Inattendu.

Avis sur La Fête est finie

Avatar Emilio Henriques
Critique publiée par le

C'est le mot qui représente le mieux cet album. Son existence même est inattendue : Alors que personne ne s'y attendait, Orelsan dévoile le morceau Basique, servant d'annonce à son troisième album, La fête est finie, sortant quasiment un mois après ce clip.

Malgré une légère déception en découvrant la réelle tracklist après avoir vu apparaître une fausse tracklist sur Internet, nous miroitant des featurings avec Vald ou Damso, l'album m'a très vite fait oublier ce sentiment.

En effet, La fête est finie nous dévoile un nouveau Orelsan, un hybride entre la maturité mélancolique du Chant des Sirènes et la déconnade présente dans les récents projets du rappeur. Il aborde des thèmes nouveaux, et surprenants, comme sa copine, qu'il évoque dans plusieurs morceaux du projet (Paradis), sa ville, Caen, à qui il offre un son entier (Dans ma ville, on traîne). Sa vision paraît plus lucide, plus réaliste vis-à-vis de son succès, il ne se cache pas d'évoquer ses propres appréhensions par rapport à tout ça (San). Cette sincérité touchante est une des raisons qui fait de cet album une vraie réussite.

On retrouve des influences de ses autres projets, le refrain chanté de La fête est finie rappelle Des histoires à raconter de l'album Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters par exemple. Cet héritage est bienvenu, on ressent bien l'évolution d'Orelsan après toutes ces années. Cependant, l'album casse avec le pessimiste qui pouvait planer autour de certaines oeuvres du caennais, notamment l'album Perdu d'Avance. Même s'il est toujours présent et pesant, comme dans Tout va bien, Orelsan délivre aussi un message optimiste plutôt inédit dans son oeuvre, dans La pluie ou Notes pour trop tard.

Enfin, on trouve dans La fête est finie des sons où la désinvolture caractéristique d'Orelsan se déchaîne, Christophe et Défaite de famille en sont les parfaits exemples. Zone avec Nekfeu et Dizzee Rascal est l'occasion de découvrir un feat qui était attendu depuis de longues années, et qui ne déçoit pas.

La fête est finie est un album réussi, complet qui représente parfaitement le style d'Orelsan, tout en proposant des sons surprenants et mettant en lumière le nouvel état d'esprit du rappeur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 358 fois
2 apprécient

Autres actions de Emilio Henriques La Fête est finie