Avatar Julien Reverchon

Critiques de Julien Reverchon

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.1

Critique de Elle l'adore par Julien Reverchon

L'idée de base est plutôt originale, même si on ne sait pas trop où on va au cours des premières minutes. Mention spéciaux aux deux acteurs principaux qui livrent une très bonne performance, notamment Sandrine Kiberlain (en revanche les flics sont carrément mauvais). Dommage que la fin soit un peu trop facile... Lire la critique de Elle l'adore

2 1
Avatar Julien Reverchon
6
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
7.3

"And did you get what you wanted from this life, even so?"

2015 compte encore 365 jours mais il est fort probable que l'on tienne, avec "Birdman", le film de l'année: la nouvelle réalisation d'Inarritu est exceptionnelle en tellement de points, qu'elle mériterait une nomination pour chaque catégorie des Oscars. On retiendra, bien évidemment, les très grandes performances de l'ensemble du casting pour venir servir ce scénario, simple à la base, mais... Lire la critique de Birdman

7 5
Avatar Julien Reverchon
10
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Palo Alto par Julien Reverchon

Du Sofia en un peu moins bien: esthétiquement plaisant, scénaristiquement un peu plat. A part ça, tout le reste y est. Lire l'avis à propos de Palo Alto

Avatar Julien Reverchon
6
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
6.2

Un bon Burton est un Burton qui ne fait pas du Burton

Il aura donc fallu 4 ans à Tim Burton pour faire son retour... dans un quasi-anonymat! Après ses dernières (et plutôt critiquées...) réalisations, le cinéaste délivre ici un biopic au "modeste" budget ($10 millions contre $150 millions pour Dark Shadows!) C'est que, derrière cette réalité financière, se cache un fait pour le moins étonnant: ce film ne ressemble en rien à du Tim Burton! Exit... Lire l'avis à propos de Big Eyes

37 6
Avatar Julien Reverchon
7
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
7.5

De l'importance d'avoir un solide business plan

Mon premier contact avec "Nightcrawler" fut parfait. La pluie s'abattait violemment dans la nuit glaswegienne, si bien que je m'élançai tête baissée à la recherche d'un abri de fortune. Tel un acrobate, j'évitais flaques et passants mais ne pu rien faire face au double-decker bus qui obstruait impérialement le passage. Dépité, et trempé, je tombai alors nez-à-nez face au visage perturbant et à... Lire la critique de Night Call

28 8
Avatar Julien Reverchon
9
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
8.2

Light's winning

Wouaou. Bordel! Qu'est-ce que j'aime cette ambiance poisseuse et boueuse d'une Louisianne arriérée, ces paysages de bayou, ces histoires de voodoo et autres joyeusetés macabres. Lorsque l'on parle de thriller et autre film noir, je crois qu'aucun cadre ne me plait autant que celui-ci. Alors évidemment, de mon petit point de vue personnel et bien nombriliste, la nouvelle série d'HBO a tout... Lire la critique de True Detective

3
Avatar Julien Reverchon
10
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
7.0

La renaissance de McConaughey (?)

C'est un peu ce qui se dit autour de "Killer Joe". Je serais bien incapable d'émettre un tel jugement sur le fraichement oscarisé, mais il est clair qu'il propose dans ce film une performance plutôt remarquable. Tout comme Juno Temple, Emile Hirsch et l'ensemble du casting d'ailleurs. Des personnages tous aussi allumés les uns que les autres. Des bouseux prêts à vendre leur famille pourvu... Lire la critique de Killer Joe

1
Avatar Julien Reverchon
7
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
5.1

Critique de Monuments Men par Julien Reverchon

Sur le papier, Monuments Men a tout pour lui : une aventure - si l'on peut qualifier cette histoire de la sorte - hors du commun, un casting de poids lourds et notre bon ami Dujardin. Mais en pratique, le film manque d'un gros quelque chose qui lui permettrait de sortir réellement du lot. Il y a comme une impression d'idée sous-exploitée, et un peu baclée. Le film oscille trop souvent entre... Lire l'avis à propos de Monuments Men

2
Avatar Julien Reverchon
6
Julien Reverchon ·
Bande-annonce
4.8

Troooop kitsch

Le premier l'était déjà, mais avait pour lui l'avantage de la nouveauté : les effets graphiques, rendant tout à fait hommage au style de Frank Miller, volontairement gores et saturés, ont contribué à faire de 300 un blockbuster de qualité, ne serait-ce que pour le traitement de l'image, donc. Tout ça pour dire qu'en voulant surenchérir, ce deuxième opus tourne quelque peu à la farce. Passons... Lire l'avis à propos de 300 : La Naissance d'un empire

1
Avatar Julien Reverchon
5
Julien Reverchon ·