Écouter
Pochette Exile on Main St.

Exile on Main St.

(1972)
12345678910
Quand ?
7.9
  1. 4
  2. 3
  3. 6
  4. 22
  5. 55
  6. 130
  7. 512
  8. 871
  9. 565
  10. 345
  • 2.5K
  • 211
  • 389
  • 14

Liste de morceauxExile on Main St.

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:34)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:23)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:59)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:33)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:46)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:25)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:17)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:54)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:23)
1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:04)

PostsExile on Main St.

Critiques : avis d'internautes (25)
Exile on Main St.
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
...Et pendant ce temps, Barzotti remixait "Le Rital" ...

Tout d'abord, les Stones sont rentrés dans ma vie alors que je n'en avais absolument rien à foutre. Par pure raisons économiques. Me baladant, il y a dèja quelques années, dans un centre commercial quelconque à la recherche de...euh,rien....passant le temps quoi ! Je fus attiré comme toujours par ces bacs de CD soldés où par habitude j'ai le réflexe de regarder. Un best of de Bézu, le dernier...

37 33
Avatar Ze Big Nowhere
9
·
Beginning to see the Light

Difficile d'écrire des mots sur un tel album, d'exprimer son ressenti alors que celui-ci est, à ce point, personnel et représente bien plus qu'un simple album de musique. Si c'est d'abord l'exil des Stones sur la Côte d'Azur, c'est aussi le mien et ce depuis le début ma primaire où j'en découvris la cassette à travers le walkman de mon père. Ce disque-là est pour moi... Lire l'avis à propos de Exile on Main St.

28 7
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·
L'exil

« ...Just one drink and I'll fall down drunk... » « Exile on main street » est l'unique double album dans la carrière des Stones. Il sort en 1972 et est toujours produit par Jimmy Miller. Il est un album majeur dans la carrière de Jagger et sa bande. Mis à part « Tumbling dice », il ne comporte pas de tubes comme « Let it bleed » et « Sticky fingers » pouvaient en posséder mais sa grande force... Lire la critique de Exile on Main St.

5
Avatar bboy1989
9
bboy1989 ·
Découverte
Pierres d'angle

Je ne sais pas si "Exile" est le meilleur album des stones, mais c'est incontestablement mon préféré. J'ai toujours été très étonné d'en lire les critiques, par ailleurs changeantes selon les modes du moment. Aucun autre album n'a fait et ne fait encore autant débat que celui-ci. Surestimé, brouillon, bâclé et finalement pas très "stonien"? Album solo de Keith, avant d'être un album des Stones?... Lire la critique de Exile on Main St.

27 4
Avatar DanielO
10
DanielO ·
Happiness rock therapy.

Exile On Main Street n’est pas le meilleur album des Rolling Stones. Il recèle dans ce putain de disque une quantité astronomique de boogies plein de charme et d’optimisme, de joie et d’humeur dansante, mais qui n’ont pas la puissance des riffs acérés rock-blues-jazz de Sticky Fingers, sorti un an plus tôt. "Exile" n’a pas non plus la musicalité et la puissance politique... Lire l'avis à propos de Exile on Main St.

7 5
Avatar Errol 'Gardner
9
Errol 'Gardner ·
Toutes les critiques de l'album Exile on Main St. (25)
Vous pourriez également aimer...