Pochette Animals

Critiques de Animals

Album de (1977)

Le chant du cygne

Dans le département Peintures du Louvre, si vous entrez dans la salle 6 en suivant le plan de visite, vous tombez nez à nez avec un des plus beaux tableaux de la Renaissance : la Joconde. Qui n'a parlé de son sourire énigmatique, de la pose de ses bras, de l'arrière-plan non-fini, ou encore de la peinture cachée derrière cette femme ? Impossible d'ailleurs de la voir de près, bousculé que... Lire la critique de Animals

107 27
Avatar PFloyd
10
PFloyd ·

Un album qui a du chien ! (et un cochon et un mouton aussi)

Pink Floyd et moi c'est une longue histoire. Si je devais vous faire un rapide résumé, je dirais que c'est mon papa qui me les a fait découvrir, que j'ai écouté tous leurs albums dès mon plus jeune âge et qu'ils m'ont fait vibré comme aucun groupe avant et après eux, que je regrette énormément de ne jamais avoir eu la chance de les voir en concert, et que je les considère comme étant le plus... Lire la critique de Animals

54 24
Avatar Wahrgh
10
Wahrgh ·

You have to be trusted by the people that you lie to...

Encore une fois, c'est impressionnant. Voir incroyable. Après la monumental Wish You Were Here, que faire, sinon se mordre les doigts? Bien, objectivement, je ne peux pas vous dire que Animals soit meilleur, ah ça. Non. Mais une réelle surprise, oui. Des 4 albums "majeurs" (qui sont en fait les plus connus, oui.) de Pink Floyd, Animals à été le plus délicat, et le dernier, à être écouté, alors... Lire la critique de Animals

39 8
Avatar Théo Altman
10
Théo Altman ·

You better stay home and do as you’re told, get out of the road if you want to grow old.

Ça faisait bien trop longtemps que je n'avais pas fait une critique dithyrambique. Il fallait me relancer avec une valeur sure : Animals semblait la cible parfaite. 41'42", 5 chansons dont 3 dépassent les 10 minutes, Animals est le 4ème album du "fab four" des Pink Floyd (Dark Side, Wish you Were Here, The Wall). Moins accessible que les autres, moins ambitieux, moins prétentieux, Animals est... Lire la critique de Animals

17 4
Avatar Thomas_Dekker
10
Thomas_Dekker ·

La ferme se rebelle

C'est l'histoire d'un mouton, un peu paumé, un peu désabusé, candide, vierge comme une page blanche et regorgeant de naïveté. C'est l'histoire d'un porc, un peu trop gros pour son âge, sûr de lui, manipulateur et sournois, cupide et avare. C'est l'histoire d'un chien, un peu con, pas très rusé, superficiel mais amadoué, subjugué et travailleur, suiveur du troupeau guidé par un berger à la peau... Lire la critique de Animals

17 5
Avatar Nihiliste
9
Nihiliste ·

Haha ! Charade you are.

Après le somptueux Wish You Were Here et avant le déclin de The Wall, Animals nous montre des Pink Floyd au meilleur de leur forme, dans des guitares saturées, des paroles subversives et des arrangements implacables. Il n'y a seulement que 5 pistes dans l'album, dont une en deux parties. En contrepartie, les trois morceaux centraux de l'album sont de véritables oeuvres d'art. Dogs, Pigs et... Lire la critique de Animals

9
Avatar Xerampelinae
10
Xerampelinae ·

Le Roi et ses Sbires.

A l‘occasion de la sortie du nouvel album de Roger Waters me reprend ce besoin cyclique de replonger dans l’œuvre de Pink Floyd, seul groupe dont je possède l’absolu intégral. Nous fêterons dans quelques mois les cinquante ans de Piper at gates of dawn, premier album sous la houlette de Syd Barrett. Mais c’est sur Animals,... Lire la critique de Animals

4 13
Avatar # YMC
8
# YMC ·

Plus de planètes, plus de nostalgie: là, ça va chier !

"Animals" a, tout d'abord, une pochette totalement atypique. Certainement l'une des plus belles de leur carrière. J'aurais adoré voir voler un de leurs cochons au-dessus de moi en concert... On ne le dit pas beaucoup, mais Mason a fait parti des initiateurs du projet, tandis que les trois autres étaient plutôt désintéressés. Il a toujours été le "mec sympa avec tout le monde", Mason. C'est... Lire la critique de Animals

5
Avatar Billy98
10
Billy98 ·

Le chef d'oeuvre ultime du prog

Au sommet de son art, Pink Floyd décide de construire un album-concept à partir de La Ferme des Animaux de George Orwell, superbe roman traitant des rapports de domination dans une société. Il en résulte trois longs morceaux épiques matérialisant chacun la place d'un animal allégorique ("Dogs", "Pigs", "Sheep"), entourés d'un petit morceau acoustique inoffensif coupé en deux ("Pigs... Lire l'avis à propos de Animals

7 1
Avatar Quentin M.
10
Quentin M. ·

Après l'industrie musicale, la politique

S’il y a bien une chose que j’ai appris de Pink Floyd, c’est qu’il ne faut jamais lancer un de leurs albums sans être véritablement prêt. Il suffit d’écouter The Wall pour se rendre compte de toute la puissance de leurs morceaux réunis ensemble dans un même disque. Cette fois, dans l’inlassable trajet qui me menait à mon internat, je me suis lancé dans l’écoute d’Animals. Sans doute moins... Lire l'avis à propos de Animals

6 10
Avatar James-Betaman
9
James-Betaman ·