Avatar Flaw 70

Critiques de Flaw 70

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.4

La menace fantôme

Maintes fois adaptés au fil des ans, L’Homme invisible est devenu une icône du paysage culturel. Un de ces monstres du cinéma qu’Hollywood aime exploiter même si sa figure tend à s’être légèrement démodé. Dracula, Frankenstein, La Momie, tous ces mythes qui ne vendent plus et dont Universal aurait voulu en relancer la machine par deux fois pour créer avec ses personnages un nouvel univers... Lire la critique de Invisible Man

4
Avatar Flaw 70
8
Flaw 70 ·
Bande-annonce
7.2

L'éveil d'une génération (Spoilers)

Jeune cinéaste prometteur, Trey Edward Shults s'est imposé en 3 films comme un fin observateur générationnel où il explore l'impact de leurs dérives sur la cellule familiale. Dans Krisha, drame psychologique, il suit la réhabilitation douloureuse d'une sexagénaire anciennement alcoolique dans un intense huit clos qui montre la méfiance d'une famille qui ne croient pas en sa reprise... Lire l'avis à propos de Waves

9
Avatar Flaw 70
10
Flaw 70 ·
Bande-annonce
5.4

La troisième est la bonne

On n’aurait pas misé gros sur ce Bad Boys for Life qui est issu d’une production chaotique où il aura fallu attendre 17 ans, ainsi que de nombreux faux départs, pour avoir la suite du fulgurant mais indigeste Bad Boys 2. En soi, la franchise n’a jamais réussi à vraiment se montrer satisfaisante entre un premier film efficace mais qui a assez mal vieilli et une suite boursouflée où Bay était... Lire la critique de Bad Boys for Life

4
Avatar Flaw 70
7
Flaw 70 ·
Bande-annonce
6.4

Autoportrait d'une paranoïa

Rares sont les filmographies aussi égocentrées que celle d’Abel Ferrara. Qui même jusque dans le choix de ses acteurs fétiches, Harvey Keitel tout d’abord puis Christopher Walken et enfin Willem Dafoe, où tous évoquent la même gueule cassée et burinée du cinéaste s’imposant comme ses alter ego. Parlant de ses problèmes d’addiction et prenant souvent la forme de ses délirs paranoïaques, ses... Lire l'avis à propos de Tommaso

1
Avatar Flaw 70
7
Flaw 70 ·
Bande-annonce
6.2

Aimer à la folie

Projet de longue date pour le cinéaste belge, sa trilogie ardennaise constitue le plus gros de sa filmographie qui oscille entre projets plus personnels et films de commandes. En 2004, lorsqu’il débute sa carrière, Fabrice Du Welz signe avec Calvaire un film d’horreur crasseux, sorte de Deliverance à la française, où l’on suit un jeune chanteur perdu dans un village des Ardennes dans lequel... Lire l'avis à propos de Adoration

8
Avatar Flaw 70
8
Flaw 70 ·
Bande-annonce
5.6

Portrait du 21e siècle

D’abord acteur, qui a notamment joué sous la direction de réalisateurs tels que Gregg Araki et Lars Von Trier, Brady Corbet passa pour la première fois derrière la caméra en 2015 avec The Childhood of a Leader, film qui fut remarqué par son audace et son regard nihiliste d’une société qui cultive ses propres monstres en les élevant au rang d’idoles à suivre. Histoire fictive qui relate la... Lire la critique de Vox Lux

5 1
Avatar Flaw 70
8
Flaw 70 ·
Bande-annonce
5.3

High Frame Rate

Ang Lee est un de ses réalisateurs visionnaires qui à toujours su se mouvoir avec le temps, peu importe le genre dans lequel il s'est essayé il est toujours parvenu à offrir de solides films qui ont marqués leurs époques. Des œuvres solides, pas toujours parfaite, mais qui ont ce "je ne sais quoi" qui les ont rendues cultes. Et après un Billy Lynn's Long Halftime Walk qui est malheureusement... Lire l'avis à propos de Gemini Man

5
Avatar Flaw 70
7
Flaw 70 ·
Bande-annonce
6.6

L'Odyssée de la solitude

N’ayant jamais vraiment connu le succès d’un point de vue commercial, ni n’ayant vraiment été reconnu par la profession, ayant souvent été snobé lors des remises de prix, James Gray est le brillant élève incompris et ignoré d’Hollywood. C’est même un comble pour un cinéaste dont les personnages et les thématiques tournent autour de la reconnaissance de leur pairs. Avec son précédent film, le... Lire la critique de Ad Astra

4
Avatar Flaw 70
10
Flaw 70 ·
6.4

Sons of Anarchy

Jeune cinéaste prometteur, Justin Kurzel avait déjà impressionné avec ces deux premiers films. Le premier, Snowtown, un film radical et énervé inspiré du fait divers des meurtres de Snowtown en Australie qui défraya la chronique à la fin des années 90, imposa l’esprit protestataire de Kurzel et son empathie envers les oppressés. Avec Macbeth, son deuxième film, il assoit un style graphique... Lire la critique de The True History of the Kelly Gang

1
Avatar Flaw 70
10
Flaw 70 ·
Bande-annonce
7.2

Nouvel Hollywood

Alors qu'elle touche à sa fin, la filmographie de Quentin Tarantino fait un tour d'honneur de tout ce qui aura fait sa sève de sa réappropriation référencées d'autres œuvres, de son regard fétichisant ou encore cette volonté du cinéaste d'inscrire sa propre histoire dans un univers uchronique. Sur tout ces aspects, Once Upon a Time... in Hollywood est le best of ultime de la cinématographie... Lire la critique de Once Upon a Time... in Hollywood

9
Avatar Flaw 70
6
Flaw 70 ·