Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

Imaginaerum par Edelmar

Avatar Edelmar
Critique publiée par le

J'ai découvert le métal par Nightwish. C'est un fait. J 'étais jeune, un jour on m'a fait écouter une chanson de l'album Once, et j'ai accroché tout de suite. Puis tout l'album y est passé, et j'ai adoré. Et puis les temps ont passés, j'ai grandi, et j'ai arrété d'écouter. Apres un grand saut de quelques années, le genre métal m'a bien attiré, mais chez les folks. Et un jour, je me suis demandé ce qu'était devenu Nightwish, ou est ce qu'ils en était rendus. J'ai écouté quelques chansons de Dark Passion Play et la stupeur a laissé place a une certaine déception.
Bien que la musique avait quelque chose de très sympathique pour certaines, les paroles étaient pas terribles. Notamment le Bye Bye Beautiful qui me donnait l'impression d'avoir été rédigé pour des petites filles de 14 ans.
La phrase "It's not the tree that forsakes the flower But the flower that forsakes the tree" me fit d'ailleurs bien éclater de rire. Mais il restait quand meme une petite impression de l'ancien Nightwish dans la musique. Mais j'étais déçu.
Puis arrive Imaginaerium. Mon premier contact fut a travers le titre. J'aime ce titre. Je l'aimais déja quand je l'avais lu a coté du Dr Parnassus. Sa sonorité, le sens qu'il convergeait, j'aimais bien. Et puis j'ai écouté le cd.
Alors bon, on va se calmer tout de suite. Par ma note, vous avez compris que j'ai bien aimé le cd. Je le réécoute pas mal. Mais je vais mettre quelques coups de freins quand meme. A commencer par celui ci: encore une fois, c'est la musique que j'ai adoré. Je ne dis pas que les paroles sont a jeter, mais lorsque j'entends Annette ou le bassiste chanter, je me focalise plus sur la sonorité de la voix, sur la voix en tant qu'instrument et non véhicule de parole. De ce fait, j'ai absolument pas ou peu capté ce qu'ils disent, et je tiens solennelement a dire que je m'en fiche. Je suis a peu pres sur que je serais déçu si jamais j'écoutais réellement ce qu'ils baagouine. Comme l'anglais est un peu mon domaine d'étude, sans meme écouter les paroles, j'en ai compris pas mal, et ca m'a conforté dans l'idée "Edelmar, mon cher, écoute pas ce qu'ils disent, il est fort possible que ca te décoive"
Deja, Nightwish a changé de tronche. On est en présence d'un nouveau groupe, un N. orienté sur la musique de film, et plus vraiment sur le symphonic métal comme l'était l'ancien avec Tarja.
Je ne refais pas la dispute, ou le probleme Tarja, mais il est un fait, qu'au moment ou Tarja est parti, Nightwish devait totalement changer de tronche. Lorsqu'on perd quelque chose qui représente un produit, il est plus sage de changer quand meme le produit meme, au lieu d'essayer de le resservir avec une présentation qui va sans aucun doute etre moins bien que l'ancienne. Ils l'ont compris, et ont décidés de changer progressivement, et surement.
Et ils l'ont fait. Dark Passion Play sont moins noirs, moins "métalleux" que l'était les anciens.
Mais ca ne veut pas dire qu'ils sont a jeter. Ils ont un son propre a eux. Peut etre celui qui était caché depuis le début, et qui attendait patiemment son heure pour sortir et se montrer.
Et en quoi consiste t il dans Imaginaerium ?
Eh bien je ne pourrais pas le dire. C'est bete, mais j'ai du mal a définir la raison pour laquelle j'ai vraiment accroché Imaginaerum.
Mais essayons de voir, d'analyser la raison. D'abord, Imaginaerium est un album que je vais écouter, je n'irais pas le voir en live. C'est une bande son. Oui, c'est ca, une bande son.
En fait, j'ai beaucoup aimé son coté "Fete forraine". Un peu de celte, une balade, de l'orchestrations, des choeurs d'enfants, ca, j'ai beaucoup aimé.
Une sorte de cirque qui prend vie dans mes oreilles. Avec Last Ride of the day en grand huit. Et la derniere chanson pour résumer tout ca et servir d'épilogue.
Il y a eu quelques attractions avec des hauts et des bas "Slow Love slow" m'a laissé un peu perplexe.
The Crow, the Owl and the dove" aussi.
Song of myself pose un autre probleme, et un paradoxe. Premiere partie que j'ai beaucoup aimé. Et a partir de 3min36 jusqu'a 7 min au moins, malgré quelques interruptions par du chant et un peu de mélodie, cette ligne de basse m'a cassé les parties. Et puis viens la fin a partir de la 7eme minutes jusqu'a la fin. Un discours.
Et un paradoxe pour moi. Ouais, le coup du discours, c'était bien pensé. J'aime beaucoup l'air derriere, et l'idée de quelqu'un qui parle, de plusieurs personnes même. Mais le paradoxe arrive. Es ce que j'aime ce qu'ils disent ?
Certaines choses ont provoqués mon désaccord, d'autres, le contraire, et certaines m'ont laissés perplexe.
Et surtout, vers les dernieres strophes il y a une impression de "je suis supérieur a vous, je suis aussi un peu torturé intellectuellement, écoutez moi s'il vous plait."
Je considere donc cette partie donc comme non-réussite, meme si la tentative était louable.
La derniere chanson cloture l'album en reprenant les themes différents de celui ci, mais cette fois sans ajout métalliques, simple orchestration. Bien joué, c'était ce qu'il fallait faire.

Au final, je lui mets 8.

Et la vous ne comprenez pas. C'est sur, un album, pour etre entierement honnete intellectuellement, faut que la note compte les paroles, les échecs et autres.
Oui, mais cet album a été fait dans l'optique d'etre lié a un film. Donc en fait, d'une maniere presque-caché, nous avons la une bande son d'un film, d'une histoire. Et je le prends comme telle. Au diable les paroles que me balancent Mr Thomas, et ses comparses, je ne prends que votre musique. Elle est réussie, et vos voix sont de bons instruments, que vous avez bien utilisés.
Au final, Imaginarium releve la pente que Nightwish avait emprunté avec Dark Passion Play, arborant maintenant un nouveau look aussi cool que l'ancien, mais différent. Et en tant que tel et sans comparaison, il est plutot bien sapé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 377 fois
2 apprécient

Autres actions de Edelmar Imaginaerum