Avatar Rubat

Critiques de Rubat

Versus
  Suivre
Bande-annonce
8.1

Critique de L'Homme qui tua Liberty Valance par Rubat

Pourquoi je n'ai pas aimé The man who shot liberty valance? (attention ça spoil sec!) Pour commencer le père Stewart, oui le père. Agé de 50 ans à l'époque, apparaissant à l'écran en tant que Sénateur en fin de vie, et qui 5minutes plus tard sort d'une diligence dans le rôle d'un jeune avocat naïf plein d'allant. C'est quand même emmerdant pour la suite de l'histoire que ce jeune tenderfoot ait... Lire la critique de L'Homme qui tua Liberty Valance

20 2
Avatar Rubat
5
Rubat ·
Bande-annonce
5.2

Critique de Taza, fils de Cochise par Rubat

Dans la lignée de ces bon vieux films américains, où on ne va pas trop s'embarrasser à être fidèle à l'Histoire (oui, avec un grand H), on se retrouve dans le magnifique monde de Barbie. Rock Hudson est habilement déguisé en indien (c'est hyper crédible). Le scénario est de type binaire (les gentils et les méchants), avec toutefois un mix, il ne s'agit pas de méchants indiens et de gentils... Lire la critique de Taza, fils de Cochise

1
Avatar Rubat
3
Rubat ·
Bande-annonce
5.5

Critique de L'Aigle de la neuvième légion par Rubat

Il y a des jours où on se demandes pourquoi certaines personnes font du cinéma. Aujourd'hui je me demandes pourquoi Kevin McDonald fait de la réalisation, et Jeremy Brock des scénarios? Je ne me pose pas la question pour le producteur cependant (Duncan Kenworthy, le dernier film qu'il avait produit était Love Actually). Quoi qu'il en soit je me demandes pourquoi je continue à regarder les... Lire la critique de L'Aigle de la neuvième légion

1
Avatar Rubat
5
Rubat ·
Bande-annonce
6.7

Le bon, l'idiot et le méchant

Bien que l'histoire de John Rabe soit intéressante, le film ne l'est pas particulièrement. D'ailleurs il brille par sa simplicité : les chinois sont idiots, ils sont défendus par des gentils occidentaux intelligents, contre les méchants japonais barbares. Au niveau des acteurs Ulrich Tukur présente un bon John Rabe, pour le reste c'est moins bien (Daniel Bruhl en manque de crédibilité, et un... Lire la critique de John Rabe

4
Avatar Rubat
4
Rubat ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Kingdom Rush par Rubat

Sur PC : Il paraîtrai que j'ai passé un samedi aprem' de gueule de bois à jouer à ce jeu, de 14 à 19h. Certes ma journée était voué à l'inutilité à cause de mes excès de la veille. Mais j'ai quand même passé 5h d'affilé sur ce jeux, à l'aise. Lire le test Kingdom Rush sur PC

5 1
Avatar Rubat
8
Rubat ·
Bande-annonce
5.1

Critique de La Planète des singes par Rubat

J'avais envie de regarder la planète des singes et suite à une mégarde j'ai regardé cet opus au lieu de regarder celui de 1968. J'ai cru au début qu'il s'agissait de l'opus récent qui retraçait les origines de la planète des singes et donc pas le remake de la version de 1968. Donc je l'ai regardé... Et c'est triste parce que j'ai trouvé l'histoire génial mais le film affreusement médiocre, il... Lire la critique de La Planète des singes

5
Avatar Rubat
1
Rubat ·
Bande-annonce
6.5

A blue strip movie...

Pourquoi ce film mérite un ruban bleu en 5 points non exclusifs. 1) ce n'est pas un film sur les photographes de guerre, ni sur la guerre d'ailleurs. C'est ce que je voulais regarder dans ce film, et c'est pourquoi je mets 2 étoiles au lieu de 3. 2) c'est un film "psychologique". C'est fâcheux j'aime pas vraiment ça, je trouves généralement que c'est prétentieux, pompeux et au final plutôt... Lire la critique de Eyes of War

Avatar Rubat
2
Rubat ·
Bande-annonce
6.4

1h55 de médiocrité

Une réalisation médiocre avec des performances d'acteurs médiocres qui servent des dialogues médiocres. Franchement j'avais l'impression qu'on se foutait de ma gueule pendant que je le regardais. Il y a tellement de choses qui m'ont paru aberrantes, à tous les niveaux du film, que j'arrive à peine à m'en rappeler. La rivalité à deux balles entre le lieutenant froid, courageux et humble et le... Lire la critique de Le Pont de Remagen

1
Avatar Rubat
2
Rubat ·
7.1

Never try a rollercoaster twice

Après avoir été témoin d'un meurtre, Frank Johnson prend la fuite se sentant alors en danger. Sa femme va tout mettre en oeuvre pour le retrouver, sans toutefois coopérer avec la police. Pour commencer, comme dans tout film noir qui se respecte la photographie est très réussie, noir et blanc, jeu d'ombre, plans avec notamment une belle visite de San Francisco. L'histoire est jalonné de... Lire l'avis à propos de Dans l'ombre de San Francisco

2 1
Avatar Rubat
8
Rubat ·