Avatar Jironimaux

Critiques de Jironimaux

Versus
  Suivre
  • 1
  • 2
6.0

Eve lève-toi

Ah Borowczyk : la France cinéphile serait-elle enfin prête à (re)découvrir son cinéma incroyable ?Grâce à Carlotta, oui enfin... La sortie du coffret Boro est si un grand événement, qu'on en oublierait presque deux tristes points : 2/3 des films sont privés du format blu-ray (ce qui n'était pas le cas dans le coffret anglais Camera Obscura, sorti il y a deux ans) et l'absence du fabuleux... Lire l'avis à propos de Histoire d'un péché

1
Avatar Jironimaux
5
Jironimaux ·
6.6

Toc Toc

Difficile d'échapper à l'emballement critique autour de ce premier roman. Vous vous rendez compte, même Amelie Nothomb n'en dort plus ! Une structure originale, des références bien digérées, des éloges par ci par là : on y saute tête la première. Normal. Au bout de trois chapitres, c'est donc une évidence : Les loups à leur porte est un gigantesque puzzle entre les époques et... Lire l'avis à propos de Les loups à leur porte

1
Avatar Jironimaux
6
Jironimaux ·
8.5

Children of the Revolution

Achevé dans les années 70 et publié après la mort de son auteur, La marchande d'enfants portait en effet toutes les germes du scandale, appelait au tollé et à la crucifixion, chose que voulait éviter Gabrielle Wittkop après son Nécrophile déjà bien vilipendé. Car autant le dire, La marchande d'enfants dépasse en atrocité son prédécesseur,... Lire l'avis à propos de La marchande d'enfants

Avatar Jironimaux
9
Jironimaux ·
7.8

Le connu du lac

Si on omet une quatrième de couverture atroce (citant un passage pseudo-trash hors contexte), il y a ce si beau titre et surtout le sceau du prix Sade (= oeuvre extrême qui a toutes les chances de vous retourner la tête), soit de belles promesses. Et heureusement, le résultat est bien plus encore... Ici commence la nuit commence peut-être par ses moments les plus... Lire la critique de Ici commence la nuit

1
Avatar Jironimaux
8
Jironimaux ·
7.8

Un amour infini

Il est sans doute assez difficile d'entreprendre la lecture d'une oeuvre aussi radicale, inclassable et infiniment choquante. Le titre ne se cache pas, il est même clair comme de l'eau de roche. Oui vous saurez tout sur la misérable (?) vie d'un nécrophile parisien. Tout. Un récit à la première personne, sans jugement, et ultra-détaillé jusque dans les pires recoins. Wittkop ne fera... Lire la critique de Le Nécrophile

2
Avatar Jironimaux
10
Jironimaux ·
7.3

La captive des ténèbres

Si vous avez l'idée d'enchaîner La captive de l'hiver, deuxième volet du dyptique de "Marion", et cette Princesse noire, quelque chose va vous sauter aux yeux : il suffit même de lire la quatrième de couverture pour cela. La princesse noire ne ressemble ni plus ni moins qu'à une version avortée d'un troisième volet à la saga de Marion, alors... Lire la critique de La Princesse noire

1
Avatar Jironimaux
7
Jironimaux ·
7.3

Les seins de glace

Un peu comme notre Angélique, Marion, l’héroïne de Brussolo, n'a jamais de chance : après le convoi maudit de Pèlerins des Ténèbres, la voilà balancée dans un monastère (où tout le monde l'a déteste, forcément) puis enlevée par des vikings, persuadés que son don de sculpteuse relève de la magie. Pas de doute, c'est toujours aussi divertissant et improbable (il se... Lire l'avis à propos de La Captive de l'hiver

Avatar Jironimaux
6
Jironimaux ·
7.4

Heart of Darkness

Découverte du petit (?) monde de Brussolo : je me jette sur ses thrillers historiques, les plus stimulants à première vue. Un peu de fantastique, des intrigues accrocheuses, des périodes historiques bien choisies (moyen-âge/rome antique en particulier) : pas besoin d'en rajouter, c'est dans le panier. Coincée dans une vie de paysanne déprimante à souhait (ferme là et fais toi... Lire l'avis à propos de Pélerins des ténèbres

1
Avatar Jironimaux
8
Jironimaux ·
Bande-annonce
6.3

Regarder Méduse

Au royaume des faiseurs d'image, Jonathan Glazer est un garçon plus discret que ses comparses comme Tarsem Singh, Michel Gondry ou Mark Romanek, En effet, on se garde bien de cerner le lien tenu entre le polar « guyritchien » Sexy Beast et le drame trouble Birth, que plusieurs années séparent. Avec Under theSkin, l'écart ne cesse de se creuser, et interpelle, non sans intérêt. De la même manière... Lire la critique de Under the Skin

9
Avatar Jironimaux
8
Jironimaux ·
Bande-annonce
6.0

Orgasmo Rosso

Étreinte fougueuse à un genre - le giallo - qui n'était plus de ce monde, Amer constituait l'objet hexagonal (pas que certes...) le plus fou et le plus déroutant de la décennie passée avec Calvaire et Innocence. Pour l'adorable tandem Forzani/Cattet, il s'agissait surtout d'un galop d'essai dans l'espoir de venir à bout de leur deuxième long, qu'ils brodent depuis voilà un bon bout de temps :... Lire l'avis à propos de L'Étrange couleur des larmes de ton corps

3
Avatar Jironimaux
5
Jironimaux ·
  • 1
  • 2