Avatar Teklow13

Critiques de Teklow13

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Critique de Toy Story 4 par Teklow13

ATTENTION SPOILERS Il était autant attendu que redouté cet ultime épisode de la saga Toy Story qui a débuté il y a 24 ans. Redouté car il semblait difficile de surpasser la sublime et bouleversante conclusion du 3ème épisode et attendu afin de voir ce que le Studio pouvait proposer pour à la fois relancer l’aventure et la clore définitivement. Et le résultat ne déçoit pas du tout.... Lire l'avis à propos de Toy Story 4

11 2
Avatar Teklow13
9
Teklow13 ·
Bande-annonce
7.2

Critique de Once Upon a Time... in Hollywood par Teklow13

Once upon a time, il était une fois, c’est l’idée même du Cinéma et c’est celle qui forge le dernier film de Tarantino. Il ne s’agit pas tant de raconter l’Histoire, mais de raconter une histoire, et plus particulièrement Son histoire. Le carton « Il était une fois… une France occupée par les nazis » ouvrait le film uchronique Inglourious Basterds. C’était la puissance de la fiction sur le... Lire l'avis à propos de Once Upon a Time... in Hollywood

25 7
Avatar Teklow13
9
Teklow13 ·
Bande-annonce
7.1

Critique de L'Île au trésor par Teklow13

L’île de loisirs de Cergy-Pontoise est le cadre choisi et le territoire exploré par Guillaume Brac pour ses deux nouveaux films. Une fiction, Contes de Juillet qui sort à la fin du mois, et donc l’île au trésor, un documentaire qu’il est revenu tourner juste après sur ce même lieu. Il y a, dans ce film lumineux, toutes les attentes que peuvent engendrer un tel titre. C’est un film... Lire la critique de L'Île au trésor

12 6
Avatar Teklow13
8
Teklow13 ·
7.4

Le portrait de génie

Le Portrait de Jennie rejoint les grands films abordant le thème passionnant de l’amour fou et Dieterle s’inscrit parfaitement dans la lignée des Borzage, Hathaway, etc. Ici il s’agit de l’amour entre Eben (Joseph Cotten) un peintre fauché, sans reconnaissance, sans passion pour ce qu’il peint, et une jeune fille, Jennie (Jennifer Jones), qu’il croise un jour dans Central Park. L’amour fou... Lire la critique de Le Portrait de Jennie

4 7
Avatar Teklow13
9
Teklow13 ·
Bande-annonce
5.1

Damon de minus

Voilà déjà le The Last Face de 2018. Comment peut-on, à partir d'une idée de départ aussi chouette, faire un truc aussi c.on, laid, gênant et abjecte ? A part 2 séquences intéressantes (essentiellement la transition entre le monde normal et le monde rapetissé) tout est débile. Je passe sur la nouvelle performance exaspérante de Waltz, à l'apogée de son style... Mais surtout ce film me paraît... Lire la critique de Downsizing

2
Avatar Teklow13
1
Teklow13 ·
4.8

Critique de The Deleted par Teklow13

Avec The Deleted, Bret Easton Ellis explore à nouveau son univers de prédilection, le désœuvrement, le vide, de la jeunesse américaine, à travers une mini-série TV de 8 épisodes de 13 minutes environs. On y suit plusieurs personnages qui se croisent, des filles et des garçons au physique parfait, des cyborgs, évoluant dans un monde glacé, technologique, contradictoirement faussement ouvert en... Lire la critique de The Deleted

1 1
Avatar Teklow13
8
Teklow13 ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Barbara par Teklow13

Ce n’est pas un biopic sur Barbara, c’est un film sur un biopic sur Barbara. C’est-à-dire que c’est une fiction sur une fiction. Et le film est passionnant sur ce point. Barbara est une superposition de couches de fictions. C’est donc une fiction (le film d’Amalric), sur une fiction (le biopic qu’Amalric metteur en scène dans le film, réalise) sur Barbara (qui elle-même évoluait, écrivait, et... Lire la critique de Barbara

12 2
Avatar Teklow13
8
Teklow13 ·
5.6

La dernière seconde

24 frames ce sont 24 fragments, 24 plans fixes de 5 minutes mis bout à bout. Ces 24 plans ce sont aussi les 24 images qui constituent une seconde de cinéma. L’ultime seconde de cinéma, le dernier bout de pellicule offert par Abbas Kiarostami avant de disparaître. Dans cet émouvant dernier film posthume, qui reprend le concept de Five réalisé quelques années plus tôt, Kiarostami questionne une... Lire l'avis à propos de 24 Frames

4
Avatar Teklow13
9
Teklow13 ·
Bande-annonce
5.6

Critique de Les Fantômes d'Ismaël par Teklow13

Je suis toujours impressionné par l’amplitude romanesque qui émane de la mise en scène de Desplechin, cette grâce et cette fluidité dans l’enchainement des scènes, des plans, des temporalités. Mais cette fois-ci cette mise en scène est au service d’un scénario un peu bancal. L’alliance entre le film d’espionnage, la romance et le film à la première personne sur l’artiste fonctionne moins bien.... Lire la critique de Les Fantômes d'Ismaël

5 5
Avatar Teklow13
6
Teklow13 ·