Avatar RimbaudWarrior

Critiques de RimbaudWarrior

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.8

La quille

Glandeurs de tous pays, Le Dude est votre plus digne représentant ! Et comme en plus il crèche à L.A. USA - nation du work-addict - on en savoure encore plus le décalage. Jeffrey Lebowski donc - magistralement incarné par un placide Jeff Bridges - préfère qu'on l'appelle "Le Dude" parce que quand même, ça en impose un peu plus lorsque tu te pointes en bermuda et... Lire l'avis à propos de The Big Lebowski

10
Avatar RimbaudWarrior
8
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
7.4

Bonnaire de famille

Maurice Pialat en mode grave vénère, c'est ici que ça se passe, dans A nos Amours. Premier choc : Sandrine Bonnaire. Bon sang mais je n'avais encore jamais remarqué à quel point la jeune actrice était canon ! Et au réalisateur de nous en faire profiter, d'abord dans une robe d'un blanc virginal que soulève le vent à la proue d'une vedette... Lire l'avis à propos de À nos amours

2
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
7.1

Nulle part ailleurs

Ah qu'il a dû en faire des conneries Gregg Araki ! Il a dû en gober, en fumer, et en baiser un sacré paquet... A moins que le personnage ici encore incarné par James Duval, plus timide et romantique que ses congénères, ne soit sa réincarnation adolescente... Et puisque j'introduis la chose en parlant de l'acteur principal, l'autre grosse surprise de... Lire l'avis à propos de Nowhere

3 3
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
6.0

Monsieur Byrnes

Classique de la comédie familiale hollywoodienne, Mon Beau-Père et Moi, malgré ses quelques grands moments comiques, aurait quand même pu être bien meilleur... Les grands moments du film de Jay Roach se situent surtout au début de la pellicule selon moi, et notamment dans les présentations à sa famille du fameux Gaylord "Greg" Furnicker - Gaylord Focker de... Lire la critique de Mon beau-père et moi

6
Avatar RimbaudWarrior
6
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
6.9

Une journée pas très particulière

Tranche de vie typique du cinéma français, Un dimanche à la campagne c'est quand même pas ce que Bertrand Tavernier a fait de plus palpitant comme film... Mais la photographie n'en demeure pas moins classieuse, avec ce magnifique plan du jardin ouvrant et concluant le film, ainsi que tous ses autres recoins, révélés au fur et à mesure des pérégrinations... Lire la critique de Un dimanche à la campagne

5 2
Avatar RimbaudWarrior
6
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
7.3

Gore Verhoeven

Starship Troopers, c'est un peu comme tous les autres films de Paul Verhoeven (ceux que j'ai vus en tout cas) : c'est sympa, original, mais il manque toujours un truc pour m'emballer définitivement (ce qui signifie passer à 8/10 en langage perso Senscritiquien)... En tout cas, le parti pris sarcastique évident finit par très bien fonctionner ; le film... Lire la critique de Starship Troopers

3
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
7.1

A bisexual movie by Gregg Araki

Ah ouais quand même ! Après Mysterious Skin et White Bird, cette troisième expérience perso de la filmographie de Gregg Araki me prouve à quel point le gars n'a pas vraiment de limites, aime parler du cul adolescent, et... Lire l'avis à propos de The Doom Generation

3 8
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
7.0

Road Ireland

Polar noir des plus classiques, Les Sentiers de la Perdition frappe avant tout par sa froideur et son absence totale d'humour - même noir -, tandis que son réalisateur s'était fait connaître avec American Beauty, un premier film "chef-d'oeuvre" qui en regorgeait... Mais ici c'est la pègre ; celle de la prohibition de Rock Island (près de Chicago) et... Lire la critique de Les Sentiers de la perdition

1
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·
6.1

L'étrangleur de bobonnes

Il n'y a jamais eu beaucoup de visibilité pour les films de Jean-Pierre Mocky, même si le truculent vieillard sexiste se démène régulièrement (chez Ruquier par exemple) pour qu'on parle de lui ; et du coup je crois bien que L'Ibis Rouge me dépucèle de son cinéma si particulier... D'emblée, on comprend que la force du film - et probablement des autres - se... Lire la critique de L'Ibis rouge

2
Avatar RimbaudWarrior
6
RimbaudWarrior ·
Bande-annonce
7.0

Un bon titre de film de boules !

Quatre ans après Les Valseuses, et dans la même lignée puisqu’il s’agit encore de redonner le sourire à une jolie jeune femme, Préparez vos Mouchoirs envoie du très lourd au niveau des dialogues et de son casting adulte… Solange (fragile Carole Laure) n’a donc plus le sourire et son mari Raoul, très amoureux, incarné par un... Lire l'avis à propos de Préparez vos mouchoirs

3 2
Avatar RimbaudWarrior
9
RimbaudWarrior ·