Avatar FrankyFockers

Critiques de FrankyFockers

Versus
  Suivre
6.4

Critique de La Dérobade par FrankyFockers

Sous l'impulsion de son nouveau petit ami - qui devient son maquereau - une jeune femme devient prostituée, et va vivre un enfer dont elle peine à s'extirper. J'avais vu ce film ado, à la télé, avec mes parents, et c'est dingue de se dire qu'un film pareil passait en prime time sur une chaine nationale et que c'était de fait un programme familial. Car le film est atrocement dur, et noir, sans... Lire la critique de La Dérobade

2
Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Quo Vadis par FrankyFockers

Revu avec un plaisir énorme cette merveille absolue de péplum, l'un des chefs-d'oeuvre du genre haut la main. Sujet formidable (l'arrivée du christianisme dans Rome, 30 ans après la mort du Christ), scénario ultra limpide et toujours fluide dans sa narration, scènes d'anthologie (Rome incendiée par Néron), personnages magnifiques (le héros Chef d'armée Romain et sa longue conversion au... Lire l'avis à propos de Quo Vadis

3
Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Ant-Man par FrankyFockers

Plutôt marrant et divertissant pour un film de ce genre. Malheureusement au bout d'un moment, ça rentre dans le rang et on se tape des bagarres dont on a rien à cirer. Lire la critique de Ant-Man

Avatar FrankyFockers
5
FrankyFockers ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Vérités et Mensonges par FrankyFockers

Je sais que ce Welles est très apprécié par certains, pour son côté expérimental, son jeu sur la question du "faux", le rapport original / copie, etc., et je m'attendais à adorer... Grosse douche froide, j'ai trouvé ça nul, inintéressant, monté de manière épiléptique sans aucun sens, et incroyablement chiant. Un calvaire. Lire la critique de Vérités et Mensonges

1
Avatar FrankyFockers
3
FrankyFockers ·
Bande-annonce
6.3

Critique de La Peau par FrankyFockers

Cavani adapte Malaparte, lui-même personnage principal du film, joué par Mastroianni, et dont plusieurs séquences se déroulent dans sa magnifique villa de Capri, villa immortalisée par Le Mépris de Godard. Le reste du film se déroule à Naples puis finit à Rome, durant l'arrivée des Américains pour libérer le pays des griffes de l'Allemagne. C'est le moment où les italiens revendent aux... Lire la critique de La Peau

Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·
7.2

Critique de The Endless Summer par FrankyFockers

Un documentaire plein de joie qui suit deux jeunes surfeurs californiens à la recherche de la vague parfaite. On les suit autour du monde en passant par l'Afrique, l'Australie, la Nouvelle Zélande, puis Hawaï. On n'y parle que de surf, on ne voit que ça, on pourrait croire que c'est réservé à un public d'initiés, mais pas du tout. Le film est réjouissant et raconte très bien en creux une... Lire la critique de The Endless Summer

Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Macbeth par FrankyFockers

En fait je me rends compte que plus que Welles c'est Shakespeare qui me fait chier. Je trouve ça insupportable. Mais le Macbeth de Welles n'est pas si mal, il simplifie admirablement le scénario pour en proposer une version assez limpide, et l'image est belle, il y a des moments très beaux, habités, comme les scènes avec les harpies. Je crois que c'est la première fois que je m'intéresse un... Lire l'avis à propos de Macbeth

1
Avatar FrankyFockers
5
FrankyFockers ·
6.1

Critique de Voyage au pays de la peur par FrankyFockers

Même s'il est signé Norman Foster, il s'agit bien du 3ème long-métrage de Welles, après deux oeuvres pharaoniques et un troisième inachevé (It's All True, dont je verrai aussi les fragments disponibles lors de ma rétrospective), datant de 1942 (sur les écrans français en 1947). Je connaissais déjà ce film, excellent plus modeste que les deux premiers, mais un excellent film d'espionnage en... Lire la critique de Voyage au pays de la peur

Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·
Bande-annonce
5.8

Critique de The Hearts of Age par FrankyFockers

1er court-métrage de Welles, qu'il réalise en 1934, il a alors 19 ans. C'est un film expérimental qui raconte une sorte de conte macabre d'Halloween. Quand je dis raconte c'est un bien grand mot dans le sens où il n'y a pas de récit, mais un assemblage d'images répétitives, scandées jusqu'à l'aliénation. C'est superbe, grand sens du montage, du cadrage (hallucinant) et de la texture de... Lire l'avis à propos de The Hearts of Age

Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·
Bande-annonce
4.5

Critique de Maximum Overdrive par FrankyFockers

L'unique film de cinéma réalisé par Stephen King et que, bizarrement, je n'avais pas encore vu. Bon c'est conforme avec l'idée que j'en avais, c'est assez mauvais. ça raconte qu'au passage d'une comète, les appareils électriques se mettent à agir tous seuls, et idem pour les véhicules, et notamment les camions qui se mettent à rouler tout seuls, à devenir méchants et à vouloir tuer les... Lire la critique de Maximum Overdrive

1
Avatar FrankyFockers
3
FrankyFockers ·