratage. Plus de contrôle = plus de possibilités pour soutirer de la thune supplémentaire aux joueurs, que ce soit par le biais de DLCs ou de l'Auction House, cette superbe invention faisant de chaque utilisateur le petit farmer chinois personnel de la compagnie.

Fin de la gueulante. On l'aura compris, Diablo III c'est le cancer actuel du Jeu Vidéo, et je ne peux que frémir à l'idée de toutes les dérives futures que ce titre va engendrer suite à son carton monumental. Je ne devrais pas aimer ce jeu, ce prétexte bidon d'aventure camouflant une chasse au loot aléatoire et pas créative pour deux sous. Je devrais me révolter face à une compagnie qui fait de moi, honnête joueur voulant simplement acheter, jouer à son jeu et qu'on lui foute la paix, son minion personnel, sa vache à lait, sa manne de fric facile, sa prostituée de luxe.

Et pourtant.

Et pourtant j'adore jouer à Diablo III, tout en sachant pertinemment qu'il est loin de répondre à toutes mes attentes. Cela vient peut-être des superbes musiques, des décors évocateurs, du bestiaire qui se renouvelle sans cesse, je pense que c'est tout simplement parce que le jeu est fun. Il y a un mécanisme mental qui fait que, quand bien même je sais que ce jeu n'est pas bon pour moi, j'y reste scotché comme un gamin à un pot de Nutella. Je ne fume pas (je tiens à mes poumons), mais quand je joue à Diablo je comprend les clopeurs qui ne peuvent se passer de leur bâton de la mort : c'est objectivement une merde qui les amochera salement sur le long terme, mais ils ne peuvent s'en passer parce que c'est un vrai kiff, et que "de toute façon je ne peux pas comprendre". Si mec, je comprend parfaitement : j'ai mon Diablo du matin, mon Diablo du retour de boulot, mon Diablo de minuit, mon Diablo d'après l'amour, ma pause Diablo. Quand je suis censé bosser je pense loot, quand je conduis je pense à mon futur setup over 9000, quand je dors, je rêve en vue isométrique. Avec comme effets secondaires une légère scoliose, une bonne tendinite et les yeux qui collent en arrivant au bureau le matin (je soupçonne d'ailleurs mon boss de s'y être mis en douce). Rien d'insurmontable.

Donc oui, la comparaison n'est pas très flatteuse pour le jeu, mais rendons crédit à Blizzard qui, comme Ferrero, Coca-Cola ou Marlboro, arrive à refourguer une merde atrocement addictive à ses clients. En même temps, si ça fonctionne aussi bien, c'est peut-être parce que le jeu ne se contente d'être juste bon, mais excellent dans des domaines qui comptent eux aussi : graphiquement c'est très propre et ça passe sans problème sur des configurations modestes, les musiques sont superbes, le design, bien que clairement moins sombre que dans les précédents opus (ce n'est pas Torchlight non plus), est très réussi, la jouabilité est au poil, les différents actes sont variés et bien rythmés (sauf la fin du deuxième, un peu trop rapide), et plus que tout, c'est toujours aussi fun à jouer. Et je crois que cet ingrédient secret difficile à expliquer reste, à ce jour et pour longtemps encore, le meilleur facteur de réussite d'un jeu. Tu pourras toujours essayer de me contredire dans les commentaires, mais de toute façon tu ne peux pas comprendre, j'ai un arc qui fait 64DPS.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2552 fois
105 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de HarmonySly Diablo III