Avatar Pimprenelle

Critiques de Pimprenelle

Versus
  Suivre
Bande-annonce
8.4

Ne vole pas très haut

Que "Vol au dessus d'un nid de coucou", film de Milos Forman dont j'avais adoré le "Taking Off", n'ait pas sombré dans l'oubli collectif après plusieurs décennies, tienne une réputation solide de film à performance d'acteur, et se glisse assez haut dans le Top 111 (qui ne m'avait jusque là jamais trompé), laissait présager le meilleur quant à ce visionnage très en retard. 2h et quelques plus... Lire la critique de Vol au-dessus d'un nid de coucou

50 21
Avatar Pimprenelle
5
Pimprenelle ·
Bande-annonce
5.5

Pot pourri

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai envie de défendre Sucker Punch. Tout l'intérêt du film réside selon moi dans le portage aux nues de la "sous-culture" ado en un pot-pourri, que dis-je, un immonde bordel à base de jupettes, de robots et de dragons, que Snyder essaye de condenser avec style en 90 minutes. Clairement, niveau scénario et personnages, c'est le vide sidéral. Les scènes supposées... Lire l'avis à propos de Sucker Punch

20 4
Avatar Pimprenelle
4
Pimprenelle ·
Bande-annonce
6.3

Le bal de promo, ou la vie du teenage US des 80s

Grease, Dirty Dancing, Cry Baby, et jusqu'à Retour vers le futur et Carrie, le ciné US des années 80 semble graviter autour de la danse ou du fameux "bal de promo" des terminales. Autant dire que Footloose arrive plutot bien entouré et... bien armé! On passe vite sur l'histoire d'Amérique profonde pilotée par un pasteur un brin réac, où la danse est interdite car elle excite les pulsions... Lire l'avis à propos de Footloose

12 7
Avatar Pimprenelle
8
Pimprenelle ·
-

Critique de L'aventure des Nombres par Pimprenelle

Voyage érudit dans le monde des nombres, de leur création aux recherches actuelles, Gilles Godefroy nous dit tout: du contexte historique et intellectuel des inventions et avancées conceptuelles, aux anecdotes parfois extraordinaires de la vie des mathématiciens, il esquisse une histoire d'une des plus fabuleuse construction de l'esprit humain. Il explique parfaitement la naissance des... Lire l'avis à propos de L'aventure des Nombres

4
Avatar Pimprenelle
9
Pimprenelle ·
Bande-annonce
6.4

Bienvenue à Innocence

Le titre de romance pour midinette et l'affiche de belles gueules à l'esthétique lumineuse ont dues tromper leur monde et laisser plus d'une ado la mâchoire pendante et l'oeil vitreux le milieu de la séance venu. Sous ses faux airs d'Harry Potter à l'école des orphelins, le film flirte avec l'étrangeté d'un "Innocence" dans sa premiere partie, doublé d'une thématique facon "Bienvenue à Gattaca"... Lire la critique de Auprès de moi toujours

14 4
Avatar Pimprenelle
4
Pimprenelle ·
Bande-annonce
6.7

Pas de ciel bleu dans le Missouri?

Ciel gris, boue, froid. Dès les premiers plans, on sait que Winter's bone va chercher à nous en foutre plein la tronche. C'est bien simple, on a l'impression de voir un film post-apocalyptique facon "La Route", plus qu'un portrait tier-mondiste de l'amérique contemporaine. Tout est sale: les fringues, les gens, les mots, le jardin... Quand tout n'est pas brulé ou mort. Il n'y a pas d'espoir... Lire la critique de Winter's Bone

5 3
Avatar Pimprenelle
6
Pimprenelle ·
Bande-annonce
7.2

Esthétique mais chiant

Je ne suis pas un esthète, j'aime les films qui racontent une histoire. Elephant est un peu une exception à cette règle. Car du film, c'est vraiment l'esthetique qui en est l'aspect le plus marquant: ces interminables plans séquences dans des couloirs aux sols brillants sont fascinants. S'il ne cherche pas à expliquer la tuerie, Gus donne quelques explications dérisoires: l'exclusion arbitraire... Lire la critique de Elephant

76 15
Avatar Pimprenelle
5
Pimprenelle ·
Bande-annonce
6.6

Critique de Hot Rod par Pimprenelle

-BO Heavy/Dance mortelle -Gags inattendus, WTF, et hors limites -Découverte de mon nouveau héros de l'humour: Andy Samberg -Cheap mais pas vilain -Des tonnes de bonnes idées -Une relation père-fils adoptif qui fait rêver -La scène de la forêt -Larmes de rire -Une cape -Et l'auto-dérision toujours bien placée qui sauve tous les moments possiblement mielleux comme ca arrive souvent dans ce genre... Lire la critique de Hot Rod

2
Avatar Pimprenelle
8
Pimprenelle ·
Bande-annonce
5.2

Carpenter rencontre Carmack

Carpenter a peut-être trop joué à Doom et Quake en matant des westerns avant de réaliser Ghost of Mars. Quand on se dit ca, on imagine le potentiel, et on a tort, car on va être vilainement décu! C'est quand même marrant que je vois le film avec 10 ans de retard, mais que tout du long je ne pense qu'aux anachroniques Doom 3 et Quake 4. Les décors, intérieurs comme extérieurs, la musique et... Lire l'avis à propos de Ghosts of Mars

12 2
Avatar Pimprenelle
4
Pimprenelle ·