Avatar Vincent de Lavenne

Critiques de Vincent de Lavenne

Versus
  Suivre
7.0

Critique de Manhattan par Vincent de Lavenne

Je ne sais pas quel hasard m'a mené à mettre cet album sur la platine ce matin, mais ça m'a au moins permis de me rendre compte que personne sur Senscritique n'avait écrit un petit quelque chose sur cet album, qui le mérite pourtant incroyablement. Rien que "Scowling Crackhead Ian" est d'une beauté incroyable, pour celleux qui se demandent ce que sont devenu·e·s les dur·e·s à cuire de la cour... Lire la critique de Manhattan

3 7
Avatar Vincent de Lavenne
8
Vincent de Lavenne ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Les Chatouilles par Vincent de Lavenne

Un film qui commence par tenter de marcher sur un fil, si étroit, entre l'immensité du vide de l'horreur et l'énergie, la force de la vie, qui, en progressant, plonge de plus en plus dans le chaos, se transformant en un geste humain fort : tenter de faire jaillir du sens de la vie. Les tentatives d'insertions de danse ne sont pas toujours incroyablement réussies à mon goût, trop ou trop peu... Lire l'avis à propos de Les Chatouilles

2 7
Avatar Vincent de Lavenne
8
Vincent de Lavenne ·
7.5

Critique de L'Arrache-cœur par Vincent de Lavenne

Moins féérique, mais pas moins poétique que l'Ecume, qui m'avait à l'époque, cueilli en plein coeur au collège, et isnpiré un amour sans bornes pour le grand Boris. Et en passant l'autre jour devant la Cité Véron, je me suis soudain rappelé que ce bon vieux Vian fut le voisin du grand Jacques (Prévert, bien entendu), et dans les dernières pages du livre, ce rapprochement m'a assez frappé.... Lire l'avis à propos de L'Arrache-cœur

3
Avatar Vincent de Lavenne
8
Vincent de Lavenne ·
Bande-annonce
6.4

Quand Harry ne rencontre pas Sally

On est en 1926 et le monde est demi-magique, c'est à dire à moitié rempli de gens entre une parodie des Kennedy et une secte molestant des enfants, moitié rempli de sorciers dont la police s'habille avec des chapeaux de feutre et des manteaux cuir (parce qu'on est en 1926, voyons, faites pas comme si vous aviez pas remarqué). Donc on est en 1926, et un type perd des animaux, et passe 1h30 à... Lire la critique de Les Animaux fantastiques

3 2
Avatar Vincent de Lavenne
4
Vincent de Lavenne ·
7.5

Critique de Pot-Bouille par Vincent de Lavenne

Adroite comédie sociale, bien menée avec des bourgeois bien ridicules, les passages d'Auguste prenant une décision sont à marquer d'une pierre blanche. Un livre qui s'emballe et s'étoffe agréablement après un début que j'ai trouvé assez lent (certains Zola ont une mise en place plus excitante, à mon goût...), avec une belle articulation entre les différents étages, presque cent ans avant une... Lire l'avis à propos de Pot-Bouille

5 4
Avatar Vincent de Lavenne
7
Vincent de Lavenne ·
7.3

Mobilisation générale !

A tous ceux qui aiment, admirent, révèrent John Fante, Jack Kerouac ou Thomas Pynchon, je conseille un petit détour par Richard Farina, dont c'est hélas l'unique volume (mort dans un... Lire l'avis à propos de L'avenir n'est plus ce qu'il était

2
Avatar Vincent de Lavenne
8
Vincent de Lavenne ·
7.1

Critique de L'Enfant de la haute mer par Vincent de Lavenne

Je n'avais pas ouvert un livre de contes depuis bien longtemps, et celui-ci m'a cueilli dans un moment particulièrement favorable, avec une mélancolie profonde et légère, qui fait la part belle au rêve et au merveilleux, mêlés à la mort sans que celle-ci soit une fin ; c'est souvent, même, le commencement de certains de ces contes, qui franchissent le pas du non-être pour en récolter une... Lire la critique de L'Enfant de la haute mer

1
Avatar Vincent de Lavenne
8
Vincent de Lavenne ·
7.9

La tente aux miroirs

Avec une bonne dose d'introspection philosophique, Hermann Hesse garde une trame romanesque qui nous entraîne dans les tourments internes de son (sans doute) alter ego Henry Haller, qui ne se reconnaît pas dans le contemporain dans lequel il évolue. Du mépris des autres à l'envie d'être semblable, on suit ses pérégrinations folles dans l'Allemagne de l'entre-deux guerres, qui n'a rien à... Lire l'avis à propos de Le Loup des steppes

3 8
Avatar Vincent de Lavenne
8
Vincent de Lavenne ·
Écouter
7.3

Une chanson de 5'50...définitivement pas du punk.

Le premier album des Boomtown Rats arrive en 77 comme une mélasse groupant les stigmates punks, une recherche de superbe à la Bowie, et une esthétique big band rock style Springsteen, comme une fusion de toutes les modes en cours pour mieux les transcender, ou, faute de mieux, les exploiter. La transcendance, pour moi, n'a pas eu lieu, mais il y a une efficacité et un son qui claque, sans... Lire l'avis à propos de The Boomtown Rats

1
Avatar Vincent de Lavenne
7
Vincent de Lavenne ·
7.6

I'm On Fire

Je garde un merveilleux souvenir de ce livre, lu il y a peut être 8 ans dans un été chaud et ennuyeux, pile ce que l'auteur décrit dans la partie de la jeunesse du personnage. Pas tant un souvenir merveilleux de la qualité de la prose de l'auteur ou de l'originalité du propos, les deux étant un peu vues et revues. L'homme célèbre qui revient dans son village et l'écart de l'un avec l'autre,... Lire la critique de Le Livre de Joe

2
Avatar Vincent de Lavenne
6
Vincent de Lavenne ·