Bien sage et conventionnel

Avis sur Killer

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

En 1971, Vincent Furnier et Bob Ezrin, avec 3 morceaux théâtraux, outranciers, à la fois brillamment pop, élégamment agressifs et sciemment provocateurs, "Halo of flies" (le meilleur, assez prog-rock), "Dead Babies" (ses paroles ambigües, donc malignes) et "Killer", ouvrent la boite de Pandore : plusieurs décennies plus tard, on a eu droit à Kiss, Marilyn Manson, et des centaines de groupes de metal qui n'ont retenu de "Killer" que la provocation, à laquelle ils ont ajouté des tonneaux d'un mauvais goût outrancier. Rien que pour ça, on peut détester "Killer", qui propose pourtant son petit lot de chansons de rock dur ultra-traditionnel (Stones, Doors, des influences évidentes), et qui fait plutôt encore bonne figure, même s'il semble - paradoxalement - bien sage et conventionnel, vu d'aujourd'hui. A noter aussi que, vocalement comme du point de vue des atmosphères, on peut y voir une source d'inspiration pour le Blue Öyster Cult[Critique écrite en 2008]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 343 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Eric Pokespagne Killer