Avatar Errol 'Gardner

Critiques de Errol 'Gardner

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.5

Carton-pâte, papiers mâchés et pommes de terre.

Un Jeunet bien maigre, boursouflé, peu soigné, très éloigné des grosses productions léchées des années 1990 et 2000 au style visuel immédiatement identifiable. Obscure histoire de manège désenchanté perdu au milieu d'une ville cartonnée bien trop enfantine pour être qualifiée de véritablement artistique. Difficile de s'attacher aux personnages déshumanisés (est-ce voulu?), à l'apparence... Lire l'avis à propos de Le Manège

Avatar Errol 'Gardner
3
Errol 'Gardner ·
Bande-annonce
4.1

Robin, simplement.

Tout d'abord, précisons qu'il ne s'agit pas là d'un Robin "des bois" au sens classique du terme, car "les bois" en question, j'entends les bois de la forêt de Sherwood, n'apparaissent qu'à la fin du film pour dévoiler une suite assez inattendue, et parce que Robin ne se cache que dans les ruines de sa demeure. Il y a donc d'emblée un décalage qui s'opère avec le Walt Disney de 1973 et surtout... Lire la critique de Robin des Bois

1 4
Avatar Errol 'Gardner
3
Errol 'Gardner ·
Écouter
6.9

Comme relaché.

Album réussi de Father John Misty, qui à défaut d'être incroyablement original et de sonner comme quelque chose de terriblement nouveau a au moins le mérite de bien sonner, d'être bien produit et d'assumer pleinement ses influences, quelles soient issues du folk, de la soul, de la pop ou du rock. Que ce soit pour "Hangout at the gallows", avec sa fin à la Radiohead (piano épique,... Lire l'avis à propos de God's Favorite Customer

2
Avatar Errol 'Gardner
7
Errol 'Gardner ·
Écouter
6.8

Place aux jeunes.

Quand les jeunes essaient d'imiter leurs glorieux ainés, quelque soit le support, l'art, ils peuvent se planter complètement. Mais parfois, il y a des merveilles qui sortent au milieu du chienlit et des charbons ardents, à l'image de ce disque sorti en ce début d'année 2018 béni des dieux que viennent de sortir mes nouveaux (petits) héros, effrontément jeunes (20 ans de moyenne), le talent au... Lire la critique de Songs of Praise

2 3
Avatar Errol 'Gardner
9
Errol 'Gardner ·
7.7

Classe.

C'est avant tout un groupe qui semble avoir assimilé un paquet d'influences, pour en recracher le meilleur. C'est aussi un groupe trop subtil et fin pour se cantonner à l'exercice de style simplement « rock », juste pour jouer les arrogants bardés de cuirs, et poseurs : « Style (is a losing game) », au riff d'intro accrocheur et viril, qu'on jurerait tiré d'une... Lire l'avis à propos de Undivided Heart & Soul

2
Avatar Errol 'Gardner
9
Errol 'Gardner ·
Bande-annonce
6.3

Un vampire récalcitrant.

Décidément, certains films vieillissent vraiment mal. C'est le cas ici de ce Vampires d'un Carpenter qui signe là l'un de ses moins bons films, lui qui avec ses sommets du tout début des années 1980 s'était pratiquement marié pour toujours avec la cinéphilie. Paradoxalement, je suis assez attaché à cette semi-bouse, sans doute est-ce dû à la présence charismatique d'un James Woods,... Lire l'avis à propos de Vampires

1
Avatar Errol 'Gardner
4
Errol 'Gardner ·
Bande-annonce
7.1

La bouse...

Après le grand classique "Les tontons flingueurs", bien trop réduit à la scène de la beuverie dans la cuisine, Lautner, après avoir réalisé d'autres films comme "Des pissenlits par la racine" en 1963, retrouvait en 1964 la même équipe d'acteurs qui faisait le bonheur de son film le plus culte. Très bonne scène d'ouverture faite d'une succession de règlements de comptes dans... Lire la critique de Les Barbouzes

1
Avatar Errol 'Gardner
4
Errol 'Gardner ·
Écouter
6.2

Fade.

Django Django. Après deux morceaux qui faisaient craindre le pire, comme si le groupe cherchait à nous dire lui-même : « ce que nous avons de meilleur se trouve dans notre précédent album, dans celui-ci vous ne trouverez que des sous-produits, passez-vite votre chemin... », j'ai finalement été rassuré plus vite que je ne l'aurai pensé. Au début je n'étais pas... Lire l'avis à propos de Marble Skies

1 3
Avatar Errol 'Gardner
4
Errol 'Gardner ·
Bande-annonce
6.2

Le pire contre-attaque.

Après une introduction fracassante, le premier acte du film s'annonçait épatant : une magnifique bataille des étoiles, dans la droite lignée de ce que la saga propose (souvent) de mieux ; des vaisseaux spatiaux qui volent dans tous les sens et un montage de bonnes images qui ne brouillent pas la bonne lisibilité du produit, une intensité dans les scènes d'action, un certain lyrisme,... Lire la critique de Star Wars : Les Derniers Jedi

Avatar Errol 'Gardner
4
Errol 'Gardner ·
Bande-annonce
6.3

Frères d'armes.

Même si j'admets avoir rigolé, plusieurs fois, force est de constater que ça vole bien bas la plupart du temps : l'humour de Will Ferrell (ou est-ce celui de John C.Reilly?), hélas, ne fait pas toujours mouche. Un pet qui dure 30 secondes lors d'un entretien d'embauche, c'est..."poussif". Ok, l'idée que les deux personnages principaux du film soient et restent des gamins... Lire la critique de Frangins malgré eux

1
Avatar Errol 'Gardner
4
Errol 'Gardner ·