Avatar Auguste Bourrain de Lexocet

Critiques de Auguste Bourrain de Lexocet

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

L'itinéraire d'un enfant gâté

Jack aimerait être ingénieur, ou architecte. Ingénieur-architecte en fait. Pour pouvoir jouir du rang d’artiste. Jack veut surtout construire une maison, une oeuvre qui laissera une trace, mais ne parvient pas à l’achever. Jack est méticuleux, obsessionnel et voue une passion toute particulière à la propreté. Il s’adonne également au meurtre, qu’il considère comme un art. A chaque « incident... Lire la critique de The House That Jack Built

Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
5
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
7.6

Faire battre la peau meurtrie quand vient la nuit.

Journaliste dans un canard de Saint-Louis, Camille Preaker est envoyé par son rédacteur en chef à Mind Gap, bled paumé du Missouri, suite à la disparition inquiétante de deux gamines. Camille connait très bien cette ville, et pour cause, elle y a passé son enfance et y a perdu sa jeune soeur dans des conditions sordides similaires. En plus d’une demeure ancestrale où réside encore une famille... Lire la critique de Sharp Objects

1
Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
8
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
6.3

Comme une traînée rouge saignée sur l'espoir

Province de Hunan. 1997. Hong-Kong est sur le point d’être retrocédé à la Chine, juste avant la grande vague de dénationalisation qui va laisser un nombre incalculable de travailleurs industriels sur le carreau. A quelques kilomètres de barraquements de fortune, véritables clapiers à ouvriers, règne un monstre de metal. Distillant ses flammes oranges dans un ciel mouillé. Un astre guerrier... Lire la critique de Une pluie sans fin

Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
7
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
6.4

La haine devant soi

Bollène. Une ville du Vaucluse qui abrite un peu moins de 15 000 âmes, non loin du site nucléaire de Tricastin et de l’usine hydroélectrique André Brondel. Loin des images de carte postale qu’on attribue souvent aux villes du sud, Bollène est une agglomération triste et divisée en deux. Une zone pavillonnaire, où vit une population active très majoritairement « de souche française », entourée... Lire la critique de Retour à Bollène

1
Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
8
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
7.1

L'humain est un chien comme un autre

Une ville sans attrait, plus ou moins loin de Naples, s’accroche avec l’énergie de son désespoir à une plage déserte. Au milieu des couleurs délavées et d’une morne torpeur, subsistent les vestiges architecturaux du rêve italien. Celui dont les « rescapés » préfèrent respirer la poussière plutôt que de la balayer. Restent de misérables commerces, où règne un substrat de vie sociale et de... Lire la critique de Dogman

Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
7
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Écouter
7.8

Defend your constitutionally protected rights

Je me souviens parfaitement du jour où j’ai acheté ce disque. A la Fnac du centre commercial de Rosny sous Bois, dans le 93. J’étais à l’époque uniquement focalisé sur le rap et les musiques jamaïcaines. Ce fut la première fois que j’achetais un album sans même l’avoir écouté, littéralement happé par son artwork sans que je ne sache pourquoi. Peut-être déjà… l’inconscient. Ou plus simplement... Lire la critique de Music Has the Right to Children

5
Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
9
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Écouter
7.8

Demain, ce disque aura 20 ans.

Au début des années 90, une certaine Beth Gibbons rencontre un certain Geoff Barrow dans la salle d’attente d’un pôle emploi du sud-ouest de l’Angleterre. Rejoints un peu plus tard par le bassiste/claviériste de studio Adrian Utley et l’ingénieur du son Clive Dearner, ils forment le groupe Portishead. Celui à qui, avec leurs voisins de Massive Attack, on attribuera la paternité du son de... Lire l'avis à propos de Portishead

4
Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
8
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
7.2

L'observatoire de l'inconscience

Boris et Zhenya ont peut-être un jour aimé l’idée qu’ils se faisaient l’un de l’autre. Plus probablement, ils ont sans doute aimé la concrétisation sociale que leur union pouvait représenter, aux yeux d’une société pour qui le confort et la sécurité sont des valeurs plus refuges que l’amour. Dans cette Russie passée de Pouchkine à Poutine, ils habitent un quartier dortoir sinistre et... Lire la critique de Faute d'amour

3
Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
9
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
7.1

Entre la pathétique pantalonnade et l’ovni remarquable

Souffrant manifestement d’une psychose infantile conséquente, Nick fait l’objet d’un entretien psy malmenant, en vue d’un accueil en institution. Son frère, Connie, va saboter l’entrevue et entraîner son frère déficient dans un braquage foireux. Bien qu’irresponsable, Nick est incarcéré au tristement connu pénitencier de Rikers Island. Bien décidé à l’en sortir par tous les moyens, Connie va... Lire la critique de Good Time

Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
5
Auguste Bourrain de Lexocet ·
Bande-annonce
7.4

Filmer le politique ou filmer politiquement ?

A l’aube des folles années 90, la gauche miterrandienne est encore au pouvoir. Internet, l’euro, Hanounah, En marche et PNL n’existent pas encore. C’est un autre fléau qui décime les corps et les esprits. Ce qui quelques années plus tôt était encore appelé « peste homosexuelle » ou « cancer toxicomane » porte désormais un nom légèrement plus scientifique : le SIDA. Le jeune et beau... Lire la critique de 120 battements par minute

1
Avatar Auguste Bourrain de Lexocet
6
Auguste Bourrain de Lexocet ·