Avatar Shonagon

Critiques de Shonagon

Versus
  Suivre
7.1

Sans âme.

Ne le lisez pas si vous espérez y trouver une histoire/essai du blues, ni d'ailleurs du jazz. Je n'ai rien contre les essais, j'en lis parfois, mais celui-ci ne dégage pas une cohérence suffisante pour aborder d'une part l'histoire des noirs aux États-Unis depuis le début de l'esclavage et d'autre part la naissance de ces deux courants majeurs de la musique que sont le blues, puis le jazz.... Lire la critique de Le Peuple du blues

1
Avatar Shonagon
5
Shonagon ·
7.4

L'assourdissant silence de Dieu.

La curiosité a fait que j'ai acheté ce livre après avoir lu, il y a un moment maintenant, le scénario qu'en a tiré Scorsese en vue d'une adaptation sur grand écran. Le style est humble, sincère, sans fioritures. C'est ce qui m'a le plus touché dans le livre. L'histoire m'indiffère gentiment, la foi étant un thème que j'ai du mal à appréhender pleinement. Ça parlera probablement plus à un... Lire l'avis à propos de Silence

1
Avatar Shonagon
7
Shonagon ·
7.5

Maccarthysme et chasse aux sorcières.

Il y a erreur. Interrogatoires n'est pas un roman mais un très court livre documentaire. Hammett, comme beaucoup d'autres, a été une victime du maccarthysme (ce soubresaut fasciste étasunien). Ce petit livre nous offre donc la retranscription de deux interrogatoires auxquels fut soumis Hammett avant d'être envoyé en prison. Malgré l'absurde et liberticide démarche du maccarthysme, on ne peut... Lire l'avis à propos de Interrogatoires

2 2
Avatar Shonagon
8
Shonagon ·
7.2

Dernier round.

Si les deux nouvelles qui commencent ce livre sont assez dispensables, même si elles se lisent bien, le début de roman inachevé qui les suit est plus intéressant. Ce roman dont le titre est "Tulip" n'est pas policier. On y retrouve la verve d'Hammett qui décrit un vieil écrivain retiré qui se raconte à un ami. Vraisemblablement d'inspiration autobiographique, ce roman, essentiellement... Lire la critique de Le sac de couffignal

1
Avatar Shonagon
7
Shonagon ·
8.1

Carence littéraire, traduction affligeante.

J'ai attaqué ce roman avec l'envie de plonger dans une saga de Fantasy même si je me doutais bien que la qualité littéraire ne serait pas forcément au rendez-vous. Grosse déception. Déjà, la traduction. Honte à monsieur Sola. Jamais vu un travail aussi bâclé. J'ai failli arrêter au bout de cent pages tant la médiocrité de la traduction semblait dire : "je traduis pour des fans de fantasy, je... Lire la critique de Le Trône de fer

10 1
Avatar Shonagon
3
Shonagon ·
-

Hard boiled et épure.

J'ai tout de suite été frappé par le style de Ted Lewis. Que cela soit dit, on est dans le roman noir, le hard-boiled pur et dur. Une fois cette distinction littéraire faite, il n'en reste pas moins que Lewis en était un brillant et éphémère représentant. Auteur injustement oublié d'ailleurs (même si ça et là ses romans sont adaptés au cinéma avec plus ou moins de bonheur). Le style est donc... Lire l'avis à propos de Le Retour de Jack

1
Avatar Shonagon
8
Shonagon ·
Bande-annonce
6.2

Critique de True Blood par Shonagon

Pour le générique. Quant au reste, c'est toujours désagréable de voir des scénaristes se moquer de nous ; le tout sans réel talent, ce qui rend l'ensemble assez pénible. Et ce n'est pas si facile d'être "cool" en jouant la désinvolture au niveau scénaristique. Car ici on dépasse la désinvolture pour plonger dans la médiocrité et le manque d'honnêteté face au spectateur qui veut bien se faire... Lire la critique de True Blood

Avatar Shonagon
4
Shonagon ·
Bande-annonce
7.1

Le mal aimé.

Je ne comprends pourquoi ce Pixar, pourtant l'un des meilleurs, est aussi méjugé par les spectateurs. Pour ne prendre que deux exemples, il est à tous les niveaux bien supérieur à Wall-E (qui ne vaut que pour les premières 20 minutes, le reste avec les humains obèses étant quand même tout pourri) ou Là-haut (début excellent aussi, mais continuité poussive). Scénario (très bien écrit),... Lire l'avis à propos de Les Indestructibles

7 12
Avatar Shonagon
9
Shonagon ·
6.7

Une belle découverte.

Le personnage principal de cette uchronie est un vieux professeur d'université, homosexuel et condamné par la maladie dans une Angleterre maussade en proie au fascisme. En voilà un programme alléchant... Ne soyez pas rebuté par ce résumé, ce livre est fin, sensible, intelligent, mélancoliquement prenant. A réserver bien entendu à ceux qui cherchent dans un livre une ambiance, un univers... Lire la critique de Les Îles du soleil

1
Avatar Shonagon
8
Shonagon ·
4.9

Y a encore du boulot.

Vu 10 minutes de deux épisodes, soit 18 minutes de trop pour vraiment se faire une opinion sur la qualité de cette chose surprenante de médiocrité. Une bonne grosse honte poisseuse aux producteurs et, dans une moindre mesure, aux scénaristes, aux directeurs de casting, au réalisateur. Dire qu'il y a du avoir des brainstormings de malade pour allécher au mieux le chaland et qu'ils n'ont pu... Lire la critique de Rani

1
Avatar Shonagon
1
Shonagon ·