Avatar Plume231

Critiques de Plume231

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

Garde à tue !

Retour complet au pays pour Quentin Dupieux avec une distribution à 100 % française, si on oublie que Benoît Poelvoorde est belge évidemment. Bon, disons qu'ils sont tous francophones. Et pour que le retour soit encore plus complet, le réalisateur fait référence au cinéma de Bébel période René Chateau, et revisite... Lire la critique de Au poste !

22 11
Avatar Plume231
8
Plume231 ·
Bande-annonce
7.6

La Vieillesse est un naufrage !

Vivre la "réalité" d'un homme qui tombe de plus en plus profondément dans la sénilité (sans s'en rendre compte le moins du monde, cela s'entend !), c'est comme si sa mémoire (ou plutôt son absence de mémoire !) nous force à troquer une représentation de la vraie vie pour celle d'un univers dont la bizarrerie n'aurait rien à envier à un film de Buñuel, à plonger dans un... Lire la critique de The Father

44 11
Avatar Plume231
7
Plume231 ·
6.7

La Platitude avant la tempête !

Vous vous souvenez de l'intensité et de l'énergie qui règnent du début jusqu'à la fin dans Le Secret de l'Espadon ? C'est incroyable. C'est vraiment un album d'une puissance qui vous laisse coi. Et les fulgurances visuelles de ouf. Jacobs était vraiment un géant. Bon... oh put..., cela va être dur de redescendre et de condescendre à parler du... Lire l'avis à propos de Le Bâton de Plutarque - Blake et Mortimer, tome 23

14 12
Avatar Plume231
1
Plume231 ·
7.0

Une revenante !

Ce qui est bien avec Louis Delluc, c'est quand il situait son film dans un lieu précis (genre le Pays Basque pour Le Chemin d'Ernoa ou les bords du Rhône pour L'Inondation !), il le tournait sur place. Dans La Femme de nulle part, l'action se situe à Gênes, donc ça a réellement été filmé à Gênes.... Lire l'avis à propos de La Femme de nulle part

15 2
Avatar Plume231
4
Plume231 ·
Bande-annonce
6.9

Going Nowhere!

L'Amérique des laissés-pour-compte, dont une part non négligeable de victimes de la crise de 2008, qui survivent en perpétuel mouvement, sans ne plus avoir de véritable foyer sédentaire, juste un véhicule nécessaire pour voyager et pour s'assurer un toit au-dessus de la tête. Tout est indiqué dans le titre. Tout ceci donne l'impression que cela va être un portrait poignant de cette face... Lire la critique de Nomadland

55 8
Avatar Plume231
3
Plume231 ·
5.7

La Flaque jaune !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je me suis profondément fait chier pendant la lecture de cet opus. Le seul point positif, c'est le dessin d'Antoine Aubin. Mais, d'après ce que j'ai lu à droite et à gauche, les éditions Dargaud, ne trouvant pas que le Monsieur allait assez rapidement, avaient décidé, ̶p̶o̶u̶r̶ ̶r̶e̶m̶p̶l̶i̶r̶ ̶p̶l̶u̶s̶ ̶v̶i̶t̶e̶ ̶l̶e̶... Lire la critique de L'Onde Septimus - Blake et Mortimer, tome 22

16 10
Avatar Plume231
2
Plume231 ·
-

Carré amoureux !

Un riche paysan basque est épris d'une belle Américaine. Le mari de celle-ci semble favoriser l'adultère, car, sur le point d'être arrêté pour vol, il a besoin d'un alibi... Louis Delluc était pour moi un mauvais scénariste et un mauvais directeur d'acteurs. Je peux juste reconnaître que c'était un très bon technicien, avec un joli sens du cadre, sachant... Lire la critique de Le Chemin d'Ernoa

13
Avatar Plume231
3
Plume231 ·
Bande-annonce
4.3

Mais que fait la police ?

Netflix qui propose un Thelma et Louise sauce lesbo-japonaise ! Et pourquoi pas ! Euh, en fait, non ! Mieux vaut voir ou revoir le Ridley Scott à la place de cette purge ! Rei est une lesbienne qui ne s'en cache nullement, qui a réussi professionnellement sa vie, qui a une petite amie. Paf, un jour, Nanae, une fille dont elle était... Lire l'avis à propos de Ride or Die

16 5
Avatar Plume231
1
Plume231 ·
6.4

La Cinquième Victime !

C'est peut-être mon côté "je kiffe Agatha Christie" qui m'a plus fait apprécier que la moyenne un opus comme L'Affaire du collier. En effet, cela ne me dérange pas du tout quand un Blake et Mortimer reste exclusivement dans le registre policier. Et c'est peut-être pour cela que j'ai trouvé Le Serment des cinq... Lire la critique de Le Serment des cinq lords - Blake et Mortimer, tome 21

19 1
Avatar Plume231
6
Plume231 ·
6.4

Climax !

Excepté quelques vues sur le port de Marseille, l'ensemble reste tout au long du film avec les mêmes personnages, dans un même lieu, un bar, ayant principalement comme clientèle des marins en escale. Et, petit à petit, sous les effets combinés et dangereux des rancœurs, des jalousies et de l'éthanol, la situation va dégénérer. Le fait de situer tout cela dans un lieu clos, c'est une... Lire l'avis à propos de Fièvre

18
Avatar Plume231
4
Plume231 ·