Avatar Pruneau

Critiques de Pruneau

Versus
  Suivre
-

Texas Holden

Western très sympathique dans le style BD, avec au programme des rebondissements, des gags, des personnages truculents à tous les étages, des méchants retors et des gentils au grand cœur. Et une petite curiosité en prime : Glenn Ford et William Holden à leurs débuts. Le duo marche très bien, ils ont 25 ans (j'ai à peine reconnu le second, qui embellira avec l'âge). Lire l'avis à propos de Texas

3 2
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·
Bande-annonce
6.7

Sale au monde

C'est toujours navrant de se rendre compte comment le western spaghetti a dégueulassé le genre. C'est intrinsèque aux spaghetti d'en mettre partout me direz-vous. En voyant le casting avec ses têtes d'affiche classiques (James Stewart bouffi de vieillesse et Henry Fonda pas super impliqué), je n'avais pas pensé à mettre mon bavoir. Mal m'en a pris, puisqu'il s'agit d'un énième western... Lire l'avis à propos de Les Cinq Hors-la-loi

4 12
Avatar Pruneau
5
Pruneau ·
Bande-annonce
5.5

Banni aime les sucettes...

OK, le film est vraiment too much, mais j'ai décidé de voir le verre à moitié plein. Howard Hughes s'attaque frontalement au code Hays, forcément il ne fait pas dans la finesse. Enfin disons que c'est aussi fin que le tour de poitrine de Jane Russell, que la caméra se plaît à filmer dans tous les sens. Niveau scénario, Hughes y va franco aussi, mélangeant un peu tout : Pat... Lire la critique de Le Banni

5
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·
6.0

Marais et femme

Le westerns d'Indiens séminoles est un sous-sous-sous genre en soi, dont la particularité est de se dérouler en Floride. Et au niveau de la nature (marais, palmiers, lianes), ça change du tout au tout. En gros, on a l'impression de regarder les Tuniques bleues chez Tarzan. Bon western de Budd Boetticher, qui a troqué cette vieille carne de Randolph Scott pour le le fringant Rock... Lire la critique de L'Expédition du Fort King

4 2
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·
5.8

Ados amigos

Un western que l'on qualifiera de familial. John Wayne joue un père absent (en tant que marshall, il passe son temps à traquer les hors-la-loi aux quatre coins du Texas), mais aimant. Sa légende un brin envahissante et son manque d'assiduité paternelle ne manquent pas d'encourager la crise d'adolescence de ses deux gamins. Crise d'adolescence qui consiste tout de même à voler une banque en... Lire l'avis à propos de Les Cordes de la potence

3 2
Avatar Pruneau
6
Pruneau ·
Bande-annonce
6.2

La camarde au Canada

Déclaration d'amour de Walsh au Canada, à sa non-violence, à sa cohabitation pacifique avec les Indiens. Le vieux borgne va jusqu'à donner son nom à un fort. Si au premier abord le thème choisi (celui du rapport aux Indiens) semble très classique, Walsh profite de passer la frontière pour le dépoussiérer. En troquant le marine des tuniques bleus contre l'écarlate de la police montée,... Lire la critique de La Brigade héroïque

6 2
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·
6.1

Rock est rookie

Si le thème de la poursuite est on ne peut plus traditionnel, le scénario réserve en revanche bien des surprises, prenant à contre-pied le spectateur à plusieurs reprises. Western très frais par conséquent, à l'instar de l'aspect juvénile de Rock Hudson. Walsh insiste sur son point fort : les scènes en extérieur (99,9% du film). Ça cavale à tout va dans une alternance alerte de... Lire la critique de Bataille sans merci

Avatar Pruneau
7
Pruneau ·
7.1

Critique de L'Homme de nulle part par Pruneau

Western très psychologisant, on retrouve la patte de son auteur, Delmer Daves, un réalisateur injustement décoté. Car derrière les monstres sacrés que sont Ford, Hawks, Walsh ou Wellmann, Delmer Daves a réussi à imposer dans le carcan hollywoodien une œuvre très personnelle. En particulier dans le western avec des films aussi majeurs que Lire l'avis à propos de L'Homme de nulle part

3 1
Avatar Pruneau
8
Pruneau ·
6.1

Dark Vidor

Un western des années 30, c'est déjà en soi un intérêt. On est encore loin de l'époque classique de la décennie à venir, du coup c'est frais, c'est naïf, c'est rafraîchissant. Le thème des Texas rangers n'est pas banal non plus. Sans parler du side-kick sympathique du héros tué de sang froid. Une originalité que l'on doit à King Vidor, peut-être le cinéaste le plus original de la grosse... Lire l'avis à propos de La Légion des damnés

3
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·
Bande-annonce
7.4

Espaces en voie de disparition

On retrouve ici l'éternel thème des grands propriétaires terriens, le drame, Sophocle, Dallas and co. Durant deux heures, le film fait preuve d'une salutaire sobriété, avant de plonger à une dernière demi-heure du terme dans l'hybris un peu fatigante et conventionnelle. La complexité du personnage principal (un type que tout le monde prend pour un pied tendre, mais qui est en fait un dur à... Lire l'avis à propos de Les Grands Espaces

5 2
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·