Avatar Rapha_da_Silva

Critiques de Raphaël da Silva

@Rapha_da_Silva
Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Le poids des racines

Justified est souvent décrite comme un mélange plutôt heureux entre le policier et le western. Son fil condcuteur, loin du modèle "une enquête = un épisode", constitue peut-être sa plus grande qualité. Rappel des faits. A notre gauche, Raylan Givens. Un marshal du genre bourrin mais efficace, muté dans son Kentucky natal. A notre droite, Boyd... Lire l'avis à propos de Justified

1
Avatar Rapha_da_Silva
8
Rapha_da_Silva ·
Bande-annonce
7.1

Si c'est ça l'avenir du documentaire, on est mal

La réalisation d'un documentaire est ambigüe par essence : les documentaristes choisissent un sujet mais doivent l'observer avec le plus de précaution possible. Il n'y a pas de recette miracle, et on peut apprécier des doc' construits à partir d'une caméra omniprésente mais muette (Striptease) ou d'une mise en scène bien cloisonnée (Faites entrer l'accusé).... Lire l'avis à propos de Au royaume des fauves

4 2
Avatar Rapha_da_Silva
1
Rapha_da_Silva ·
7.3

Refus de l'utopie

J'ai relu les deux premiers tomes de Vernon Subutex à l'occasion de l'adaptation en série, et lu pour la première fois ce volet de clôture. C'est une semi-déception, 400 pages qui se tournent toutes seules mais au bout desquelles on se demande la raison de cette prolongation. Virginie Despentes orchestre de main de maître ses personnages, et la... Lire l'avis à propos de Vernon Subutex, tome 3

Avatar Rapha_da_Silva
6
Rapha_da_Silva ·
Bande-annonce
7.1

Quand un fusible fuit en avant

Manuel Lopez Vidal est un homme accompli. Il a gravi les échelons d'un parti indéterminé, va récolter de beaux lauriers en récompense de sa patience, connaît les figures d'un royaume situé hors sol. Réunies autour d'une bonne assiette de gambas, toutes badinent sur leurs juteuses magouilles. Mais cette belle mécanique se grippe à la mise en examen d'un des membres du clan. Lopez Vidal... Lire la critique de El Reino

1
Avatar Rapha_da_Silva
9
Rapha_da_Silva ·
6.4

Essai honorable, pas tout à fait transformé

Le passage d'un chanteur par la case littéraire n'est pas une réussite garantie. Avec les nouvelles de Raphaël Haroche, le contrat est rempli de façon honorable sans s'attarder trop longtemps sur les cimes. L'auteur a une indéniable maîtrise dans les évocations implicites. En une poignée de mots, on comprend que l'on se trouve en Corse sans que l'Île... Lire la critique de Retourner à la mer

Avatar Rapha_da_Silva
7
Rapha_da_Silva ·
8.7

Sublimation de la banalité

En faisant endosser ses écrits majeurs par des hétéronymes, Fernando Pessoa a peut-être déniché la quintessence de l'autofiction. Chaque double de papier, marqué de sa propre personnalité, a libéré le poète portugais de ses tourments tout en les énumérant. Par exemple ce Bernardo Soares, comptable le jour et auteur du Livre de l'intranquillité la nuit. Ses... Lire la critique de Le Livre de l'intranquillité

1
Avatar Rapha_da_Silva
10
Rapha_da_Silva ·
Bande-annonce
6.7

Overdautres

Le seul contact que j'avais eu avec Gaspar Noé se résumait à Irréversible, et l'expérience m'avait assez douché pour ne remettre le couvert que des années plus tard avec Climax. C'est heureusement moins éprouvant, et on pourrait résumer la recette du film à une intrigue simple (des danseurs urbains fêtent une ultime répétition dans un genre de... Lire la critique de Climax

2
Avatar Rapha_da_Silva
8
Rapha_da_Silva ·
6.9

Intrigant, sans plus

Les fusils est un livre qui ne manque pas d'ambition. L'idée cardinale, si elle devait être résumée, est la réincarnation (ou la multi-incarnation) d'un officer du XIXe avec un genre d'aventurier du siècle suivant. Leurs points communs ? Une passion pour le Grand Nord et un amour contrarié, chacun pouvant partager les pensées et les sensation de l'autre à... Lire l'avis à propos de Les Fusils

Avatar Rapha_da_Silva
6
Rapha_da_Silva ·
7.2

Peur blanche

J'ai regardé avec une certaine fascination cette série bien placée dans ma liste de choses à voir en 2018. C'est plus le nom de Dan Simmons qui m'a attiré que celui de Ridley Scott (je garde un assez bon souvenir adolescent de L'échiquier du mal). D'abord, il y a l'expédition Franklin. Terrible fiasco qui a coûté la vie à l'ensemble de l'équipage, et dont le puzzle... Lire l'avis à propos de The Terror

1
Avatar Rapha_da_Silva
8
Rapha_da_Silva ·
8.4

Deux allers sans retour

J'avais lu pour la première fois LHDC vers la fin des années 2000. C'est un bandeau "Grand Prix de l'imaginaire" sur la première édition poche qui m'avait attiré, et la lecture de ces 700 pages numérotées à l'envers ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable. Et entre-temps... ce roman est devenu pour beaucoup "le" chef-d’œuvre de SF française des années 2000. Aurais-je été largué... Lire l'avis à propos de La Horde du contrevent

16 1
Avatar Rapha_da_Silva
5
Rapha_da_Silva ·