👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Gone To Earth, sorti en 1986, est l'un des disques majeurs de David Sylvian. Cet album a peut être été une déception pour les auditeurs qui ont découvert l'univers de l'artiste à travers le magnifique Secrets of the Beehive. En effet, GTE est un album qui ne livre ses secrets qu'après plusieurs écoutes, et qui sonne plus "daté" que son successeur. Néanmoins, il s'agit d'un authentique chef-d'oeuvre de pop expérimentale.

Le disque (version remasterisée) comporte deux CDs. Le premier est composé de morceaux chantés, aux mélodies complexes et recherchées (cf par exemple Taking the Veil, Wave ou Riverman). Certaines plages baignent dans une ambiance jazzy, comme en témoignent la courte piste Laughter and Forgetting ou le superbe Before the Bullfight, sur lesquels brille la trompette de Kenny Wheeler. Silver Moon est le titre le plus évident de ce premier disque. Il est néanmoins un léger cran en-dessous des autres morceaux, et ce en raison de l'intervention de Mel Collins, trop typée smooth-jazz. Cette première partie d'album s'achève sur un très bon instrumental (Camp Fire: Coyote Country - Remix -), qui annonce très clairement l'orientation musicale que va prendre l'ex-leader de Japan dans le second CD.

La deuxième partie de l'album comporte en effet des titres exclusivement ambient, nettement influencés par Brian Eno. L'atmosphère qui y règne est plus sombre que dans la première partie (cf The Healing Place), sans pour autant casser l'homogénéité de l'ensemble du disque. David Sylvain s'efface ainsi en tant que chanteur dans cette seconde partie, tout en s'affirmant comme un compositeur de premier plan (à travers les excellents Answered Prayers, Where The Railroad Meets The Sea et Home).

Enfin, Gone To Earth ne serait pas ce qu'il est sans la présence de prestigieux invités tels que Robert Fripp, Bill Nelson ou Richard Barbieri, lesquels contribuent incontestablement à l'ambiance particulière de cet album.

Pour conclure, Gone To Earth est indéniablement l'une des meilleures productions de David Sylvian, l'un de ses albums les plus aventureux et équilibré en tout les cas.

Aurelien_M35
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 2 ans

3 j'aime

2 commentaires

Aucun résultat

Floodland
Aurelien_M35
9
Floodland

Superbe disque des Sisters

Sans hésitation, Floodland est mon album préféré des Sisters Of Mercy. Il faut dire que tous les morceaux du disque sont extrêmement accrocheurs : on dénombre d'ailleurs 5 excellents "tubes" de mon...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

Compact Disc
Aurelien_M35
8
Compact Disc

Un excellent album de PIL

Cet album de Public Image Limited, s'il diffère des précédents (en raison de son côté peu expérimental), n'en demeure pas moins l'un des meilleurs de la "bande" à John Lydon. Il faut dire que...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

6

Gone to Earth
Aurelien_M35
9

L'un des chefs-d'oeuvre de David Sylvian

Gone To Earth, sorti en 1986, est l'un des disques majeurs de David Sylvian. Cet album a peut être été une déception pour les auditeurs qui ont découvert l'univers de l'artiste à travers le...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

2