Quentin Dubois

Homme, 23 ans, Belgique (7090)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 41
  2. 41
  3. 81
  4. 68
  5. 73
  6. 111
  7. 160
  8. 106
  9. 43
  10. 4

Comparez votre collection avec Quentin Dubois

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Quentin Dubois
Sondages de Quentin Dubois
Critiques de Quentin Dubois

Dernières critiques

Bande-annonce
5.4
Un revival enfin à la hauteur

Après le décevant Creepshow (qui peut tout à fait s'améliorer lors de sa saison 2) et le catastrophique reboot de The Twilight Zone, pourtant chapeauté par Jordan Peele, voici enfin un revival et une série anthologiquequi se montre à la hauteur. Revival d'une série des années 80 produite par Spielberg (à l'époque comme aujourd'hui) qui n'avait pas franchement marquée les esprits et dont le... Lire l'avis à propos de Histoires Fantastiques

3 1
Avatar Quentin Dubois
7
Quentin Dubois ·
Bande-annonce
5.5
Quand Zombie s'auto-parodie.

C'était pénible. Les "Devil's rejects", laissés pour morts dans le film de 2005, sont tout simplement envoyés en prison et sont donc toujours en vie. Une petite pirouette scénaristique pour justifier l'"absence"de Sid Haig (qui apparait une minute grand max et qui est totalement exténué, à l'image de Angus Scrimm dans Phantasm V.) Le film se centre donc sur Otis (Bill Moseley toujours... Lire la critique de 3 From Hell

13
Avatar Quentin Dubois
3
Quentin Dubois ·
Mentions J'aime de Quentin Dubois

Activité récente

Statuts d'humeurs

Suspiria (2018) Waw...le trailer est vraiment convainquant
Suspiria (2018) Waw...le trailer est vraiment convainquant
Le Livre des Baltimore (2015) Je suis le seul à avoir buggé sur le nom du personnage de l'oncle ? (Saul Goldman) Sinon très bon roman.
L'Effet papillon (2004) Quelle daube! Un concept intéressant brodé à partir d'un scénario insipide, d'un manque d'ambiance et de scènes à la limite du vulgaire et du mauvais goût.