Avatar Olympia

Critiques de Olympia

Versus
  Suivre
8.0

Ciel bas

Par-delà. C'est par cette merveille de frugalité et d'évidence que Baudelaire extrayait l'essence d'A Rebours, livre prodige, passage et prophète de Huysmans. Par-delà, Là-bas. Le ricochet est naturel, l'obsession perpétuelle, et le regard en quête toujours mû par une aspiration, seule, simple mais définitive : autre chose. Là-bas, premier battant du tryptique religieux de Huysmans, livre noir... Lire la critique de Là-bas

19 2
Avatar Olympia
8
Olympia ·
-

Correspondants de guerre

Il faudrait toujours avoir le réflexe de l'envers. Une belle veste par exemple. Pour saisir la virtuosité du tailleur, on se doit de la retourner, d'en caresser la doublure, de deviner, juste par le toucher, l'agencement savant des renforts, la délicatesse de l'entoilage. Sans ça on n'en sait rien, ou pas grand chose. Eh bien la littérature est une couture, et une architecture. Les journaux,... Lire l'avis à propos de Correspondance 1890-1913

18 10
Avatar Olympia
9
Olympia ·
7.3

Tonnerre sous le Tropique

Qu'est-ce qui peut bien vous pousser à ouvrir un livre ? Une infinité de bonnes raisons très certainement, et aussi quelques mauvaises. Au hasard : - L'orgueil ( J'ai fini Ulysse en 72 heures) - La paresse (80 pages en corps 18) - L'envie (attends un peu de voir ma critique de la Métaphysique des Mœurs) Dans mon cas, dans celui de Tropique du Cancer, c'était la luxure. C'est la luxure qui m'a... Lire la critique de Tropique du Cancer

22 23
Avatar Olympia
6
Olympia ·
Bande-annonce
7.3

Demy-monde

Lola, Lola, Lola, c'est joli comme tout ça C'est grave, et tendu et aérien, Un absolument presque rien Anouk ma belle, Epaules, sourcils, cuisses, chevilles, Tu parles à côté, tu dis n'importe quoi, Ton singulier est au pluriel, On aime qu'une fois Pour moi c'est déjà fait Nantes tourne, tourne, les marins Frankie à trompette, Une Cécile dans chaque main Autos tamponneuses, c'est la fête Une... Lire l'avis à propos de Lola

8 2
Avatar Olympia
8
Olympia ·
8.0

Meilleur espoir masculin

Comme l'a dit un jour ce cher Pialat (pour qui j'ai beaucoup d'affection) : "Si vous ne m'aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus". Eh bien c'est un peu la même chose avec le Désespéré. Ce n'est pas facile d'aimer ce livre, qui n'aime pas son lecteur. Il fallait bien être ce fâché chronique de Bloy pour délivrer cette rareté : une oeuvre qui ne repose sur aucun pacte,... Lire l'avis à propos de Le Désespéré

58 238
Avatar Olympia
9
Olympia ·
Bande-annonce
7.9

Frères de sang

Sorti en 1960, chef-d'oeuvre encadré de chefs d'oeuvre dans le parcours d'un Visconti qui décidément s'obstine à ne jamais décevoir, Rocco et ses frères est un film à la multiplicité étourdissante et un axe à plusieurs titres. Axe cinématographique, formant une synthèse étrange de néo-réalisme et de modernité Nouvelle Vague. Axe historique et social, brossant une peinture amoureuse et... Lire l'avis à propos de Rocco et ses frères

17 3
Avatar Olympia
9
Olympia ·
7.7

Bonne nouvelle

C’est par Une volupté nouvelle que je suis entrée chez Pierre Louys, et la porte fut si légère à pousser que je m’en suis à peine aperçue… (Merci Torpenn bien sûr) Ce tout petit recueil de sept contes, écrit sur la dernière pointe du 19e, n’a l’air de rien comme ça, se lit en deux heures et à grandes enjambées, et pourtant en le refermant on a cette étrange impression de revenir d’un voyage qui... Lire l'avis à propos de Une volupté nouvelle

21 9
Avatar Olympia
8
Olympia ·
7.5

Oui et Non

"La Vagabonde" et "L'entrave", dyptique de l'antagonisme au féminin, est le roman du choix douloureux, voir impossible, entre deux aspirations contraires. La légèreté angoissante de la solitude contre le confort narcotique de l'union. Comme toujours chez Colette, le choix du titre n'est pas anodin. La liberté devient vagabondage, l'attache se fait entrave. Avant même la première ligne, on... Lire la critique de La Vagabonde

10 11
Avatar Olympia
8
Olympia ·
7.8

Pierre & Gilles

De Pierre Drieu La Rochelle, on ne peut rien vraiment saisir avant d'avoir lu Gilles, son oeuvre majeure, à la fois transposition autobiographique, exercice d'introspection implacable et dessein visant à embrasser l'essence d'une époque et d'une génération. Gilles, personnage central du roman, est le double littéraire de Drieu. Et pour cause, lui qui s'avouait incapable de construire une... Lire l'avis à propos de Gilles

33 1
Avatar Olympia
9
Olympia ·
Écouter
7.5

Love Boat

Je profite que j'ai cinq minutes pour lancer un appel. Chaque jour j'espère, j'attends, et puis rien... Ne me reste que ce cri de désespoir : OU SONT LES CRITIQUES MUSICALES SUR SENSCRITIQUE ? Voilà. Pour Shipbuilding, je vais faire court. Clive Langer la musique, elle donne envie de pleurer. Elvis Costello les paroles, elles donnent envie de pleurer. Robert Wyatt la voix, elle donne envie de... Lire la critique de Shipbuilding

5 3
Avatar Olympia
10
Olympia ·