Avatar Jean Noel Rouxel

Critiques de Jean Noel Rouxel

Versus
  Suivre
  • 1
  • 2
Bande-annonce
7.9

LES MONKEYS ATTAQUENT LE FUNAMBULE

Max Sennett avait remarqué Chaplin alors qu’il jouait dans la troupe de Fred Karno (Un certain Stan Laurel en faisait partie). La troupe véritable héritière de la commedia dell arte singeait dérision les classes supérieures. Il y avait beaucoup de pantomime et de gags burlesques empruntés au cirque. Charlie Chaplin eut l’idée génial de concevoir le personnage de Charlot. Celui-ci même prend... Lire l'avis à propos de Le Cirque

2
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
7.1

Il suffisait d'un POUCE

Il y a des réalisateurs comme Tarantino doués d’un talent indéniable, Na Hong-jin est de cette trempe. Nous avons l’impression d’avoir un Nicolas Widing Refn en Asie. Il arrive a décrire une situation via une couleur, nous apporte une tension naissante et grandissante et nous amène dans l’horreur des bas-fonds de Yanji. Cette ville coincée entre la Corée du Nord et la Russie qui... Lire la critique de The Murderer

2
Avatar Jean Noel Rouxel
10
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
7.2

Peters Sellers une CRISE CARDIAQUE ? J'IGNORAIS QU IL AVAIT UN COEUR

Embrasse-moi idiot c’est l’histoire d’un scandale accompagné d’une réalisation compliquée qui laissera des traces sur la carrière de Wilder. Tout commence 20 ans plus tôt lorsqu’en 1944 une Italienne Anna Bonacci présente sa pièce « L’Ora Della fantasia » au public Italien. Celui-ci est sous le charme et la pièce rencontre un vif succès. Elle est reprise en 1953 sous le nom de « l’heure... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

3 3
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
8.0

Une ruée au sommet de LA GLOIRE

Chaplin sort d’un échec, après l’opinion publique réalisé en 1923, phénomène rare tant sa carrière de réalisateur fut couronnée de succès. Il entreprend la réalisation d’un film sur les orpailleurs partie chercher fortune à l’autre bout du monde. L’analogie entre la vie de Chaplin enfant miséreux des bas quartiers londoniens partie chercher gloire et fortune est évidente. Ce... Lire l'avis à propos de La Ruée vers l'or

1
Avatar Jean Noel Rouxel
10
Jean Noel Rouxel ·
7.0

LES IMPULSIONS REFOULEES du mâle d'âge moyen ses racines et ses conséquences

Alors que sa femme et son fils sont partis en vacances Richard Sherman (Tom Ewell) reste seul à New York pour travailler et étudier un manuscrit pour sa maison d’édition. Malgré une volonté « à toute épreuve » un mental d’acier et une force de caractère proche de celle d’un poulpe il se retranche dans son appartement certain de ne pas succomber à l’alcool la cigarette et le désir.... Lire la critique de Sept ans de réflexion

3
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
7.0

Le DERNIER passage à l'écran de Newman

Alors que Daniel Graig n’était pas encore l’agent de sa majesté il collaborait déjà avec Sam Mendes avec comme acolytes Tom Hanks, Jude Law et le patriarche Paul Newman. Trois ans après son premier opus « American Beauty » encensé par la critique Mendes change de registre en adaptant le roman graphique de Max Allan Collins. Nous sommes plongés dans l’univers des mafieux... Lire la critique de Les Sentiers de la perdition

2
Avatar Jean Noel Rouxel
10
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
7.6

Vers la gloire ou vers le linceul VOYAGE PLUS VITE QUI VA SEUL

Comme souvent le 7ème Art s’inspire de fait réel mais quand le grand père de Sam Mendes raconte sa vie dans les tranchées celui-ci est loin de se douter de l’hommage rendu par son descendant. J’aime les films de guerres, l’intensité, la douleur et l’héroïsme qui éclabousse l’écran. Mendes aborde le genre différemment que d'autres réalisateurs car même si la bravoure rejoint le soldat Ryan... Lire la critique de 1917

1
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
7.9

QUAND LA PROBIBITION EST SYNONYME DE COMEDIE

Le milieu de carrière de Wilder est truffé de chefs d'œuvres et durant les années 50 et 60 les collaborations avec les plus grands acteurs pleuvent. L'austro hongrois disciple de Lubitsch lui rend hommage en filmant ce "SOME LIKE IT HOT" clin d'œil au films de Gangsters des années 30. La première scène de poursuite d'un corbillard suivi du deuil du cercueil frelaté expulsant son... Lire la critique de Certains l'aiment chaud !

1
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
6.7

Le Bleu d'une NOIRCEUR ABYSSALE

Troisième Long métrage de Besson le Grand Bleu reste son chef-d'œuvre. Film profondément intimiste celui-ci est un clin d'œil aux années d'enfance ou il suivait son père instructeur de plongée le long des cotes Méditerranéenne. Luc était prédestiné a être plongeur mais alors âgé de 17 ans il plonge à 25 mètres ayant une sinusite. L'erreur est fatale et l'empêchera de rejoindre les abimes. Il... Lire la critique de Le Grand Bleu

1
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
Bande-annonce
7.6

BOSTON déborde ses secrets dans la RIVIERE MYSTIQUE

Il y a une couleur, une atmosphère, un gout âpre de mécontentement et solitude intérieure porté par chacun des personnages. Tout commence simplement avec trois gamins hockeyeurs qui gravent une promesse d'amitié éternelle dans une dalle fraiche de béton. Le jeune Dave ne pourra finir l'écriture de son nom arrêté par un pédophile se faisant passer pour policier. Il sera violé et séquestré.... Lire la critique de Mystic River

2
Avatar Jean Noel Rouxel
9
Jean Noel Rouxel ·
  • 1
  • 2