Johannes Roger

Homme, 50 ans, France (44400)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 45
  2. 60
  3. 200
  4. 280
  5. 579
  6. 1850
  7. 4080
  8. 2556
  9. 145
  10. 78

Comparez votre collection avec Johannes Roger

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Johannes Roger
Sondages de Johannes Roger
Critiques de Johannes Roger

Dernières critiques

Bande-annonce
6.8
Critique de Brimstone par Johannes Roger

« Brimstone » c’est un peu un catalogue des sévices que pouvaient subir les femmes de colons dans l’ouest américain. Saintes, mères ou prostituées, elles perdent sur tous les tableaux. Condamnées d’avance par une société de bigots bien-pensants, ou violentées par des pervers. La charge est lourde, parfois un peu trop… Le film multiplie les clins d’œil à « La nuit du chasseur » sans la poésie... Lire l'avis à propos de Brimstone

2 8
Avatar Johannes Roger
7
Johannes Roger ·
7.0
Critique de Le vent des libertaires, tome 2 par Johannes Roger

« Makhnovtchina, Makhnovtchina, Armée noire de nos partisans. Qui combattez en Ukraine contre les rouges et les blancs » chantaient les « Bérurier Noir » en 1988. La Makhnovtchina c’était l’armée révolutionnaire ukrainienne dirigée par l’anarchiste Nestor Makhno. Entre 1918 et 1921 Ils combattirent à la fois les Allemands, les Tsaristes puis les communistes… Ces derniers auront leur peau,... Lire la critique de Le vent des libertaires, tome 2

1
Avatar Johannes Roger
7
Johannes Roger ·
Mentions J'aime de Johannes Roger

Activité récente

Statuts d'humeurs

Ashamed (2021) Bravo les Nantais !!!
Antoinette dans les Cévennes (2020) "La vache et le prisonnier" version feel good...
Johnny le bâtard Transposition de Don Juan dans l'univers du western italien, dans la bonne moyenne du genre...
Resident Evil: Vendetta (2017) Une cinématique hideuse pleine de clichés pendant 01h30... Vous êtes prévenus...