Avatar Jérémy Mahot

Critiques de Jérémy Mahot

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

Plaisir ou travail ?

Pleasure est une plongée dans l’industrie du porno. Une partie du film reprend ce qui a déjà pu être vu dans des documentaires comme Hot girls wanted, l’autre partie, davantage scénarisée, s’attache elle, à illustrer l’accession au rang de star du milieu : c’est la partie politique du film - une partie qui véhicule un discours, à la fois féministe et anti-capitaliste, que l’on aura le droit... Lire l'avis à propos de Pleasure

Avatar Jérémy Mahot
6
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
6.5

D’or et de titane

Une esthétique white trash mélangée à de la pensée woke, de la violence gratuite dans une trame de conte pour enfants, des infiltrations de testostérone et des références à Cronenberg ou Lynch : Julia Ducournau mélange tous les fluides. Le résultat, sombre et poisseux, s’apparente à une vidange du cinéma de genre. On y parle de manque d’amour, de l’avénement de... Lire la critique de Titane

1 1
Avatar Jérémy Mahot
7
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
6.3

Déception

Simpliste, tout en étant incompréhensible, le dernier film de Christopher Nolan étale sur 2h30 un scénario qui n’a pas de sens (au sens propre comme au figuré) et qui, s’inspirant des mauvais James Bond, caricature les tours de passe-passe habituels de son réalisateur, pour transformer 250 millions de dollars de budget (voitures de luxe, bateaux, avions, concert symphonique...) en une purge... Lire l'avis à propos de Tenet

2
Avatar Jérémy Mahot
2
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.6

Make Farrelly great again

Green book, c’est l’histoire d’un gros beauf un peu raciste qui, faisant route avec un pianiste noir surdoué, apprend à découvrir et à apprécier, non seulement un homme de couleur, mais aussi un homme de culture. Autrement dit, ce film est tout désigné pour soigner l’Amérique de Trump - car s’il y a une chose que l’électeur de Trump aime encore moins que les minorités, ce sont les élites; et... Lire la critique de Green Book - Sur les routes du sud

2 1
Avatar Jérémy Mahot
6
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.1

Un petit pas pour le cinéma

Damian Chazelle creuse le sillon de La la land en réinterprétant l'âge d'or américain. La scène d'introduction (la reconstitution d'une sortie extra-atmosphérique) résume la performance générale du film : défaire l'image lisse de la conquête spatiale pour en dévoiler sa face cachée, la part intime et solitaire, celle du pilote dans son cercueil d'acier, des boulons que l'on ressert sur le pas... Lire la critique de First Man : Le Premier Homme sur la Lune

3
Avatar Jérémy Mahot
6
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.0

Le gros plouf

Un film qui veut lutter contre les clichés et la bien-pensance mais qui est une somme de clichés et de bien-pensance. Un film qui s'échine à dire qu'échouer, ce n'est pas grave mais qui termine en disant que réussir, c'est mieux. Gilles Lellouche, dont la pensée philosophique est principalement basée sur la géométrie (les ronds, les carrés, tout ça...) trahit son discours initial de tolérance... Lire l'avis à propos de Le Grand Bain

4
Avatar Jérémy Mahot
4
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.0

Spike Lee & Hutch

Le réalisateur new-yorkais, s'inspirant d'un livre, s'inspirant lui-même de faits réels, filme une infiltration policière potache sur plus de 2h20, fait parfois sourire dans le genre buddy-movie, nous endort le reste du temps, caricature à peu près tous ses personnages, invente de toute pièce une fin rocambolesque pour nous réveiller et termine en surfant avec opportunisme sur le courant... Lire la critique de BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan

18 3
Avatar Jérémy Mahot
4
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.2

La possibilité d'un couple

Psychologique, drôle et sombre, le film de Paul Thomas-Anderson invoque avec élégance le fantôme d'Alfred Hitchcock (avec Jonny Greenwood dans le rôle de Bernard Herrmann) pour une mission à la fois improbable et perverse : réaliser la première comédie romantique intelligente. Reynolds Woodcock est un créateur de mode qui s'amourache de jeunes filles naturelles pour les transformer en... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

Avatar Jérémy Mahot
9
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.7

Au revoir là-haut

Depuis son rachat par Disney, Pixar n'est plus tout à fait le même et cela transparaît à nouveau dans Coco : la bande-originale chantée, la morale familiale, le méchant très méchant, le ciblage marketing pour le marché américain... Beaucoup d'indices tendent à confirmer que le ver est déjà dans la pomme. L'écriture elle-même semble à bout de souffle, se contentant de recycler le folklore... Lire la critique de Coco

2
Avatar Jérémy Mahot
6
Jérémy Mahot ·
Bande-annonce
7.8

La dictature du politiquement correct

The Handmaid's tale ressemble à un épisode de Black Mirror de 8 heures sur le thème de l'extinction de l'humanité - extinction liée à une baisse de la fertilité. Les méchants sont incarnés par une société religieuse et sa milice ultra-violente, les gentils sont incarnés par les femmes fertiles. Pour résumer, les "méchants" ont pris le pouvoir par les armes afin d'encadrer la société et forcer... Lire la critique de The Handmaid's Tale : La Servante écarlate

7 1
Avatar Jérémy Mahot
4
Jérémy Mahot ·