Avatar Benoît Géraud

Critiques de Benoît Géraud

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.5

J'ai rien compris

J'aime énormément les trois films précédents d'Antonioni (L'Avventura, La Notte, L'Eclisse). Mais avec celui-ci, il m'a perdu. Lire l'avis à propos de Le Désert rouge

Avatar Benoît Géraud
4
Benoît Géraud ·
6.4

En larmes

Il y a quelques années, en sortant d'un concert d'Autechre, une de mes amies était en larmes. Je m'étais demandé comment il était possible d'être ému à ce point par de la musique électronique. Après avoir écouté Convocations, je comprends. Le disque n'est pas facile à aborder, puisqu'il s'agit d'une composition instrumentale de 2h30, inspirée par l'épidémie de sars-cov-2, et... Lire l'avis à propos de Convocations

1
Avatar Benoît Géraud
10
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
6.0

Préservons la culture

Le livre d'Éli, c'est un peu un croisement entre Ken le survivant et Fahrenheit 451. Deux références très honorables mais qui pourraient ne pas "coller" ensemble, cependant le pari est gagné : une fois que l'on a intégré qu'on s'apprête à regarder un film avec un héros invincible, Le livre d'Éli s'avère être bon, et même très bon. Il s'agit à ma... Lire l'avis à propos de Le Livre d'Eli

Avatar Benoît Géraud
10
Benoît Géraud ·
6.6

Passionnant

Cela faisait très longtemps que je n'avais pas été autant passionné par de la littérature française. Yoga n'est d'ailleurs pas seulement un livre passionnant, il est aussi un livre drôle ; j'ai rit aux éclats, et même lorsque Emmanuel Carrère nous avertit que maintenant on va cesser de rire parce qu'il va parler de choses graves, en fait il réussit quand même à faire surgir l'humour... Lire l'avis à propos de Yoga

1
Avatar Benoît Géraud
10
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
6.0

Il est bien ce film

« Gna gna gna, le Dune de Lynch il a rien à voir avec l'original. » Bin oui, et encore heureux : embaucher David Lynch pour faire une transcription fidèle d'un bouquin ça aurait été un gigantesque gaspillage de talent, un peu comme si on salariait Gustave Flaubert à rédiger des notices d'utilisation de produits ménagers. Dune est un très bon film... Lire la critique de Dune

Avatar Benoît Géraud
8
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
6.0

Vide

C'est simple le cinéma avec Nicolas Winding Refn : une scène de sexe, puis une scène de violence, puis une scène de sexe, puis une scène de violence. C'est quand même dommage que tout l'argent soit parti dans le budget "décors et éclairages", il ne restait plus rien pour payer un scénariste. Lire l'avis à propos de Only God Forgives

Avatar Benoît Géraud
5
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
8.1

La civilisation

L'homme qui tua Liberty Valance est un anti-western. Il sera difficile, après avoir vu ce film, de regarder à nouveau un western "classique" sans y voir autre chose qu'une glorification des sociopathes. L'homme qui tua Liberty Valance ne tombe pas dans le mythe du gangster au grand cœur. Comme tous les grands films de James Stewart (car les thèmes purement stewartiens... Lire l'avis à propos de L'Homme qui tua Liberty Valance

2
Avatar Benoît Géraud
10
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
6.8

Mal vieilli

Mel Gibson était déjà très bon, mais la réalisation brouillonne rend le film parfois difficile à suivre, et les "méchants" sont vraiment trop caricaturaux. Mad Max, pendant longtemps le plus grand classique du post-apo, a été totalement ringardisé par La route. Lire la critique de Mad Max

Avatar Benoît Géraud
5
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
7.1

Antipathique

Un film sur la scène folk new-yorkaise, voilà qui faisait envie. Mais Llewyn Davis est un personnage vraiment trop antipathique, impossible de s'identifier à lui, il n'y a rien pour le sauver. On cherche désespérément quelque chose à quoi se rattraper (un personnage secondaire, un message, une morale ?), mais non, il n'y a rien, le spectateur reste livré à lui-même. Lire l'avis à propos de Inside Llewyn Davis

Avatar Benoît Géraud
3
Benoît Géraud ·
Bande-annonce
6.4

Plaisir honteux

The Fountain fait partie de ces films qui ont beaucoup de défauts d'écriture et de réalisation, mais que l'on aime quand même, car ils sont fondés sur une idée géniale, une idée que l'on ne retrouve pas dans d'autres films. En l’occurrence : et si l'amour transcendait le temps et la mort ? Bien sûr on peut retrouver des influences à The Fountain (The Mummy de Karl... Lire la critique de The Fountain

Avatar Benoît Géraud
7
Benoît Géraud ·