Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

second raté

Avis sur #Humanité

Avatar Foolly
Critique publiée par le

Loin d'être mauvais, cet album fait tâche dans la discographie de Saez.

Les 3 premiers textes sont du Saez pur jus, un condensé des problèmes sociétaux. Mais dont les textes sont moins inspirés que d'habitude. Même en les lisant attentivement, ils sont un peu faiblards par rapport à ce qu'il faisait par le passé. Heureusement que les arrangements sont bons. Dommage que la mélodie des chant soit bien moins entêtante que par le passé. Depuis Lulu, il semble avoir un peu perdu les airs simples et efficaces.

Il y a ensuite ce qui ressemble à un album dans l'album : 6 chansons sur les femmes qui utilisent leur corps pour se faire une place dans les hautes sphères. Encore une fois, sans être nulles, elles sont très quelconques. Elles sont tellement redondantes avec les filles qui "tendent leur cul" que de nombreuses personnes ont souligné une certaine misogynie à la sortie du disque. En écoutant Ma Religieuse, on comprend bien que les propos misogynes sont peu fondé. Si j'envoie et petite pute ne sont pas excellentes, c'est aussi parce qu'il a déjà parlé dans d'anciennes chansons de la dépendance aux réseaux et aux paraitre, surtout subit par les femmes, et que ces chansons étaient bien plus réussies.

Le texte de la belle au bois subit les mêmes problèmes mais les arrangements sont magiques.

Sur elle aimait se faire liker et l'attentat, le point de vue est donné à l'homme qui entretient ce genre de filles et qui en souffre. Je les trouve très dispensables.

Les deux dernières chansons, parlent de religion et sont plutôt réussies. Saez n'a pas l'habitude des chansons drôles et Burqa est un bon premier pas malgré des couplets peu puissants. La dernière, ma religieuse, comme je le disais est indispensable pour ne pas comprendre de travers le propos du disque : Saez n'a rien contre les femmes libres mais il est triste de voir la superficialité dans laquelle nombre d'entre elles vont en faisant de leur corps un produit et non la plus belle des religions.

Aucun texte vraiment marquant, si ce n'est ma religieuse. Beaucoup de textes dispensables. L'album reste sympa mais c'est un des pires de sa discographie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 184 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Foolly #Humanité