Avatar CorsairePR

Critiques de CorsairePR

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

De rouille et d'os

Sur PC : Tout s"inscrit dans l'usure, du film, on se souvient de la rage avec ce guitariste lance-flammes, ces moteurs qui rugissent, le jeu offre ces moments d'adrénaline - Ecoute la virilité de mon moteur sale petit écologiste bouffeur de paille ! mais il rend également l'angoisse de ce désert infini, ces paysages hostiles à l'homme qui invitent à l'humilité, surtout quand les tempêtes viennent... Lire le test Mad Max sur PC

Avatar CorsairePR
7
CorsairePR ·
8.6

Encore une histoire de la Shoah... et sans doute dangereuse qui plus est

Et oui, une de plus (Magneto dans X men avait été un point de première overdose)... Loin de moi l'idée d'aller considérer ce génocide comme un "détail" de l'histoire comme certains abrutis fachos en quête d'audimat aiment à le beugler... Mais quoi, bande naïfs, vous croyez vraiment le régime nazie était le seul régime sanglant de l'Histoire? Quand aurons-nous des histoires sur la colonisation?... Lire l'avis à propos de Maus : L'Intégrale

6 11
Avatar CorsairePR
2
CorsairePR ·
Bande-annonce
7.7

Echelle de difficulté?

Sur PC : DOS reprend la plupart des défauts déjà vus chez Pillars of Eternity dont j'ai écrit une critique ici : http://www.senscritique.com/jeuvideo/Pillars_of_Eternity/critique/50382155 Les règle sont un peu plus compréhensibles et les points d'actions en combat rendent un petit côté jeu de... Lire le test Divinity: Original Sin sur PC

2 16
Avatar CorsairePR
4
CorsairePR ·
Bande-annonce
6.5

Critique de Batman: Arkham Origins - Coeur de glace par CorsairePR

Sur PC : BAO est une suite pour le fric, et Coeur de Glace est un petit BAO, mais l'intrigue coule bien et le renouvellement des armes est pas mal, ça relève le challenge. J'ai beaucoup aimé l'enquête dans le labo Evidemment sans grande surprise c'est très court, un peu comme cette critique :p Lire le test Batman: Arkham Origins - Coeur de glace sur PC

Avatar CorsairePR
5
CorsairePR ·
7.6

Frise la caricature contestatrice, mais tout de même pertinent

Alors déjà méfiance, je n'ai pas lu la version dont on a l'illustration ici, mais une autre et cette illustration est mensongère, ce livre ne porte pas sur un convivialité relationnelle (du moins dans un premier temps), ce n'est pas ici que vous pourrez retrouver vos copains d'avant pour fumer des pétards ou essayer de réparer votre relation conjugale détruite... Non, Illitch se penche sur... Lire l'avis à propos de La Convivialité

Avatar CorsairePR
6
CorsairePR ·
7.1

Second degré?

L'ouvrage a l'avantage d'être facile et agréable à lire, étant en plus court, il se survole très vite. Seulement dans le fond, il ne me satisfait à cause des défauts suivants particulièrement poussiéreux : L'avidité techno-progressiste pour le feu est encore excusable, mais nous y reviendrons. Le régime carné laisse un goût amer, cette obsession pour la viande nullement nuancée rend le... Lire la critique de Pourquoi j'ai mangé mon père

1
Avatar CorsairePR
5
CorsairePR ·
Bande-annonce
7.5

Rien de neuf...

Sur PC : Après quatre heures de jeu et en n'ayant pas joué à SimCity depuis plus de 10 ans, j'ai la triste impression qu'il n'y a rien eu de nouveau dans cette catégorie depuis tout ce temps... Quoi toujours le triptyque résidence/commerce/industrie? Encore des routes, de l'électricité (ah si plus d'éoliennes), la gestion de l'eau, toujours des problèmes d'argent, toujours des processus de décision... Lire le test Cities: Skylines sur PC

1
Avatar CorsairePR
3
CorsairePR ·
-

Bonne observation

Nouvel exercice d'écriture de critique : les essais politiques et en plus je m'attaque au plus délicat, un ouvrage avec lequel je suis à peu près d'accord. Je connaissais peu N Mamère hormis par sa présentation de mouton noir dans les médias, c'est justement parce qu'il est un mouton noir qu'il mérite qu'on s'intéresse un peu plus longuement à lui. Mamère n'est nullement dupe de la... Lire la critique de Changeons le système, pas le climat

1
Avatar CorsairePR
7
CorsairePR ·
-

La raison déchirée par l'espoir

La première grosse moitié du film est un témoignage intéressant des vicissitudes d'une époque : on y voit Cabbar, conducteur de calèche dans un Adana (ville avec une forte communauté kurde pauvre) où les voitures commencent à régner. Sa vie est minutieusement détaillée, la sienne et celle de ses proches : sa fille tentant de rentrer à l'école, sa femme qui tente de gérer une famille trop... Lire l'avis à propos de Espoir

1
Avatar CorsairePR
7
CorsairePR ·