Avatar Nwazayte

Critiques de Jérémy

@Nwazayte
Versus
  Suivre
Bande-annonce
3.8

Dwayne Johnson fait passer de l'émotion, une fois de plus

Il va falloir s'y résoudre, Dwayne Johnson est le plus grand acteur de sa génération. Filmé à hauteur d'homme, comme dans ce somptueux film de Michael Lembeck, il irradie chaque plan de sa présence. Tel le Messie dans le royaume de Dieu, il traverse les oeuvres, en les transformant de l'intérieur, en en décuplant les motifs lyriques. Ici, Dwayne incarne la figure symbolique de la... Lire la critique de Fée malgré lui

12 2
Avatar Nwazayte
8
Nwazayte ·
Bande-annonce
7.0

Kaili blase

Kaili Blues s'offre enfin au spectateur français après plusieurs mois de teasing auteurisant. Petite sensation au festival de Locarno où son réalisateur Bi Gan, dont c'est le premier long-métrage, s'est vu offrir un prix, le film a reçu les louanges quasi-unanimes de la critique internationale. On a été jusqu'à citer les grands maîtres du cinéma... Lire la critique de Kaili Blues

8
Avatar Nwazayte
4
Nwazayte ·
Bande-annonce
7.5

L'antre de la folie

Expérience hallucinée, hallucinante et hallucinatoire, Sur le Globe d'Argent est un film monstrueux, une oeuvre titanesque que le tournage chaotique et inachevé éloigne encore un peu plus de perspectives d'analyse rationnelle. Pour la petite histoire, Andrzej Zulawski commence le tournage en 1975, trois ans après le Diable, fresque historique et adaptation prophétique se situant... Lire l'avis à propos de Sur le globe d'argent

23
Avatar Nwazayte
9
Nwazayte ·
Bande-annonce
7.3

Passion(s)

Pourquoi s'attarder sur Furyo ? Evidemment, la mort de David Bowie a précipité chez moi le visionnage de ce film de Nagisa Oshima, auteur emblématique de la Nouvelle Vague japonaise, qui a ensuite, et dans une certaine mesure, exporté son cinéma à l'étranger (Furyo donc mais aussi Max, mon amour avec Charlotte Rampling). Du monsieur, il ne m'avait été, jusque... Lire l'avis à propos de Furyo

1 2
Avatar Nwazayte
8
Nwazayte ·
7.8

Oh ! Mer !

Etourdissant de beauté. Piavoli reprend à son compte les tribulations homériennes d'Ulysse de Troie à son retour à Ithaque. Mais c'est une adaptation libre et libérée de l'Odyssée que le cinéaste italien met ici en scène. Gageure chimérique que d'adapter une oeuvre millénaire et aussi dense à l'écran, tant elle préfigure et pose les jalons de toute la culture européenne. Tout ceci... Lire l'avis à propos de Nostos : Il Ritorno

5 1
Avatar Nwazayte
8
Nwazayte ·
7.3

La chair et le sang

Une plongée en basse cour, et en vase clos. La Traque est un film d'une puissance inouïe qui rappelle, à qui veut bien l'entendre, que l'on savait faire du cinéma de genre en France, à l'époque, et ceci sans essayer de copier les blockbusters ricains. Très loin du rape and revenge lambda (ce genre un peu bâtard qui donne à ses films la structure de son nom), le film de Serge Leroy... Lire la critique de La Traque

4 1
Avatar Nwazayte
8
Nwazayte ·
-

De l'ombre à la lumière

Objet pop, sensuel et érotisant, La femme en question s'inscrit dans le sillon libertaire (et libéral, l'un va difficilement sans l'autre) de mai 68, de la révolution sexuelle et de l'émancipation de la femme. On pourrait d'abord presque se méprendre sur les intentions de l'auteur, le mystérieux Jacques Katmor, cinéaste israélien dont c'est, semble-t-il, le... Lire la critique de La femme en question

5
Avatar Nwazayte
8
Nwazayte ·
Bande-annonce
5.9

Les fantômes de l'histoire

Convoquer les fantômes de l'histoire, tel a souvent été et l'est encore, au regard de ce fascinant Francofonia, le credo de Alexandre Sokourov, l'un des plus prestigieux artisans du cinéma contemporain. Partant d'un postulat type l'Arche Russe en France, c'est l'occasion pour le cinéaste de creuser ses thèmes de proue encore plus loin. Dans le plan-séquence d'une heure et demie qui composait... Lire la critique de Francofonia

1
Avatar Nwazayte
8
Nwazayte ·
Bande-annonce
7.7

Le chagrin et la pitié

Ca fait des années que c'est la merde en Syrie, bien avant l'émergence du Califat islamique des cendres de Al Qaida en Irak. Le premier atout de ce documentaire, il est d'abord politique : c'est de rappeler à quel point Daesh s'est développé dans le pays comme une gangrène purulente dans un corps déjà malade, et ceci sans même l'évoquer à une seule reprise. Le film est centré sur les... Lire l'avis à propos de Eau argentée

5
Avatar Nwazayte
7
Nwazayte ·