Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Pas "La France" mais "Notre France"

Avis sur Le Manifeste – L’Oiseau Liberté

Avatar MusicandMe28
Critique publiée par le

Miami à part, sorte de bonus pour les fans, Damien Saez s'est bonnifié avec le temps, et Messina reste une véritable oeuvre qui fera date pour la musique française. Si Damien Saez n'était pas aussi méfiant des médias et insultant, sûr qu'il aurait bénéficié d'une meilleure exposition, d'une reconnaissance méritée pour ce travail titanesque accompli.

Son projet "à 60€" en place, on s'attendait donc à du grand mais dans une société de consommation de l'instant, à peine la somme investie, le "consommant" veut son retour sur investissement, il est rebelle puisqu'il adhère mais il veut surtout que son iPhone 6 ou 7 fasse cracher du Saez. Inutile de quantifier l'émotion reçue en écoutant certains titres de l'artiste, on est fan mais quand il est question d'argent, la limite est vite dépassée, 60€ qui ne représentent pas grand chose après 15 ans de carrière, positionnent le consommant dans la même position qu'un patron rémunérant son salarié, il faut rendre des comptes.

"Le Manifeste" débarque donc et on commence à voir l'impatience des plus fervents soutiens, "quoi 7 titres dont 2 connus et donnés gratuitement"... Il est évident que l'album a été écrit en quelques jours, sous le choc des images, et que Damien Saez a chamboulé dans la foulée tout son plan pour sortir 7 titres autour du Bataclan et Charlie.
Certainement sous pression de la maison de disque ou autre, il a rajouté 3 titres inédits prévus pour l'Acte II, une mise en bouche de son prochain album.

Oui, il reprend les mêmes mélodies, les mêmes accords, oui des passages, mots sont présents sur différentes chansons, mais Damien Saez ne cherche pas à prouver son talent mais à émouvoir et poser les mots face à la terreur et les interrogations. C'est une réaction, un acte d'auto-défense devant des événements tragiques.

Pourtant, "les enfants paradis" et "L'oiseau liberté" permettent de classer cet album parmi ses meilleurs parce que musicalement, émotionnellement, il s'agit juste de Grande chanson. La première est sans trop se mouiller, la plus belle chanson hommage aux victimes du Bataclan, et la seconde, dégage une puissance similaire "Les fils d'Artaud" et un hymne à la liberté.

On l'accuse de faire du patriotisme, moi aussi, j'ai été troublé à la première écoute, mais il ne fait à aucun moment un tel acte, il parle de l'humanisme et de sa France, pas de la France en tant que pays. A travers les victimes du Bataclan, il met en avant ce qui représente la France pour lui, Molière, Vinci, Voltaire et Valmy, sont les 4 révolutions françaises qui ont fait la France, il ne parle pas de Napoléon, Jeanne d'Arc ou encore De Gaulle. C'est un faux procès.

Pour Charlie, il ne parle pas non plus du journal, il n'adhère à aucun moment, il se pose comme les dessinateurs, en artiste qu'on assassine, il n'y a qu'un rapport à la culture mais jamais à autre chose.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1138 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de MusicandMe28 Le Manifeste – L’Oiseau Liberté