Avatar Manclédu13

Critiques de Manclédu13

Versus
  Suivre
  • 1
  • 2
7.5

Après Jean le déluge

Après avoir bouclé son roi sans divertissement, Jean Giono s’en va ramasser les olives derrière chez lui car c’est le début de l’automne. Et puis, comme il veut se récompenser de cette année de labeur serein et agréable, il décide de prendre le train pour Marseille. Elle est pour les Manosquins « une sorte de Moscou », de rêve et de vices. Là-bas il arpente les rues et les allées et s’y... Lire l'avis à propos de Noé

1
Avatar Manclédu13
8
Manclédu13 ·
7.4

Critique de Le Conformiste par Manclédu13

Trintignant est encore à la hauteur de sa réputation et on voit qu'il peut ne pas jouer que les jeunes précieux gentils, posés et cultivés à la "Ma nuit chez Maud" (voire son coup de folie dans la scène finale du film), on peut dire que c'est quand même un sacré acteur et que ce rôle aurait pu être celui de sa vie... si la vie était un mauvaise thèse de psychologie, écrite par un marxiste en 1955.... Lire l'avis à propos de Le Conformiste

12
Avatar Manclédu13
5
Manclédu13 ·
Bande-annonce
6.6

Critique de La Nuit de Varennes par Manclédu13

Un évènement marquant de ces années difficiles qui bouleversèrent la société française et l'histoire universelle, vécu par deux écrivains libertins sur le retour, emblèmatiques des décénnies pré-révolutionnaires. Ceux qui ne les ont pas connues, selon Talleyrand, ne savent pas ce que c'est que le bonheur de vivre. Restif de la Bretonne (Jean-Louis Barrault) et Giacomo Casanova (Mastroianni)... Lire l'avis à propos de La Nuit de Varennes

13 10
Avatar Manclédu13
9
Manclédu13 ·
Bande-annonce
7.6

Critique de Le Samouraï par Manclédu13

Ou comment le classicisme épuré accouche d'un film, certes canonique mais ennuyeux. Les poursuites dans le métro ont peut-être le charme des années gaulliennes ainsi que les balades en ds et les impers truffés de revolvers mais à part ça et (peut-être malgré) le cadrage digne de l'académie impériale de 1807, ça reste un polar tout ce qu'il y a de plus banal et froid. Mon quatrième Melville... Lire la critique de Le Samouraï

14 3
Avatar Manclédu13
5
Manclédu13 ·
6.7

Critique de Les Contes de Canterbury par Manclédu13

Un film assez outrancier et à certains moments franchement dégueulasse ( toujours assez cocasse , avec pour climax , un plan plutôt saisissant du diable en train de chier des moines) mais qui rend incontestablement compte de l'extraordinaire vitalité de nos aïeux du Moyen-Age où le blasphème , la boisson et bien sûr les questions de lit et de bas-ventre sont omniprésentes , et très relevées .... Lire l'avis à propos de Les Contes de Canterbury

3
Avatar Manclédu13
8
Manclédu13 ·
Bande-annonce
7.9

Critique de Nostalghia par Manclédu13

C'est drôle parce qu'à chaque fois qu'on y entend de la musique , on sent la grâce atteinte (même et surtout pour la torche humaine) Lire la critique de Nostalghia

2
Avatar Manclédu13
7
Manclédu13 ·
7.7

Au début , ça surprend , et puis , avec l'usage ...

Au début du roman , on est intrigué par le monde interlope , peuplé de marins ,de putes et de dockers que laisse entrevoir ,indistinctement, la brume brestoise . Puis , on est carrément lassé par un délire pédérastique qui semble être le leitmotiv de Querelle . Mais enfin , peu à peu , le brouillard s'éclaircit , et l'on entend un long chant halluciné et mystique que les innombrables saillies... Lire la critique de Querelle de Brest

3 5
Avatar Manclédu13
7
Manclédu13 ·
7.4

Critique de L'Éducation sentimentale par Manclédu13

Sans doute le meilleur témoignage d'un "enfant du siècle" qui rêve à une éternelle liaison sur d'intermittentes barricades, à la table de bistrots crasseux où la bêtise bourgeoise se marie à l'austérité pathologique d'augustes républicains ou dans les bras de quelque catin, poussée au vice par leur respectable maman . Un récit qui s'envole de défaites en défaites vers une évocation fugace d'un... Lire la critique de L'Éducation sentimentale

6 5
Avatar Manclédu13
10
Manclédu13 ·
Écouter
7.8

Critique de Atom Heart Mother par Manclédu13

Et on peut vraiment effleurer la main invisible du tout-puissant quand on découvre que la pochette au symbolisme chiadé de mère nourricière de l'album , qui colle si bien à de terribles parties d'atom heart mother : mother fore et autre breast milky , a été choisie par hasard . Une très grande oeuvre , incontestablement . Lire la critique de Atom Heart Mother

14 1
Avatar Manclédu13
10
Manclédu13 ·
  • 1
  • 2