Avatar Noménale

Critiques de Noménale

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.6

La Belle et le Bête : un florilège

Déclarations recueillies avec l'aide d'un type avec un casque à cornes. Brian De Palma : La Belle et la Bête version Cocteau prend le contrepied des films de l'époque grâce à de longs silences, des dialogues authentiques et brefs qui ponctuent l’œuvre sans la noyer sous des flots de paroles. Les contrastes sont très travaillés et je dois bien avouer que la Bête aura été une magnifique source... Lire la critique de La Belle et la Bête

55 32
Avatar Noménale
9
Noménale ·
-

Myopes, passez votre chemin (des dames)

Des caricatures à la propagande, le livre explore la grande guerre à travers les illustrations qui en étaient faites et qui différaient grandement d'un camp à l'autre mais aussi entre le front avec ses journaux spécifiques et l'arrière avec ses journaux censurés. L'ouvrage revient sur la vision - salée - de l'ennemi par l'autre camp, quoique les allemands semblent moins méchants se contentant... Lire l'avis à propos de Le rire des tranchées : 1914-1918

10
Avatar Noménale
7
Noménale ·
6.7

Gâteau du Diable

Je n'aime pas les pièces montées. En fait, j'adore les petits choux, la crème est un délice et je vends mon âme pour de la bonne nougatine. Mais je n'aime pas les pièces montées car elles ne sont jamais comme les choux de ma Mamie. Les siens sont meilleurs, évidemment. Chaque fois que je mange un chou, je me dis que je vais retrouver le plaisir de la pâte, le fondant de la crème parfumée juste... Lire la critique de Le Diable au corps

11 3
Avatar Noménale
8
Noménale ·
7.3

« Jamais ne sera plus possible l'émotion adorable de voir une fille de dix-neuf ans pleurer

parce qu'elle se trouve trop vieille » Dans un style direct, simple, Raymond Radiguet nous raconte une histoire qui ne l'est pas tant que cela. Loin de la banale histoire d'amour, loin même de l'adultère, c'est toute la complexité du passage de l'enfance à la vie d'homme qu'il explore. Faite d'allers et retours, d'hésitations, de fulgurances et de lâcheté. On a tout à reprocher au narrateur et... Lire la critique de Le Diable au corps

27 5
Avatar Noménale
8
Noménale ·
8.7

"J'appelle ici amour une torture réciproque"

Si Proust a l’habitude de nous parler des chambres, rarement il nous aura autant confinés à une ou deux pièces. Après le bol d’air de Balbec, les nombreuses promenades et visites présentes dans Sodome et Gomorrhe, nous voici enfermés dans un appartement, pire, une partie seulement de cet appartement. Il nous livre un huis clos obsessionnel, tournant autour d’Albertine. Il ne s’agit pas tant... Lire la critique de La Prisonnière

14
Avatar Noménale
8
Noménale ·
Bande-annonce
6.9

Conan par la nulle*

Un mutique gay, souffrant d'un complexe d’œdipe, pyromane et fan de Kiss est libéré de ses chaînes pour aller venger la mort de tout son peuple et surtout de sa mère qui ressemble vachement à Arielle Dombasle sauf qu'elle ne chante pas, c'est comme ça qu'on fait la différence. Une force de la nature : il est capable de couper ses cheveux de manière parfaitement égale avec une lame au tranchant... Lire l'avis à propos de Conan le Barbare

17 9
Avatar Noménale
6
Noménale ·
Bande-annonce
7.2

Zombivalence

Si vous ne vous êtes pas encore décidé à adopter un gentil petit zombie contestataire lors de mon précédent exposé, celui-ci pourrait bien vous faire changer d'avis. [saisons 1-2] Ca change, de voir un zombie qui pense et qui parle. Ca change, de voir un zombie dépressif, un zombie frappadingue, un zombie qui veut faire croire qu'il n'en est pas un, un zombie gay, un zombie... Pardon. On me... Lire l'avis à propos de In the Flesh

18 3
Avatar Noménale
7
Noménale ·
7.9

La tête du cheval mort contre le monument patriotique

C'est marrant, ce bouquin, comme il m'a fait penser à mes grands-parents. Ce n'est pourtant pas leur guerre, ils n'étaient pas nés, pour cette guerre-là. La façon où, dans les pires moments, Albert se rappelle de sa guerre, peut-être. Ils ne m'ont jamais parlé de la guerre. Jusqu'au jour où on a su que c'était fini pour lui, celui qui a fait d'eux mes grands-parents. Là ils m'en parlaient. Comme... Lire l'avis à propos de Au revoir là-haut

28 2
Avatar Noménale
9
Noménale ·
6.7

Champi-chapeau.

Quand j'ouvre un Paasilinna, une chose est sûre pour moi : je vais tomber dans un univers de cinglés. Va savoir si pour lui c'est normal, si le dépaysement est simplement dû au choc culturel entre une bretonno-charento-beauceronne et un finlandais ou si ce type est réellement dingue ! Ce bouquin aurait pu mal partir. On y parle quand même pas mal de champignons. Et moi, j'aime pas les... Lire la critique de Le Potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison

13 2
Avatar Noménale
8
Noménale ·
Bande-annonce
7.1

Un air de déjà vu

Sur Xbox 360 : Tututu tuputu tuputuputu Voilà. Au final, Diablo III, ça se résume à ça. Un air dans ma tête. Un air qui n'a rien à voir avec le jeu. Juste ce p***** d'air qui me trotte dans la tête à chaque fois que j'y pense. C'est aussi lui qui m'a permis de le finir. Tututu tuputu tuputuputu Mais si, tu sais bien. Tu la connais forcément cette chanson, c'était un truc qui passait souvent à la radio quand... Lire le test Diablo III sur Xbox 360

7
Avatar Noménale
6
Noménale ·