Balls of fail.

Avis sur Duke Nukem Forever sur PC

Avatar ThoRCX
Test publié par le
Version PC

Jouer à Duke Nukem Forever, au final, c'est une expérience intéressante. Rarement on jouera à un jeu qui souffre autant d'un développement chaotique.
Tout le monde est au courant que le jeu a eu 14 ans de développements, repoussé de nombreuses fois etc... mais finalement on a vraiment l'impression de voir le monstre de Frankenstein avec des bouts de chair scotchés grossièrement entre eux.

L'aventure solo contient pourtant des moments sympathiques, les situations et les décors sont variés, et le personnage de Duke Nukem nous fait toujours aussi marrer. L'humour du jeu, généralement très grossier, nous surprend quand même de temps en temps avec quelques subtilités, notamment des références à des jeux ou des films qu'on ne s'y attend pas (Sacré Graal de Monty Python par exemple).

Mais malheureusement, le jeu s'est auto-plombé complètement à force de vouloir trop mettre les clins d'œils et l'humour en avant, et oublier l'essence d'un jeu vidéo : le gameplay. Pardonnons les graphismes, on va être gentil. Mais par contre, que dire sur le level design couloir insipide ? Les phases de véhicules totalement inutiles ? Absence de gun fights épiques ? Des combats mous, très très mous ? L'inventaire à 2 armes ?? Le sprint qui nous donne mal à la tête avec un effet de caméra dégueulasse ?? QTE minables ?? Vie qui se régénère toute seule ?? Un effet de flou appliqué partout dans le décor qu'aucun anti-vomitif ne pourrait lutter contre ?
L'inventaire à 2 armes est quand même le pompon sur le gâteau. Dans un jeu de guerre réaliste, je comprendrai ce choix. Mais on est dans un Duke Nukem quoi, un jeu où un bodybuilder blanc sauve des babes des terribles mains de cochons-aliens tout en buvant de la bière. Qu'est ce qu'on s'en fiche du réalisme. Surtout que les armes de DNF sont variées, si on a le freeze-gun (l'arme qui congèle les ennemis) et le shrink ray (l'arme qui rétrécit les ennemis), on est baisé, on n'a pas de mitrailleuse ni de fusil à pompe et on se fait dégommer. Du coup on garde des armes à feu mais pas le temps de s'amuser avec des armes plus délirantes.

Signalons aussi la musique du jeu vraiment pourrie. Alors ok, à part Grabbag, Duke Nukem n'a jamais brillé pour sa BO. Mais les morceaux orchestraux de 2 balles 50 de DNF sont vraiment agaçants à écouter. Mettez-nous un bon vieux rock kitsch, ça passe 100 fois mieux avec cet univers. "Let's rock" comme il disait.

Le multi est intéressant dans son principe de progression et de déblocage d'items bonus, mais malheureusement l'absence de server dédié (le joueur qui host quitte le jeu et tout le monde revient au menu...) et un manque total d'équilibrage (jetpack + devastator = hail to the cheatking baby!!!) enlèvent de son intérêt. Et même sans ça, l'expérience multi est archi-classique, autant jouer à Team Fortress 2 qui lui a un gameplay plus riche grâce à ses 9 classes de personnages variées.

Duke Nukem Forever s'est perdu sur son chemin, durant les longues années de développement. En réalité, il n'aurait jamais dû sortir. Ni plaisant pour les novices en FPS, ni plaisant pour les fans old-school de DN3D, ne proposant à aucun moment des combats amusants, le jeu n'a que son humour pour faire vendre. Certes, de l'humour, il en manque cruellement dans les jeux vidéo de nos jours qui se prennent trop au sérieux. Mais c'est trop peu pour faire un bon jeu. Et encore moins un bon Duke Nukem.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 652 fois
8 apprécient

ThoRCX a ajouté ce jeu vidéo à 21 listes Duke Nukem Forever

Autres actions de ThoRCX Duke Nukem Forever