Écouter
Pochette Houses of the Holy

Houses of the Holy

(1973)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 5
  2. 1
  3. 6
  4. 24
  5. 68
  6. 196
  7. 728
  8. 903
  9. 379
  10. 171
  • 2.5K
  • 158
  • 217
  • 6

Liste de morceauxHouses of the Holy

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:28)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:39)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:50)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:17)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:42)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:23)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:01)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:30)
Match des critiques
les meilleurs avis
Houses of the Holy
VS
Close the doors, put out the lights

Ah ! Led Zep ! Par excellence, le groupe qui me rappelle ma lycéanitude chevelue. Les grappes d'ados qui se réunissent dans l'appart' de l'un d'eux et écoutent un des albums en faisant tourner une cigarette qui fait rire. Puis, l'un d'eux qui prend sa gratte et, dans l'ambiance enfumée, entame les accords de Gallows Pole. Les rêves d'années 70, de délires sans fin, de liberté absolue et illusoire... Voilà voilà... Donc, Houses of the holy, c'est Led Zep V, le premier album studio à avoir un...

33 7
Avatar openupandbleed
3
openupandbleed
Fin de partie

Après quatre albums exceptionnels qui ont envoyé à la maison de retraite à peu près toutes les années 60 - Beatles compris - Led Zep prend le virage du Rock Progressif, en pleine période Yes, Genesis et King Crimson. Période et mouvements que nous qualifierons pudiquement de discutables (à part Pink Floyd). On avait déjà senti quelques intentions louches dans le III, mais là on y est franchement, en plein marasme : rythmes lents, fusions malheureuses, sur-arrangements au détriment de la... Lire l'avis à propos de Houses of the Holy

2
Critiques : avis d'internautes (16)
Houses of the Holy
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Que c' est bon..... 4 monstres créateurs....

Bonjour à tous, Aujourd' hui, je m' attèle à porter un jugement sur ce groupe, que j' adore, ce n' est pas mon préféré. Mais, je le trouve excellent, quand même. Je l' ai découvert, il y a 5 ans de ça. A l' époque, j' étais dans ma période Pink Floyd. Et, j' ai découvert ce groupe, auquel, j' ai trouvé quelques mini similarités. Et, j' ai, tout de suite, accroché. Un des meilleurs albums de... Lire l'avis à propos de Houses of the Holy

2 1
Avatar San  Bardamu
10
San Bardamu ·
Découverte
Que faire après un (des) chef d'oeuvre ?

C’est toujours difficile pour un groupe de survivre à un chef d’œuvre et l’après est toujours difficile à gérer. Les Pink Floyd ont pris leurs temps et ont sorti un autre chef d’œuvre deux ans après « Dark Side of the Moon », les Stones ont réussi l’exploit d’en enchainer quelques-uns mais ce sont (toute proportion gardé) un peu planté avec « Goats Head Soup » et on pourrait citer plusieurs... Lire la critique de Houses of the Holy

16 4
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·
Le tournant "éclectique" du dirigeable...

Haaa il en a embêté des critiques ce "Houses of the holy" : non seulement ce cinquième album (et chef d'oeuvre) est le premier à avoir un vrai titre...mais en plus il présente des aspects encore plus éclectiques que tout ce que le groupe a pu faire auparavant. Et donc forcément "Houses of the holy" après avoir succédé à un "Led Zeppelin 4" d'immense envergure qui voyait le groupe au sommet de... Lire l'avis à propos de Houses of the Holy

3
Avatar TristanFlocard
10
TristanFlocard ·
Sans domicile fixe

Après une année sans album, le monstrueux zeppelin de plomb est de retour avec son cinquième disque, Houses of Holy, en 1973. Il faut se rappeler que depuis 1969, ce n'est pas que le rock, mais la musique même que Led Zeppelin a changé. Il semble désormais impossible de refaire de la musique comme avant. Malheureusement, après 4 disques aussi réussis, et surtout Led Zeppelin IV (ou Four... Lire la critique de Houses of the Holy

5
Avatar mavhoc
5
mavhoc ·
Quand le bassiste sort ses armes...

Après quatre albums qui ont redéfinis le rock, tous différents, Led Zeppelin sort son premier album avec un nom, c'est une rupture. Mais pas que pour ce nom donné à l'album, car l'album en lui même est une rupture, John Paul Jones, habituellement bassiste, qui avait déjà démontré des talents aux claviers dans le premier album avec "Your Time Is Gonna Come", sort ses armes et se pose derrière... Lire l'avis à propos de Houses of the Holy

1
Avatar KingJulian
8
KingJulian ·
Toutes les critiques de l'album Houses of the Holy (16)