The Final Countdown ?

Avis sur Countdown to Extinction

Avatar Benedetto28
Critique publiée par le

C’est aux portes de l’adolescence que je découvre pour la première fois Megadeth.
Bercé par Cat Stevens, Jean Ferrat et Frank Sinatra, je n’étais plus à un grand écart près.
Tout juste sorti d’un Black album très satisfaisant pour mes oreilles chastes (je découvris dans la foulée les perles que furent – et sont encore – les Ride the Lighting et Master of Puppets des Mets qui me mirent K.O debout), je décidais de découvrir ce fameux groupe - monté dans un esprit très revanchard – se voulant conçurent immédiat des Four Hoursemen.
Claque assurée.
Les soli de Friedman (et de Mustaine), cette voix tantôt perchée et nasillard tantôt suave, ces titres immédiatement accessibles et pourtant si percutant, passant du trash au mid-tempo en deux temps trois mouvement.
Alors tout n’est pas bon non plus. Mais des pièces tels que Symphonie of Destruction et sont gros riff bien lourd type Heavy, le magnifique This was my life, le très commercial titre éponyme (mais pour lequel j’ai une affection particulière) ou le schizophrène Sweating bullets continue de me mettre sur le postérieur. Passons sur Architecture of agression -quoique contenant des « catch phrase mortelles (Great nations built from the bones of the dead With mud and straw, blood and sweat You know your worth when your enemies Praise your architecture of agression), sur le speed mais peu inspiré High Speed dirt (avec toutefois des soli sympatoche), le dispensable Ashes in Your mouth . Trois titres faisant un peu tâche à mon goût.
Et puis, deux pièces mid-tempo, genre power ballad qui ne le sont pas, et qui m’ont « Backstabés ». Foreclosure of the dream et Captive Honor (putain mais Kill a man, and you’re a murderer, kill many and you a conqueror, kill’em all, you’re a god).
Sérieusement même si Dave et sa clique ont – comme je l’ai souvent lu - trahi l’esprit trash de leur début, Coundtown reste un putain d’album que toute personne de bon goût se doit de posséder.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 494 fois
3 apprécient

Autres actions de Benedetto28 Countdown to Extinction