Écouter
Pochette Hardwired… to Self‐Destruct

Hardwired… to Self‐Destruct

(2016)
12345678910
Quand ?
6.0
  1. 13
  2. 28
  3. 38
  4. 57
  5. 150
  6. 270
  7. 368
  8. 195
  9. 42
  10. 28
  • 1.2K
  • 74
  • 279
  • 30

Liste de morceauxHardwired… to Self‐Destruct

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:09)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:28)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:01)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:52)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:30)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(8:14)
1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:43)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:29)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:57)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:20)
Match des critiques
les meilleurs avis
Hardwired… to Self‐Destruct
VS
Puppets Shop Boys

Ouais, j'ai téléchargé frauduleusement "Hardwired... to Self-Destruct" 4 jours avant sa sortie, ouais ! J'ai conscience de braver les injonctions du Napster of Puppets Lars Ulrich et de risquer la prison fédérale. So fuckin' what ?! Après 8 ans de jachère, je n'ai pû me retiendre quelques jours de plus. Quelques semaines après le dernier rejeton burné et exigeant des confrères

33 9
Affligeant

Cet album est d'une insipidité comme j'en ai rarement témoigné. Tout dans cet album sonne le "débutant qui veut faire du metallica" : Des riffs en croches à base de zéros sur la corde grave avec quelques powerchords de temps en temps, des solos en penta que n'importe quel guitariste décent pourrait improviser les yeux fermés tant ils sont basiques et peu inspirés, Lars Ulrich qui fait toujours du Lars Ulrich, Robert Trujilio qui est probablement bon mais qui était en arrêt de travail... Lire l'avis à propos de Hardwired… to Self‐Destruct

4

Critiques : avis d'internautes (38)

Hardwired… to Self‐Destruct
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Mon vieux pote

En 1991 le Black Album a changé ma vie. "Bateau" comme début de critique non !? D'autant que si j'étais né plus tôt, comme beaucoup, j'aurais aussi bien pu écrire "Master Of Puppets a changé ma vie" ou si j'étais carrément un ancêtre "Kill em All a changé ma vie", bref le titre de l'album est interchangeable jusqu'à 1991. Ce qu'il faut retenir,... Lire l'avis à propos de Hardwired… to Self‐Destruct

47 10
Avatar Custom51
8
Custom51 ·
Load Magnetic

Il n'est pas évident de trouver la motivation pour sortir de nouveaux albums quand on est le plus gros groupe de métal de l'histoire et qu'on joue à guichets fermés dans les plus grosses salles du monde depuis plus de 25 ans. Lars Ulrich a toujours été un homme de défis qui refusait de faire ce qu'on attendait de lui, et Death Magnetic a été son premier vrai faux pas artistique. En effet,... Lire l'avis à propos de Hardwired… to Self‐Destruct

31 32
Avatar chtimixeur
6
chtimixeur ·
Overload

En théorie cet album, c'est de la bombe ! Un retour du Metallica brut et agressif des années 80 mais avec une teinte nouvelle, plutôt typée Load/Reload mais qui sait garder son tranchant. Une production enfin potable après les écueils St Anger et Death Magnetic. De longs morceaux, de bons... Lire la critique de Hardwired… to Self‐Destruct

25 30
Avatar Yyrkoon
5
Yyrkoon ·
Parce que c'est Metallica...

C'est de la part de quelqu'un de totalement subjectif que s'écrit cette critique. Metallica sort un album ? Je l'aurai ! Je ne me fierai meme pas sur les extaits pour faire mon choix. Je l'acheterai, point final, le sujet est clos, c'est une évidence, pas la peine d'en discuter donc... Metallica m'a eu au moment ou j'ai entendu Enter sandman lors d'un party adolescent. Et ils m'ont... Lire l'avis à propos de Hardwired… to Self‐Destruct

4 6
Avatar Johnny B
8
Johnny B ·
Découverte
"Au nom du désespoir..."

Depuis 2008, sortie de leur précédent effort studio, Metallica n'a certes pas chômé. Nous avons eu le droit à plusieurs tournées, une flopée de témoignages live (audio et vidéo), un EP, un semi side-project avec Lou Reed, un film, j'en passe et des plus absurdes. Les fans rongeaient leur frein, et les diverses déclarations du groupe quant au temps que demandait la conception d'un nouvel opus,... Lire l'avis à propos de Hardwired… to Self‐Destruct

6
Avatar Shubby
9
Shubby ·
Toutes les critiques de l'album Hardwired… to Self‐Destruct (38)
Vous pourriez également aimer...