Avatar Pariston

Critiques de Pariston

Versus
  Suivre
8.2

Le Grand Simulacre du Paradis

Si j'étais vaguement intrigué par un article de la revue So Film sur le tournage épique d'une scène de guerre du prochain film de James Gray étrangement intitulé La Cité Perdue de Z, je l'ai encore plus été après avoir sommairement recherché des informations sur le nouveau projet du réalisateur. L'histoire d'un explorateur victorien hors de son temps à la recherche d'une mystérieuse... Lire la critique de La Cité perdue de Z

9
Avatar Pariston
10
Pariston ·
7.7

D'un entraîneur total

Il a fallu longtemps, et surtout en France, pour que le sport devienne un objet d’étude à part entière. Méprisé, décrié par les intellectuels, le sport n’a finalement pris son ancrage dans la sociologie, la philosophie et la science que tout récemment (notamment à travers les travaux de Norbert Elias et Eric Dunning (‘Sport et civilisation : la violence maitrisée’)). En ce qui concerne le... Lire la critique de Guardiola, éloge du style

2
Avatar Pariston
5
Pariston ·
8.2

'This is not for you'

Inutile de s’épancher en analyses profondes du fond et de la forme du livre, le support parle pour lui-même, et en profite pour habilement tirer à vue sur les critiques, académiques ou non. Difficile donc d'arriver à intéresser pour une telle lecture, parfois fastidieuse, souvent géniale, sans rompre cet enchantement né du parti pris esthétique de l'auteur et que lui-même s'emploie à... Lire la critique de La Maison des Feuilles

1
Avatar Pariston
9
Pariston ·
8.6

'Now there's a look in your eyes, like black holes in the sky. Shine on you crazy diamond...'

Considérée comme un monument du manga dans son ensemble, la saison 4 de Jojo’s Bizarre Adventure mérite sans aucun doute ses lettres de noblesse tant Hirohiko maitrise de bout en bout son sujet. ‘Diamond is Unbreakable’, ou ‘Diamond is not crash’ selon les traductions, se situe en fait à l’optimum de l’œuvre Jojo’s : après les deux premières saisons de tâtonnements, après la troisième qui... Lire la critique de Diamond is Unbreakable - JoJo's Bizarre Adventure, saga 4

17 4
Avatar Pariston
10
Pariston ·
Bande-annonce
7.7

Democracy (overrated) in America

Alors que l’attente générée par l’arrivée imminente de la troisième saison devient de plus en plus insupportable (grandement aidée par les faux teasings de Netflix, laissant malencontreusement traîner les nouveaux épisodes), une relecture de la série-phare du diffuseur s’imposait donc, spoils à la clé pour la suite (mais qui ne l'a pas encore vue pour frimer en soirée ?). Tout a quasiment été... Lire l'avis à propos de House of Cards

5
Avatar Pariston
7
Pariston ·
Bande-annonce
8.1

Jusqu'au-boutisme

S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de Whiplash, c’est la performance monumentale de J. K. Simmons, monstrueux, colossal, époustouflant dans son rôle de tortionnaire artiste. On connaissait surtout l’acteur pour son rôle de Vernon Schillinger, néo-nazi violeur ultra-violent de OZ, la série carcérale ultra-hardcore estampillée HBO. Déjà il impressionnait par son charisme prodigieux qui... Lire l'avis à propos de Whiplash

6 1
Avatar Pariston
7
Pariston ·
Bande-annonce
7.8

To infinity...

Depuis des années, Nolan ne cesse de le ressasser : le 2001 de Kubrick est une de ses principales inspirations, à tel point que de références en références (la chambre d’Inception est la plus évidente), on se demandait quand allait venir l’ultime hommage. Avec Interstellar, ce n’est pas seulement le thème du voyage dans l’espace qui est repris, c’est celui de l’identité humaine en elle-même.... Lire la critique de Interstellar

21 11
Avatar Pariston
10
Pariston ·
6.9

Le mercredi t'avais accordéon, moi dans la rue, j'avais baston

L’homme le plus viril du monde revient enfin pour un quatrième tome, le Roi des Hommes. Ultimement récompensé lors du Festival d’Angoulême, l’univers de Pascal Brutal est atypique. Pour les non-connaisseurs, Pascal est un être ultra-viril, portant une gourmette et des baskets Torsion, et trimbalant sa grosse carcasse dans une France dystopique, dirigée par Alain Madelin, où la Bretagne est... Lire l'avis à propos de Le Roi des hommes - Pascal Brutal, tome 4

Avatar Pariston
7
Pariston ·
Bande-annonce
6.7

Arrête ton char Brad !

Pendant les deux heures et quart de Fury, une seule question subsiste : est-ce pire que Monuments Men ? Sorti plus tôt dans l’année, la réalisation de Clooney avait de très bonnes chances de gagner le prix du film le plus anachronique dans son traitement des thématiques guerrières. En clair, faire un film ultra patriotique traitant de la WW2 en 2014 avait de quoi faire sourire, le sujet ayant... Lire la critique de Fury

10 7
Avatar Pariston
2
Pariston ·
Bande-annonce
7.7

La société du spectacle

David Fincher, définitivement passé dans le vingt-et-unième siècle, décide depuis quelques temps de faire des films aseptisés (The Social Network, Millenium, voire même House of Cards chez Netflix), laissant de côté son maladroit côté tapageur (Fight Club, Seven). Résultat : sans tomber du tout dans le contemplatisme absurde, ses films en ressortent grandis, empreints d’une froideur... Lire la critique de Gone Girl

7
Avatar Pariston
9
Pariston ·