Avatar STEINER

Critiques de STEINER

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.3

Charognard cabossé

Film d espionnage qui fit mouche à une époque ou les médias américains se délectèrent du déballage de linge sale au sein des services US, entre le scandale du Watergate (1972), les révélations de certains "secrets de famille" par le directeur de la CIA lui même (1975), celle d un ancien cadre dirigeant de l'agence en 1974 ("La CIA et le culte du renseignement ") et enfin et peut être... Lire la critique de Les Trois Jours du Condor

Avatar STEINER
6
STEINER ·
Bande-annonce
5.9

Gras Double

Rien de magique ni de mystérieux ici.Petit film hideux, comme le cinéma allemand contemporain en régurgite à dose régulière, plein de gras au bide, incroyablement mal filmé et arborant fièrement son très mauvais gout à chaque mètre de pellicule projeté. Lire la critique de Magical mystery

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
5.1

Passion triste

Promesse autoréalisatrice ? Vœux pieux ? La fille Luchini dément son film en le sabotant à force de mauvais choix : Manu Payet est catastrophique, Veerle Baetens en perdition, la direction d'acteurs inexistante, l'histoire bancale et Luchini père malgré une bonne volonté évidente ne peux empêcher le bateau de faire naufrage de toute part. Lire la critique de Un début prometteur

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
6.6

Ceux qui m'aiment en prendront plein les yeux

Et regardez moi comment je film superbement..et admirez moi comment je scrute admirablement bien les visages et les corps dans ces huit clos hystérisant à la Chereau...et comment je dévoile magnifiquement les moments de vérité dans la promiscuité de ces milieux petits bourgeois à la Sautet, que je pompe lui aussi sans vergogne.. Sautet qui également n'a qu'a aller se rhabiller.. et... Lire l'avis à propos de Juste la fin du monde

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
7.6

Les Anges sont parmis nous

Apres son long périple américain les ailes du désir ramène Wim Wenders a son port d’attache, l’Allemagne, et a sa capitale. Berlin, ville ouverte et fermée en même temps. Berlin, cité cosmopolite qui polarise toutes les contradictions de l’époque, fascine Wenders qui la scrute du haut du ciel, avec une caméra en état d’apesanteur, planant en compagnie des anges. La première partie, à l’allure... Lire l'avis à propos de Les Ailes du désir

1
Avatar STEINER
9
STEINER ·
Bande-annonce
7.6

Kitch révolutionnaire

Adaptation déposant son vernis de kitsch sur le roman âpre et lumineux de Pasternak sans pour autant en avoir extirper quelques heureuses réminiscences : le rapport avec la nature, l’étendue perdue des espaces et la conscience des personnages du rôle déterminant du monde végétal, cette faculté de regarder la neige et d’en être saisie. La pellicule parait littéralement saupoudrée de neige,... Lire l'avis à propos de Le Docteur Jivago

Avatar STEINER
4
STEINER ·
Bande-annonce
6.3

Déprime

Sorte de personnage lunaire et décalé introduit dans un univers au sein duquel il vogue presque toujours à contrecourant, Gustave Kervern ne fait pourtant jamais mouche tant il apparait évident que le véritable décalage se situe ici entre l’acteur Kervern et le personnage Antoine et qu’il relève d’un abime irréconciliable. Les situations, loin d’être cocasses ou truculentes, ressemblent des... Lire la critique de Dans la cour

Avatar STEINER
2
STEINER ·
Bande-annonce
6.3

Les deux crétins

Enième prurit d’autolâtrie du cinéma français contemporain, qui non seulement ne sait plus depuis longtemps comment décrire le monde sensible mais qui, même très laborieusement, n’a d’évidence plus rien à nous dire du tout depuis un certain nombre d’années. Hésitant constamment entre comédie et drame, la fable ne trouve jamais le bon équilibre et se perd dans les jactances érayées d’un... Lire l'avis à propos de Les Deux Amis

Avatar STEINER
2
STEINER ·
6.5

schématisme et démesure

Dans un décor théorique de gratte ciels et de prairies, des toiles de fonds si dépouillées qu’on les croirait peintes comme une affiche de Cassandre, Tintin nous fait vivre des émotions qui, pour être celles d’une Amérique de baraque foraine, n’en sont pas moins le témoignage d’une epoque.Les amateurs d’exactitude chercheraient vainement ici un détail qui ressemblerait précisément à quelque... Lire la critique de Tintin en Amérique - Les Aventures de Tintin, tome 3

Avatar STEINER
7
STEINER ·
6.0

BOUFFONERIE

Théâtre idéal d’une farce, ou la comédie humaine pouvait être rendue – plus crument, mais pas davantage que partout ailleurs- comme une bouffonnerie et ou les animaux eux-mêmes, très théoriques, n’échappent pas à la mise en boite. Monde irréel et bien trop improbable pour être méchant,rien n’est sérieux dans cette histoire, et tout s’y déroule comme dans un songe ou , plus exactement dans la... Lire la critique de Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2

2 1
Avatar STEINER
5
STEINER ·