Avatar Siestacorta

Critiques de Siestacorta

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.1

Critique de Desperado 2 : Il était une fois au... par Siestacorta

Comme souvent, la prestation de Johnny Depp sauve le film. Ca mérite même de le voir rien que pour lui, mais faut être à l'épreuve d'un scénar très con et de quelques scènes d'actions bâclées... Lire la critique de Desperado 2 : Il était une fois au Mexique

Avatar Siestacorta
6
Siestacorta ·
6.1

Critique de Le Voleur de corps par Siestacorta

Pas terrible, mais si je me souviens bien, c'est dans celui-là qu'on parle un peu de la talamasca, sans se tanker le cycle des sorcières... Lire la critique de Le Voleur de corps

Avatar Siestacorta
6
Siestacorta ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Vision of Escaflowne par Siestacorta

trop de froufrous pour un truc de guerre avec des méchas... Les personnages sont... unidimensionnels. Candy meets Evangelion. Je comprend parfaitement que ça occupe une niche de l'imaginaire, mais ça n'y met pas assez d'originalité et de punch pour que je m'y intéresse. Lire l'avis à propos de Vision of Escaflowne

1
Avatar Siestacorta
4
Siestacorta ·
6.7

Critique de Secret Invasion : Dark Reign par Siestacorta

Phase de transition... Je met un 7 parce que de toute façon j'aime bien Marvel, j'apprécie de retrouver tout ce petit monde en collants, donc ça va. L'Initiative se tient bien. Les thunderbolts aussi. Les revue hors série de l'évent sont plutôt de bonne qualité (la liste, le recrutement des x-men noirs...) D'un autre côté, les titres "permanents" sur les vengeurs, et même les vengeurs noirs,... Lire l'avis à propos de Secret Invasion : Dark Reign

4 4
Avatar Siestacorta
6
Siestacorta ·
7.6

Critique de Les Falsificateurs par Siestacorta

Le mix entre un thriller d'espionnage à la John Le carré, un concept vertigineux à la Borges, et un peu de roman initiatique. La formule fonctionne. Style simple sans être concon, pageturner après lequel tu te sens nettement moins con. Ca se lit sur la plage, et ça se rumine longtemps après. Lire l'avis à propos de Les Falsificateurs

Avatar Siestacorta
8
Siestacorta ·
6.8

Critique de La Cité de l'indicible peur par Siestacorta

Un film à l'humour absurde, inattendu... Un des rares Mocky touchant au fantastique. Intitulé "La grande frousse" lors de sa sortie, puis retitré pour correspondre au texte de Jean Ray dont il est l'adaptation. Lire l'avis à propos de La Cité de l'indicible peur

Avatar Siestacorta
8
Siestacorta ·
7.0

Critique de Ring par Siestacorta

Je suis une flippette. J'aime les films d'épouvante, et quand ils sont bons, j'ai peur, pour de vrai, j'ai pas le sourire en coin du mec à qui on la fait pas. Mais généralement, ça va, une fois le générique de fin passé, j'ai retrouvé ma dignité ordinaire. Ben Ring, le premier, le japonais, j'étais flippé : - pendant - en sortant du ciné - pendant l'heure qui a suivi où il a fallu faire un... Lire l'avis à propos de Ring

10 2
Avatar Siestacorta
9
Siestacorta ·
Bande-annonce
7.1

Critique de Wild Palms par Siestacorta

La petite soeur californienne de Twin Peaks... Moins immense, moins culte, mais toute aussi désaxée et esthète. Oliver Stone produisait. Lire la critique de Wild Palms

2
Avatar Siestacorta
8
Siestacorta ·
4.6

Critique de From Paris with Love par Siestacorta

Travolta éclate 10.000 figurants, et tire au bazooka en roulant sur une départementale. Il n'y a aucune bonne raison de rater ça. Lire la critique de From Paris with Love

3
Avatar Siestacorta
7
Siestacorta ·
7.6

Critique de Zone Autonome Temporaire par Siestacorta

Hakim Bey, après avoir étudié les utopies pirates (ceux en bateaux, pas ceux qui menacent le monde en regardant des séries) et les écrits situationnistes, ajoutent là dedans du cyberpunk, des squatts et pas mal d'humour. Curieusement, ce bouquin est plutôt connu... Ecrit dans les années 80 et lu dans les années 90, il postule que dans une période vraiment-vraiment pas révolutionnaire, on peut... Lire l'avis à propos de Zone Autonome Temporaire

4 2
Avatar Siestacorta
9
Siestacorta ·