Avatar VirginiA

Critiques de Virginie

@VirginiA
Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.7

Critique de Bodyguard par VirginiA

Certains films devraient rester dans le Neverland de nos souvenirs d'enfance/pré-adolescence, quand on avait pas suffisamment de sens critique pour voir le crétinisme du scénario et la pauvreté du jeu des acteurs. Je mets 2, mais I will always love you, you shitty flick. Lire la critique de Bodyguard

1
Avatar VirginiA
2
VirginiA ·
Bande-annonce
5.4

Critique de Donne-moi ta main par VirginiA

C'est idiot (eejit, pardon), cousu de fil blanc, à peu près aussi insultant pour les Irlandais que le serait pour la France un film "béret-baguette" (sans compter les incohérences géographiques), mais bon, c'est mathématique : Amy Adams + Matthew Goode + des paysages irlandais au soleil couchant + Matthew Goode barbu + des quantités industrielles de cheese par image + Matthew Goode barbu/pull... Lire la critique de Donne-moi ta main

6 1
Avatar VirginiA
5
VirginiA ·
Bande-annonce
5.3

Adaptation ou variation sur un même thème

Comparé au roman young adult dont il est adapté (roman plutôt dramatique, écrit par une môme de 17 ans), ce film cherche beaucoup plus à dialoguer avec le genre, dans une dynamique méta dont on ne se dépêtre plus trop depuis quelques années. Film de genre oblige, comédie oblige, le recours à la formule consacrée implique un certain nombre d'ajouts par rapport au matériau de départ : - les... Lire la critique de The DUFF

4
Avatar VirginiA
6
VirginiA ·
Bande-annonce
5.3

Critique de Sex Trip par VirginiA

J'ai vraiment essayé avec toute la bonne volonté du monde, j'ai adoré le docu de Charlie Lyne, je voulais donner sa chance au produit, nonobstant les clichés idiots sur l'Europe et le clocher de Saint-Tropez utilisé pour représenter une ville du nord de la France mais... c'est si mou et si mal interprété, bon sang de bois. Lire l'avis à propos de Sex Trip

Avatar VirginiA
4
VirginiA ·
Bande-annonce
6.8

We are the weirdos, mister.

En un montage d'1h30 des éléments les plus topiques du genre "teen movie" entre 1995 et 2005, en gros, âge d'or commercial, âge de fer dans l'estime artistique, le tout narré par la voix hypnotique et vénéneuse de Fairuza Balk, le documentaire rend un hommage vibrant à cette catégorie de film délaissée, raillée, guilty-pleasurisée. Le choix de mettre en avant des suites de suite, des films... Lire la critique de Beyond Clueless

5
Avatar VirginiA
8
VirginiA ·
Bande-annonce
5.3

Jeu de l'oie.

Déjà que le classique Disney vieillit assez mal, point de vue rythme et histoire, le projet d'en faire un remake plan-par-plan ou presque sentait un peu la mort aux rats. À un moment, Kenneth Brannagh s'est tellement fait chier qu'il s'est mis à placer une oie dans environ toutes les scènes-clés du film. Un peu comme "Où est Charlie", mais avec une putain d'oie. C'est peut-être consternant... Lire l'avis à propos de Cendrillon

2 1
Avatar VirginiA
3
VirginiA ·
Bande-annonce
6.3

Give us free?

Il y a d'indéniables moments de bravoure dans ce film : la première demie heure, intégralement en Mandé et Espagnol, le "passage du milieu" montré avec une précision quasi-didactique et édifiante, le jeu archi-corporel de Djimon Honsou. Puis il y a le procedural. Freeman en haut de forme, McCo avec des bouclettes et des rouflaquettes, Hopkins en transformisme option John Quincy Adams et un... Lire la critique de Amistad

2
Avatar VirginiA
5
VirginiA ·
-

Critique de On The Line par VirginiA

Le véhicule ciné des *NSync à leur grande époque ressemble à : un scenar timbre-poste, des cameo d'AlGreen et Richie Sambora, un slow-clap, Joey Fatone pétomane, mais aussi Justin Timberlake en coiffeur-tafiole et Lance Bass en acteur viandard tendance homophobe qui joue un lover sensible. C'est un peu fou et surtout très gênant. Lire la critique de On The Line

Avatar VirginiA
2
VirginiA ·
Bande-annonce
5.5

Critique de The Giver - Le Passeur par VirginiA

J'aime le cheese, j'aime Jeff Bridges plus que moi-même, je peux voir un film juste parce que Taylor Swift y apparaît dans un rôle muet d'à peine 23 secondes, et Meryl FTW, mais ça reste quand-même bien inexistant, tout ça (à commencer par les deux acteurs-et-personnages principaux, fades comme tout). Quatre points pour mon fix annuel de Jeff, allez. Lire la critique de The Giver - Le Passeur

1
Avatar VirginiA
4
VirginiA ·
6.0

Critique de Always - Pour toujours par VirginiA

Remake d'un film des années 40, bourré de sentimentalisme - ces fameux "bons sentiments" que tout le monde dénigre chez Spielberg - le projet avait tout pour être excitant. Spielberg retrouve Richard Dreyfuss (Pete), son go-to guy de début de carrière, décide que Dieu sera incarné par Audrey Hepburn (on peut le comprendre) et de déplacer l'histoire d'un contexte d'aviation de guerre en 1943 à... Lire l'avis à propos de Always - Pour toujours

3
Avatar VirginiA
4
VirginiA ·