Avatar IllitchD

Critiques de Illitch Dillinger

@IllitchD
Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.6

pull no punches

The Prodigal Son est une comédie dramatique d’action qui revêt les habits d’un film d’apprentissage martial se muant en film de vengeance. La dimension qui s’en dégage se veut récréative. Les qualités qui s’affichent rendent l’ensemble séduisant. L’humour fonctionne. Les arts-martiaux fulminent. Le concept prend sens au milieu de ce parcours initiatique par le biais des... Lire la critique de The Prodigal Son

6 1
Avatar IllitchD
7
IllitchD ·
-

sorcier, serpent, brèche spatio-temporelle, softcore,... résultat : zéro, la loose suprême ntm...

Encore un Cat. III cheapos avec Just Love ? Oui, jusque dans ces effets spéciaux : les fameux éclairs et lasers qui semblent coloriés sur la pellicule. Le film de Lam Yi-Hung est de ces petites productions au budget restreint, à l’histoire pathétique, avec ses non-acteurs. Pourtant, l’un des tâcherons du sceau de l’interdiction pour les moins de 18 ans s’en sort tant bien que... Lire l'avis à propos de Just Love

2
Avatar IllitchD
2
IllitchD ·
-

mixture fami_martiale

The Close Encounter of the Vampire, c’est le film qui suinte les influences qu’il voudrait reproduire à l’écran. Manque de bol, l’objectif n’est pas atteint. On voit où veut en venir Yuen Woo-Ping qui avait, sans doute en tête un Encounter of the Spooky Kind (1980) et un Mr Vampire (1985). On voit donc où l’auteur veut nous entrainer dans... Lire l'avis à propos de The Close Encounter of Vampire

5
Avatar IllitchD
3
IllitchD ·
Bande-annonce
-

bouh

Ghost Fever a quelques idées intéressantes, voir la scène où Charlie Cho est enfermé dans une télévision rejouant La Hyène intrépide (1979) ou devant affronter avec ses compagnons d’infortune des gyonshi. On s’y amuse, de temps en temps. Malheureusement, le film peine à conserver une dynamique, même avec sa brochette d’éléments délirants. Il y a des... Lire la critique de Ghost Fever

2
Avatar IllitchD
4
IllitchD ·
Bande-annonce
-

l'aaavvvventuuuraaa

Bury Me High c’est le film d’aventure dans toute sa splendeur : aura qui s’en dégage, paysages, etc. Tsui Siu-Ming avec deux de ses scénaristes pond une histoire suffisamment prenante pour qu’on se laisse entrainer. Il y est beaucoup question de Feng shui et des croyances orientales. Producteur, Tsui Siu-Ming se donne les moyens de réaliser ses ambitions et il y arrive :... Lire la critique de Bury Me High

2
Avatar IllitchD
7
IllitchD ·
-

worth it

Infatuation s’ouvre sur un avion qui atterrit et se referme sur un avion qui décolle. Une boucle semble se fermer. Au milieu de celle-ci, Chan Kwok-Hei nous invite à suivre les romances mouvementées de plusieurs personnages. Des romances qui s’entrecroisent pour mettre en exergue les véritables sentiments qui les habitent. On assiste alors à une comédie plutôt sympathique où... Lire l'avis à propos de Infatuation

1 4
Avatar IllitchD
6
IllitchD ·
-

funeste destin

Énième actioner sortie du moule de la production locale, The Sniping a tous les artifices de l’Heroic bloodshed calquant sa tragédie humaine et ses faits d’armes sur le cahier des charges du célèbre studio de la Shaw Brothers. A ce propos, on retrouve quelques-uns de ses acteurs charismatiques (Norman Chu, Chen Kuan-Tai) jusqu’à l’un de ses cinéastes de... Lire la critique de The Sniping

Avatar IllitchD
4
IllitchD ·
Bande-annonce
6.5

Critique de Butterfly Murders par IllitchD

Ses premières armes, Tsui Hark les a réalisés à la télévision. Tout d’abord à la TVB puis à la CTV qui fermait ses portes peu après, il travailla sur plusieurs programmes fictionnelles. Son travail remarqué, c’est tout naturellement que Ng See-Yuen (producteur) le lançait dans le grand bain. Avec The Butterfly Murders, Tsui Hark enfante une espèce de film martial futuriste,... Lire la critique de Butterfly Murders

4
Avatar IllitchD
7
IllitchD ·
-

à la recherche du bonheur...

Rien de bien intéressant et palpitant avec Prostitute. Ici, Lam Yi-Hung en faiseur de film lambda qu’il est réalise plus un téléfilm qu’un film de cinéma à proprement parlé. On suit le récit passivement, rongé par un ennui que les courtes scènes dénudées ou de chambre ne viendront rompre. Tout est fait platement, sans véritable érotisme étalé. Seules les quelques scènes avec... Lire la critique de Prostitute

Avatar IllitchD
2
IllitchD ·
-

Critique de Fire Phoenix par IllitchD

Entre Hong Kong et la Thaïlande, Fire Phoenix nous fait voir du pays mais de l’action aussi. Nous sommes plongés à plusieurs reprises dans des scènes de fusillades où les cadavres et les explosions sont légions. Tony Liu sait être généreux pour le fan de série B qui s’attend à ce que cela défouraille et que les personnages se tapent, martialement parlant. A ce propos, si le... Lire la critique de Fire Phoenix

Avatar IllitchD
5
IllitchD ·