Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Cyclo ou bolide ? Zazie a choisi...

Avis sur Cyclo

Avatar culturez-vous
Critique publiée par le

À l'image de l'affreuse pochette (sérieusement, où sont passées la créativité, l'originalité et la beauté d'un Rodéo, d'un Zest Of ou de 7 ?), Cyclo est un album aux attraits plutôt sobres et tristes. Dans la continuité de son précédent ouvrage, 7, avec beaucoup de balades et quelques tires électro qui n'ont pas la trempe et le potentiel d'un Rue de la paix ou d'un Larsen. C'est ce qui m'ennuie un peu avec ce nouvel album. Il se dégage habituellement une dose d'énergie que Zazie fait littéralement exploser en concert, car la dame est là pour s'amuser et donner la patate à tout le monde lorsqu'elle est sur scène. Mais cette fois, je me demande quel rendu va avoir ce Cyclo qui comporte trois titres dansant seulement sur onze lors de la tournée des Zénith en novembre-décembre.

Malgré mon manque d'enthousiasme actuel, l'album recèle tout de même de quelques perles. Notamment la très jolie Mademoiselle qui me fait penser à de la variété chic à la Brel, Barbara et autre Aznavour, les puissantes et croissantes balades Si tu viens et Je ne sais pas (sorte de Homme sweet homme 2.0) et l'entraînant 20 ans, qui m'enchantent à chaque écoute.
Certains s'endormiront sur Les contraires, un belle chanson mais un très mauvais choix de premier extrait, sur Cyclo, qui met trop de temps avant d'exister et d'intéresser, ou plus généralement sur la fin de l'album dont les titres lents n'ont pas la consistance de Sur toi, On éteint ou Si j'étais moi. Décidément, qu'est-ce que La Zizanie était un excellent album ! D'ailleurs, Cyclo tente d'y ressembler, mais malgré de beaux arrangements et de jolis textes, il n'en atteint pas la perfection.
À l'exception de Mademoiselle et des Contraires, Zazie signe les textes et les musiques de tout l'album, qui a été réalisé par Olivier Coursier du groupe AaRON et mixé par Tony Hoffer (qui a travaillé pour Phoenix, Air, The Kooks ou encore Foster the People).

Le rendu est particulièrement soigné (merci Olivier Coursier et Tony Hoffer), les textes sont dignes de Zazie (thèmes habituels : amour, déceptions, société,etc.) et quelques titres sont excellents, mais ça ne suffit par pour que Cyclo soit à la hauteur de Made in love, La Zizanie ou Rodéo.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 572 fois
2 apprécient

Autres actions de culturez-vous Cyclo